Leur démarche est de moins en moins rare, mais toujours courageuse. En dépit des menaces et des critiques, un nombre croissant de musulmans quittent l’islam et n’ont plus peur de le dire. Ils se montrent à visage découvert, prennent la parole dans les médias, se structurent en associations. La semaine dernière, une nouvelle étape a été franchie dans la visibilisation de ces « ex-musulmans » avec l’annonce de l’organisation d’une première « marche des apostats ». « 2024 sera l’année de la marche des apostats en France !, a annoncé un twittos relayé par le Conseil des ex-musulmans de France (CEMF). Il y aura une marche des apostats en France pour que les gens entendent et comprennent la parole des ex-musulmans sur l’islam. » Selon l’activiste, il s’agirait de « montrer au monde entier à quel point l’islam sunnite est une religion intolérante, criminogène, sectaire, mauvaise pour tous les êtres humains et surtout pour les femmes et les petites filles. À quel point cette religion endosse la pratique de l’esclavage, la torture. » On ne saurait mieux dire.

 

Mais si l’islam perd chaque jour des croyants, il ne faut pas croire que le sort des apostats s’améliore pour autant. Intimidations, insultes, harcèlement, tabassages… Le sort réservé aux ex-musulmans en France est un scandale trop peu dénoncé. Quand ils choisissent, en plus, de se convertir au catholicisme, leur quotidien prend des airs de véritable chemin de croix.

Le calvaire des musulmans convertis

L’European Centre for Law and Justice (ECLJ) avait publié en 2021 un reportage faisant état de la persécution que subissent les personnes issues de milieu musulman suite à une conversion au christianisme. On y retrouvait notamment l’humoriste Mehdi Djaadi, qui fait de son trajet spirituel atypique le sujet de son spectacle Coming Out. « Majoritairement, en islam, l’apostasie est rejetée, et dans certains pays musulmans, elle est punie de mort, expliquait-il. Pour les personnes qui se convertissent, il y a déjà une grande incompréhension dans la famille. […] Elles doivent être discrètes, elles ne doivent absolument rien dire sur leur conversion, elles peuvent recevoir des menaces psychologiques, mais aussi parfois physiques parce qu’il y a une forme de déshonneur pour la famille. Il y a tout cet environnement qui fait que la personne convertie doit vivre cachée. Si on l’apprend, il y a un rejet qui peut être très violent… »

Fondateur de l’Union des Nord-Africains chrétiens de France (UNACF), Saïd Oujibou témoignait également des dangers encourus par les musulmans convertis. Beaucoup des jeunes qu’il a accompagnés au cours de sa vie ont ainsi été agressés par leur entourage, certains même tués. « On attente à leur vie morale et physique. Il faut tout de suite les protéger. »

L’évangélisation s’organise

C’est justement pour mieux accueillir et prendre en charge ces nouveaux chrétiens qu’a été créé le Forum Jésus le Messie. Depuis 2013, ce projet missionnaire réunit à travers toute la France des convertis qui « ont soif du Christ et attendent que les chrétiens les jugent dignes de recevoir une annonce explicite ». « Longtemps, pour annoncer l’Évangile aux musulmans, les missionnaires devaient traverser les mers et entreprendre de longs périples, comme saint François d’Assise allant à la rencontre du Sultan, explique le Forum. Aujourd’hui, les chrétiens qui souhaitent partager la Bonne Nouvelle n’ont souvent qu’à traverser la rue : la présence de musulmans nombreux en France rend possible une évangélisation de proximité. » Comme quoi, l’immigration peut aussi avoir du bon !

9869 vues

29 janvier 2024 à 16:20

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

33 commentaires

  1. Le reportage indiqué en lien dans cet article est EXTRÊMEMENT intéressant et devrait être diffusé dans les lycées.

  2. Question : pour un musulman qui se convertit au Christianisme, combien font le chemin inverse ? Si quelqu’un a la réponse, je suis preneur, merci.

  3. Très bonne émission sur ce sujet dans « En quête d’ESprit » sur Cnews le dimanche à 13 h

  4. Personnellement, je ne leur demande pas de se convertir, ni même de quitter la religion musulmane, mais simplement de la débarrasser d’un certain nombre de préceptes totalitaires et de l’exercer un peu plus discrètement.

  5. Tout cela ne serait-ce pas une nouvelle stratégie pour nous faire voir les islamistes d’un jour nouveau et les accepter, en vue, peut-être, d’une conversion?…À suivre…

  6. On ne demande pas aux islamistes de quitter leur religion mais simplement de se faire discret et respecter la religion des autres dans les pays d’accueil. On a le droit de croire en ce que l’on veut, sans que ce droit devienne celui d’envahir.

  7. Oui, il convient de les soutenir, car ils ont fait la démarche d’être enfant de France et de la Chrétienté.

    En tant que tels, ils sont seuls .

    Il faut aussi saluer le courage et la dignité des Chrétiens d’origine orientale, et Chrétiens d’Orient dans les banlieues françaises, dont les enfants connaissent et vénèrent l’Histoire de France mieux que les F de souche.

  8. Il faut saluer l’intelligence et la clairvoyance de ceux (et celles ?) qui tournent le dos à l’islam. Toutefois, quitter l’islam pour rejoindre le catholicisme, c’est tomber d’une erreur dans une autre, il y a juste que l’Eglise est devenue plus humaine ces derniers temps, mais au cours des siècles passés, n’était-elle pas intolérante? ne brimait-elle pas les femmes ?

    1. On ne peut comparer le catholicisme, même du passé, à l’Islam. Dans le catholicisme, la femme est l’égale de l’homme, qui doit la respecter et la protéger. La soumission requise en échange est simplement qu’en cas d’hésitation, c’est l’homme qui décide. Traditionnellement, c’est la femme qui gouverne la maison. (je ne suis pas catholique, mais protestant).

  9. Ces nouveaux convertis forcent l’admiration. Il nous appartient de les protéger et de les accueillir dans notre maison car ils sont l’espérance que tout n’est pas perdu.

  10. il faut non seulement du courage pour se convertir de l’islam vers une autre religion, mais aussi de l’intelligence et çà mérite d’être salué – même si…. pour plein de raisons… en moi le doute subsiste quand à la sincérité de la démarche –

  11. Quel courage ! ces personnes qui se convertissent sont en permanence en danger de mort. Prions pour elles.

    1. Quel rapport ? quel est le QI d’Evariste ? En fait, il n’y a pas de question de QI dans ce cas. Et de toute façon il y’a l’IA maintenant pour suppléer :-)

Les commentaires sont fermés.