Le garçon a une bonne tête de vainqueur. Si le Pignon du Dîner de cons n’était pas peu fier d’avoir construit une tour Eiffel en allumettes, celui-ci pourra se vanter auprès de Thierry Lhermitte d’avoir visionné 203 fois le film Kaamelott. Record battu dans quelques jours. 350 heures dans l’obscurité, une vie sociale bouleversée, 13 kilos perdus, mais le résultat est là. L’Américain détenteur de la précédente performance est ridiculisé. Alors ? Épaté, non ? À quelle heure, le dîner ?

 l’inverse de Pignon et de sa naïveté un peu bébête, Arnaud Klein revendique l’imbécillité de son record qu’il qualifie de « bête mais drôle ». Le cinéphile monomaniaque ne semble pas avoir réussi à faire la distinction entre l’énoncé d’une idée éventuellement amusante et l’absence totale d’intérêt de sa réalisation. Aucun élément dans la narration de son exploit ne vient évoquer la moindre drôlerie. Seules ses plaintes déclenchent quelques rires : « À force d’être constamment assis, j’ai rencontré des problèmes de rétention d’eau. Le cerveau a du mal à passer de l’obscurité au jour sans transition. Je ne savais plus où j’en étais. » Une autre ! Une autre !

L’émission « Quotidien » a tenu à recevoir le héros. Une interview dépeinte comme plate par le site francelive« Les échanges resteront très convenus », commente le journaliste. ne pouvait rater pareille occasion de mettre en lumière la médiocrité.

Concernant la partie financière de l’opération, l’hurluberlu ne donne aucune précision. 203 fois 10 euros (prix d’une place de tarif jeune)… Soudain, les rires redoublent. Thierry Lhermitte est cette fois convaincu d’avoir déniché le couillon de compétition. L’apothéose de la performance serait qu’elle lui fît débourser 2.000 euros. Un dîner de super cons en prévision.

 

 

 

 

 

15 septembre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.