Erik Tegnér : « Marche contre l’islamophobie : derrière cette manifestation clairement islamiste, les prémices d’un mouvement politique extrêmement organisé ! »

Erik Tegnér était présent à la Marche contre l’, dimanche. Il livre son témoignage à Boulevard Voltaire et revient sur les polémiques liées au port de l’étoile jaune par une petite fille et les slogans « allah akbar ! » qui y ont été clamés.

Vous avez marché avec la manifestation contre l’islamophobie. Que faisiez-vous à cette manifestation ?

Au début, je regardais cela sur CNEWS. Je n’en croyais pas mes yeux. J’ai donc voulu m’y rendre pour me faire mon propre avis. C’était extrêmement instructif.
J’ai vu un groupe avec beaucoup de jeunes extrêmement organisés et des gens plutôt non violents. J’y ai vu derrière cela les prémices du lancement d’un mouvement politique avec des leaders comme Yassine Belattar qui, quoi qu’on dise de lui, est extrêmement charismatique. Il a une réelle emprise sur la foule. J’ai d’ailleurs été assez marqué par cela.
Le plus dangereux est qu’il essaie de légitimer ce mouvement et presque de le républicaniser, notamment en appelant la foule à chanter la Marseillaise. C’est bien la raison pour laquelle il faut s’inquiéter des listes communautaristes qu’il y aura aux élections municipales. Ce mouvement essaye de coaliser des forces politiques autour d’eux. Tous ceux qui disent que cette manifestation est un échec se trompent. C’est la première fois que des mouvements comme la CGT ou le parti communiste ont suivi une manifestation clairement islamiste. Heureusement, on peut saluer le parti socialiste qui, pour une fois, ne s’est pas fourvoyé.

On a vu les réactions suite à cette manifestation. La gauche s’est scindée en deux entre ceux qui sont prêts à discuter avec les islamistes et ceux qui le rejettent.
Une étoile jaune était portée par une fille musulmane.
Edwy Plenel a fait un amalgame entre les enfants juifs de la Seconde Guerre mondiale et les enfants musulmans d’aujourd’hui. Ils seraient victimes des mêmes discriminations.
Cela vous a-t-il choqué ?

Oui, cela m’a évidemment choqué. Il n’a cessé de propager des fake news. Je l’ai écouté sur BFM TV lundi soir. Il expliquait qu’il n’y avait qu’une seule petite fille qui portait cette étoile. Quand je suis rentré chez moi, il y avait énormément de jeunes dans le métro qui avaient l’air de faire partie de l’organisation et qui portaient cette étoile.
L’argument de certains est de dire qu’il n’y avait que cinq branches et non six comme l’étoile juive. Le choix de la couleur en préférant le jaune plutôt que le vert était clairement une façon de se comparer avec ce qui s’est passé avec les juifs dans les années 30.
Ils ont fait un parallèle entre l’antisémitisme et l’islamophobie. Cela m’a profondément choqué. La réalité est que l’islamophobie en France n’a fait aucun mort. Il y a 150 actes islamophobes en France chaque année, 500 actes antisémites et 1000 contre les catholiques.
Ces manifestants ne cessaient de dire qu’il y avait un racisme d’État et des lois liberticides. La tribune qu’ils ont signée ensemble et que Mélenchon a lui-même signée remettait en cause la loi de 1905, les lois de 2004 et de 2010.
Par leur manifestation, ils ont montré qu’ils avaient totalement tort. On a vu des gens défiler dans la rue avec un voile, d’autres ont pu dire Allah akbar sans que la police n’intervienne. On a vu aucune violence policière, alors qu’on peut la voir contre les Gilets jaunes. Où sont les lois liberticides ?
Dans les années 30, voyait-on en Allemagne des juifs sur la radio publique ? Je ne crois pas.
Pourtant, aujourd’hui on voit Madjid Messaoudene, islamiste identifié, organisateur de cette manifestation et élu de seine Saint-Denis, sur BFM TV.
Tout cela est une vaste arnaque ! Il faut également s’en prendre aux centristes et à la République En Marche qui ont popularisé cette idée d’islamophobie, comme si on ne pouvait plus aujourd’hui critiquer une religion.


Marwan Muhammad a lancé des Allah akbar depuis un char. A-t-on un islam de France qui est en train de s’affranchir de toute autocensure ?

Il faut rappeler le parcours de Marwan Muhammad. C’était l’ancien président du CCIF. J’ai eu une petite expérience avec eux, puisqu’ils ont osé porter plainte contre moi pour des propos que j’ai tenus sur CNEWS. Ce qui m’a choqué n’est pas tant le fait que les gens disent Allah akbar, mais c’est le fait qu’un organisateur dans un événement qui se voulait laïc appelle la foule à dire Allah akbar. Ce n’était pas quelque chose de naturel de la part de la foule. C’est lui qui leur a dit de le faire !
Imaginez-vous que la porte-parole de la Manif pour tous aux manifestations contre la PMA demande à la foule de scander : « vive le Christ ». Tout le monde aurait été scandalisé.
Il a en plus remis la faute de la stigmatisation de cette expression Allah akbar sur les médias. C’est scandaleux. Ce ne sont pas les médias qui ont stigmatisé ce cri, mais les terroristes.
La réalité est qu’on ne peut pas mettre sur le même plan l’islam et la religion catholique.

À lire aussi

Erik Tegnér : « Je suis abasourdi par cette procédure d’exclusion, c’est une vaste blague ! »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleErik Tegnér est sous le coup d’une procé…