et Mélenchon ? L’un contre l’autre, mais tout contre, dira-t-on. Le premier voit la France comme un « palimpseste », lors d’un discours prononcé dans la cité phocéenne, ce 2 juin : « Marseille, c’est une ville-monde qui est le palimpseste des migrations et d’une France accueillante, avec toutes les défis que cela suppose et toutes les difficultés. » Pour mémoire, un « palimpseste » est un « parchemin dont la première écriture a été grattée ou lavée, et qui fait place à un nouveau texte », à en croire le dictionnaire.

Le second développe peu ou prou semblable feuille de route, même si oubliant son discours tenu en 2017, dans la même ville, à tendancieuse teneur antimigratoire : « La première tâche est de permettre à chacun de vivre chez soi. » Cinq ans auparavant, lors de l’élection de 2012, il affirmait pourtant : « Hier comme aujourd’hui, je me réjouis que la France soit métissée. » En 2017, son alter-égo élyséen affirmait : « Il n’y a pas de de culture en France, il y a des cultures en France. » Bref, ces Laurel et Hardy ou ces Dupond et Dupont, se félicitent, chacun à leur manière, de cette « créolisation de la France » si chère au patron de la Nupes et à celui d’Ensemble.

Pour le reste, au moins sont-ils d’accord pour faire « barrage à l’extrême droite » ; ce avec cinquante nuances allant du rose au rouge, entre un Jean-Luc Mélenchon assurant que ses électeurs devront aller voter en pleine conscience, le dimanche 12 juin 2022, mais aussitôt démenti par l’un de ses bras-droits, Adrien Quatennens, le lundi suivant, affirmant que pas une voix ne doit aller à l’extrême droite. Du côté du Château, c’est un peu pareil en à peine différent : il s’agit de faire barrage aux extrêmes, mais plus à ceux de que de gauche.

Plus sérieusement, qu’est-ce qui différencie aujourd’hui ces deux mouvements arrivés en tête des dernières élections législatives ? Certes, il y a ces programmes consistant à persister dans le racket fiscal, mais l’économie n’est pas tout, surtout quand on sait que les deux mouvements en présence, même si rivalisant d’écologie et de circuits courts, ne remettent, à aucun moment le libre-échangisme mondialisé, principal facteur de pollution planétaire. D’un point de vue historique, la nation n’est pour eux que simples concepts : « start-up nation » d’un côté et « France créolisée » de l’autre. Le pays charnel ? Connaît pas.

D’ailleurs, quand Emmanuel nomme Pap Ndiaye à l’Éducation nationale, qu’aurait fait Jean-Luc Mélenchon ? Nommer Rokhaya Diallo, peut-être… Simple question de nuances, une fois de plus.

De fait, quels seront les rapports de forces dans la future Assemblée ? Une complicité tacite, tout d’abord, que seuls pourraient éventuellement venir égratigner des différents telles que les centrales nucléaires – facilement négociables, pour peu qu’on y mette une touche verte – ou, plus délicat, la sortie de la France de l’Otan. Gageons que nos Insoumis en peau de lapin, même si ce revendiquant d’un gaullisme de pour le moins rétroactif pourraient tôt y renoncer.

En fait, les uns (le parti présidentiel) et les autres (le parti d’opposition auto-désigné) participent finalement du même projet. Les premiers détricotent la France par le haut tandis que les seconds font tout pareil par le bas. Comme quoi la France de la City londonienne et celle des ZAD ont au moins l’internationalisme débridé et la détestation des frontières en commun. Voilà qui rappelle assez bien les combats de catch truqués du siècle dernier, quand s’affrontaient Bourreau de Béthune et Ange blanc, se répartissant les rôles en faisant mine de se mettre des roustes, alors que les coups donnés n’y étaient que de théâtre. Le public y trouvait alors son compte, quoique depuis devenu de plus en plus exigeant, pourrait bien se retourner vers un adversaire autrement plus crédible au système en place, le Rassemblement national, en l’occurrence. Réponse dimanche prochain.

2701 vues

14 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

27 commentaires

  1. Comment choisir entre deux Harpies qui vont déchirer la France ? impossible d’avoir une assemblée pro islamique et pro migratoire !
    Comment faire confiance à Macron qui nous insulte à longueur de temps ( surtout lorsqu’il est à l’étranger ) et se veut le vassal des USA ??? Quand à Mélenchon aucune crédibilité ne peut lui être donnée car il interprète l’histoire selon les jours et son interlocuteur , celui qui se prend pour la « république  » alors qu’il n’est qu’un « tribun » hâbleur anti Français

  2. Mais c’est justement pour cela qu’ils existent avec tant de visibilité ! Seules les Nations organisées menacent les intérêts de la finance, voilà pourquoi la gauche « parti des opprimés » jouit de tant d’avantages et d’impunité…..Elle sert le pouvoir de l’argent comme fausse opposition et occupe le terrain de sorte à en chasser les nationalistes et souverainistes baptisés « extrême droite » contre lesquels ces deux là sont unis…..

  3. Jean Luc Mélenchon exhibe à la boutonnière un appeau rouge pour la pêche à la grenouille. On pourrait croire qu’il a la rosette d’officier de la Légion d’Honneur, mais c’est une décoration de Général Castagnetas, qui s’apparente d’ailleurs à un port illégal de décoration. Cela a au moins le mérite de décrire le personnage, peu scrupuleux, mais très imbu de lui-même et passé maître dans l’art de faire prendre des vessies pour des lanternes.

  4. Un seul conseil : faire barrage hermétique à ces deux faux-c..s qui ont pour seul objectif d’achever la destruction de la France : l’un en faveur des financiers et de leurs associés prédateurs, tels les GAFAM, l’autre en faveur de l’immigration pour paraître social, et surtout de l’idéologie soviétique de triste mémoire pour ne plus avoir à se plier aux règles de la démocratie.

  5. RN ? « Rassemblement » National ? Tout sauf Rassembler.
    Marine a fait son temps ! Du Temps perdu…

  6. Fromage ou dessert ? Choisir entre la Peste et le Choléra …. Je ne reconnais plus mon Pays !… Que sont devenues nos Mœurs d’Antan ??? La France est foutue, le Couscous est dans la Rue….. ça nous promet des jours bien sombres…..

    1. C’est exactement pourquoi je n’irais pas voter au 2ème tour : choisir entre la peste et le choléra ?

  7. excellente analyse, il est urgent que nos leaders d’opposition se montrent plus intelligents en cessant de se combattre bêtement; pourquoi ne pas créer un « club » libre ou un lieu d’échanges entre personnalités politiques acceptant le dialogue avec l’accord ou hors accord des partis ; ce pourrait être le rôle de Boulevard Voltaire ! Nous devons d’ailleurs aussi entre nous cesser de nous critiquer !

  8. Les parasite finissent toujours par se retrouver et proliférer.
    C’est exactement ce à quoi nous assistons, les retrouvailles de ce qu’il y a de pire.

  9. Entre Jean Luc Macron et Emmanuel Mélenchon c’est effectivement bonnet blanc et blanc bonnet mais toutefois pour se débarrasser des deux ne faudrait il pas lorsque le choix se résume entre la Melanchonie et la Macronie choisir la Melanchonie pour accélérer la lutte et la chute des deux et retrouver un espoir pour la France enfin libérée

    1. Comme il est dit dans l’article, ils vont faire semblant de se bouffer le nez, ça risque d’être un duel d’opérette avec épées en caoutchouc.

  10. Ne confondons pas métis et créoles . Obama est un métis, noir pour le blancs et blanc pour les noirs . Au contraire R.Barre était créole . . . de La Réunion .

  11. Comme déjà dit hier dans un commentaire , NUPES n’est pas autre chose que la soupape de la gauche du grand capital. Soupape permettant de faire espérer un changement à une partie des français alors qu’il n’y en aura absolument aucun. La réalité économique mondiale ( crise majeure du système capitaliste) obligeait notre directeur de supermarché à caresser un peu la gauche dans le sens du poil. Tout est parfaitement organisé.

  12. Il est à prévoir un nouveau record d’abstentions et un ras de marée macroniste dans un pays de peureux. Nous sommes repartis pour une nouvelle assemblée godillote et une majorité de Français non représentée et abandonnée des élus. Jours sombres en devenir !

    1. Entre deux maux il faut choisir le moindre Lisez mon précédent commentaire et si vous avez un dilemme pour choisir entre Macronie et Mélenchonie choisissez ce dernier pour « emmerder les emmerdeurs »

  13. Faudrait savoir !
    C’est LREM, c’est Renaissance, ou c’est Ensemble ?
    Ou comment noyer ces poissons de français !
    Pour NUPES c’est simple, c’est toutes tendances gauchistes, allant du rose pâle au rouge vif en passant par le vert-de-gris !

  14. Ces deux là s’entendent fort bien sur les sujets de l’immigration et de l’islam.

  15. Les deux poisons de la France, chacun à sa façon – la potion magique est dans les urnes dimanche et dimanche soir il sera dèjà trop tard pour dire si j’avais su.

    1. Les Français pensent surtout aux vacances. Trop dur de réfléchir, d’ailleurs les médias pensent pour eux.

  16. La seule opposition crédible c’est Zemmour détruit par la grande majorité des médias.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter