[ÉDITO] Collège Jean-Bertin (Yonne) : laïcité à la française, l’illusoire ligne Maginot

abaya voile

La très fumeuse « laïcité » à la française montre une fois de plus ses limites. Quelques semaines après l’affaire du lycée Maurice-Ravel d’Ivry, l’univers scolaire est le théâtre d’un nouvel affrontement. Selon France 3 Régions, repris par le site Fdesouche, le principal du collège Jean-Bertin, à Saint-Georges-sur-Baulche (Yonne), a demandé à deux femmes voilées de quitter les lieux. Elles étaient venues présenter leur association d’aide aux devoirs à la maison, baptisée L’Olivier, à l'occasion d'une journée portes ouvertes, samedi 22 mars. Une troisième femme de l’association, par ailleurs salariée de l’établissement, a accepté de retirer son voile.

Et c’est reparti. Dans un communiqué titré « Soutien total à l’association L’Olivier », la cinquième colonne de l’islamisme en France, LFI, s’émeut de « ces bénévoles jetées dehors car elles portaient le voile » et conclut dans le droit fil de sa doxa pavlovienne : « Ce refoulement sous prétexte de laïcité n’est autre qu’un acte raciste et islamophobe. »

Les excuses du principal !

Le pompon vient des autorités de l’Éducation nationale. Rien à dire du recteur de l'académie Pierre N'Gahane, qui apporte son soutien au principal : « Le chef d'établissement a appliqué le principe de laïcité en prenant en considération les circonstances de l'espèce. Je le soutiens dans sa décision car quand la situation emporte une complexité réglementaire, c'est toujours la décision qui préserve le plus la laïcité qui doit être privilégiée. » Mais le représentant de l’inspection académique n’a pas le même point de vue. « Le principal a eu raison de demander à son employée de quitter son voile […], admet-il. Pour ce qui concerne les deux autres femmes, c'est une erreur. Il devra leur présenter ses excuses, à elles et à leur association. » En plein débat national sur l’entrisme islamiste à l’école, le principal du collège est donc prié de… s'excuser auprès des deux femmes voilées ! On hésite entre la honte et le fou rire. Comment réagira le Premier ministre, qui a engagé son image et son autorité dans cette bataille ? À l’heure où nous publions, pas de réaction du côté de Matignon ni du ministère de l’Éducation nationale.

L'affaire révèle encore une fois l’illusion de la laïcité à la française, au mieux insuffisante à nous protéger des assauts de l’islamisme, au pire néfaste à la manière d’une ligne Maginot en papier mâché : une défense à laquelle on croit mais qui n’existe pas. La laïcité porte la marque de ces grands principes dont la France aime se gargariser mais qui relèvent de la philosophie, du monde des idées, de la religion des concepts, en dehors de toute réalité tangible. Son efficacité ne vaut que si ce principe est admis et respecté par tous, hormis une infime minorité qui subira le poids et le rejet du reste de la société.

Foi et liberté contre laïcité

Or, c’est l’inverse qui se passe. La France a patiemment fabriqué la pression de l’islam sur la société française. Depuis quarante ans, ce pays accueille en masse des populations venues de pays musulmans travaillés par l’islamisme. Parmi ces immigrés, de nombreux individus n’ont que faire de la laïcité telle qu’on l’entend ici, lorsqu’il s’agit de lutter contre le voile à l’école ou le burkini à la piscine. La France ne leur a, du reste, jamais réclamé le moindre engagement à ce sujet. Dans l'Hexagone si fier de ses principes laïcs, les jeunes musulmans sont très attachés à leur foi. Lorsqu’on est musulman, plus on est jeune, plus on est religieux, plus on est attaché aux signes extérieurs de l'islam (voile, abaya, etc.). Pour une grande partie de ces populations musulmanes, la laïcité à la française s’oppose frontalement à leur foi et à leur liberté. La foi et la liberté : deux moteurs auxquels rien ne résiste. À l’heure où l’information est mondiale, les populations musulmanes ont sous les yeux l’exemple d'un communautarisme appliqué dans tous les grands pays d’immigration : États-Unis, Canada, Australie, sans parler du Royaume-Uni à nos portes. « Vérité ici, erreur au-delà des Alpes », moquait Pascal. Enfin, les jeunes Français non musulmans eux-mêmes n’adhèrent pas à la laïcité à la française, qu’ils considèrent comme vétilleuse et contraignante. Le match semble ainsi plié d’avance. La laïcité française n’a rien d’une cuirasse, tout juste une illusion. Un rêve de ligne Maginot.

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

65 commentaires

  1. Pour une large partie de ces populations musulmanes, la laïcité à la française s’oppose frontalement à leur foi et à leur liberté. La foi et la liberté : deux moteurs auxquels rien ne résiste. (…) Le communautarisme est appliqué dans tous les grands pays d’immigration : États-Unis, Canada, Australie, sans parler du Royaume-Uni à nos portes. « Vérité ici, erreur au-delà des Alpes », moquait Pascal. Enfin, les jeunes Français non musulmans eux-mêmes n’adhèrent pas à la laïcité à la française, qu’ils considèrent comme vétilleuse et contraignante. Le match semble ainsi plié d’avance.

    Sauf si notre pays accepte de revenir aux racines de la laïcité chrétienne : rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Ou, dit autrement, si nous découvrons enfin que la résurrection du Christ (Oui, il est vraiment ressuscité, et non pas « redevenu vivant comment avant »…) relativise tout ce à quoi nous tenions fermement jusqu’à présent… Nous aurons peut-être plus de facilité à faire connaitre le Christ aux musulmans sincères qu’à nos laïcards idéologisés…

  2. Bien entendu, toujours les mêmes méthodes de provocation sachant que le ver est profondément dans le fruit . Si vous y ajoutez la faiblesse du français, tout le monde éclairé sait que dans dix ans ils auront le pouvoir . Ils œuvrent sans ce sens. L’émergence en France d’un régime dur étant chose impossible tant le pays est à gauche tout le monde a compris le destin des enfants. Conversion ou décapitation.

  3. Dans moins d’une génération l’Europe sera un continent à majorité musulmane. Il faudra quand même bien, un jour prochain, punir à la hauteur de leur forfaiture tous ces politiciens qui nous y auront conduit.

  4. Pas de voilées dans le sercice public ! Ce , quelle qu’en soit la raison . La Laïcité , c’est ÇA ! Ni faucille ni marteau ni croix- ni étoile de David ni voile islamiste : neutralité politique , religieuse et philosophique . Ceux qui n’y adhèrent pas sont libres d’aller ailleurs où ils seront acceptés .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois