Sur son compte X, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé, ce mercredi 6 décembre, la dissolution de Division Martel en Conseil des ministres. Ce groupuscule identitaire a été mis en cause, suite à la manifestation à Romans-sur-Isère demandant justice pour le meurtre de Thomas à Crépol. Le décret de dissolution justifie cette action par les motifs suivants : « discours ouvertement hostile et violent à l’encontre des personnes musulmanes ou issues de l’immigration ».

Le 28 novembre dernier, Gérald Darmanin avait exprimé sa volonté de dissoudre la Division Martel, déjà sous les radars depuis plusieurs mois. Selon le gouvernement, ce collectif regroupait des membres de groupuscules déjà dissous tels que les Zouaves ou le Bastion social. Certains de ces membres avaient pris part aux manifestations contre le centre d’accueil pour demandeurs d’asile à Saint-Brevin (Loire-Atlantique). Certains, encore, sont soupçonnés d’avoir cherché à s’en prendre à des supporters marocains à l’issue du match de football de la Coupe du monde opposant la France et le Maroc.

Le ministre de l’Intérieur avait évoqué la dissolution de trois groupuscules identitaires, dont la Division Martel. Aucun autre décret n’a été communiqué pour le moment.

3488 vues

06 décembre 2023 à 14:20

Les commentaires sont fermés sur cette publication.