Le ministère de la a annoncé, le mercredi 28 septembre, la fermeture, en 2021, de plus de 4.300 lits d’hospitalisation complète dans les établissements de français. Durant la même période, 2.700 places d’hospitalisation partielle ont été créées.

Selon la direction statistique des ministères sociaux (DREES), ces fermetures sont dues aux « contraintes de personnel », s’ajoutant à la suppression des chambres doubles en raison de la pandémie de Covid-19.

Plus de 20.000 lits fermés lors du premier quinquennat de

Au 31 décembre 2021, les 2.984 hôpitaux publics et privés disposaient, précisément, de 382.587 lits d’hospitalisation complète, soit 4.316 de moins en un an.

Au total, plus de 21.000 lits ont été supprimés sur la période du premier quinquennat d’Emmanuel Macron. Cela représente deux fois plus que sous François Hollande (-10.000) mais nettement moins que durant le mandat de Nicolas Sarkozy (-37.000).

Soins en ambulatoire et hospitalisation à domicile en progression

Cette tendance va de pair avec l’augmentation des soins en ambulatoire, en particulier pour la chirurgie, qui ne nécessitent pas de nuit d'hospitalisation.

Le nombre de places d’hospitalisation « de jour » est hausse : 2.743 ont été ouvertes en 2021, soit au total 82.502. L’hospitalisation à domicile a également enregistré une progression de ses capacités de 6,8 %, après un bond de plus de 10 % en 2020.

2032 vues

28 septembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter