Ne dites pas « les » musulmans mais « des » musulmans ! Cette assignation répétée mille fois, assortie à tous les « padamalgam » qui poussent comme des algues invasives dans la sphère du débat, et à une omerta d’acier sur l’islam et l'immigration, a tenté et en partie réussi à étouffer le débat. Manque de chiffres, d'informations précises, chape de plomb, tout aura été utilisé pour maintenir l'aveuglement confortable de l'autruche, la tête profondément enfoncée dans le sable médiatique.

C'est le mérite de cette « Enquête auprès des Français musulmans sur les questions de religion et de laïcité » réalisée par l’IFOP auprès de 1.000 personnes et publiée le 9 décembre : elle perce (un peu) le mystère. Et ce n'est pas le moindre des paradoxes : on doit cet accès de vérité à une chaîne de télévision inconnue (pour l’instant) des Français, Elmaniya.tv, « la nouvelle chaîne laïque franco-arabe ». Cette plongée dans la communauté musulmane confirme en réalité bien des constats et bien des craintes. Après quarante ans d’assimilation, de tolérance, de Touche pas à mon pote, de vivre ensemble et de subventions par milliards pour désenclaver les quartiers, la France abrite dans ses frontières un bloc musulman incroyablement homogène. Un défi majeur pour l’unité de la nation.

Le lien à la religion est massif et structurant

Ce bloc est soudé par un attachement massif à sa religion : deux Français musulmans sur trois (66 %) se disent croyants et religieux, contre un Français sur dix (12 %) en moyenne, musulmans compris, donc… On retrouve chez les musulmans de France le ciment religieux qui fit la force des Français jusqu’aux années 1960. Quand la France était encore la France. Les immigrationnistes répètent depuis quarante ans que cette religiosité se dissoudra comme le sucre dans le café au contact de la civilisation française. Des visionnaires ! Il se passe précisément l’inverse !

Les plus religieux sont les jeunes de 25 à 34 ans : trois sur quatre (75 %) se disent croyants et religieux, suivis des… « moins de 25 ans », qui sont 72 % à se définir de la même manière. En clair, plus on est jeune, plus on est religieux : les musulmans de 35 à 49 ans (60 % de croyants et religieux) et de plus de 50 ans (58 %) sont bien plus religieux que les Français de leur âge mais le sont nettement moins que les générations de musulmans plus jeunes. De la même manière, chez les musulmans de France, plus on est diplômé ou en responsabilité, plus on est religieux. Les diplômés des 2e et 3e cycles sont bien plus pratiquants que les niveaux inférieurs au bac (77 % contre 53 %), les cadres et professions intellectuelles supérieures pratiquent plus que les ouvriers (74 % contre 65 %), les dirigeants d’entreprise musulmans plus que les chômeurs (77 % contre 60 %). Le lien à la religion est massif, structurant : chez les musulmans non pratiquants, 42 % se disent croyants et religieux !

Ils ne connaissent pas le doute

La religion est chez eux bien plus qu’une culture, une certitude : trois Français musulmans sur quatre (75 %) estiment qu’il n’y a qu’une seule vraie religion, contre 17 %, en moyenne, pour l’ensemble des Français, musulmans compris. Cette religion a une influence dans les choix alimentaires pour 85 % d’entre eux (contre 19 % pour les adeptes des autres religions, parmi lesquelles le christianisme ou le judaïsme), dans leur vie intime et personnelle (79 %) et leur façon de s’habiller (63 %), comme dans les activités culturelles ou les choix politiques (51 %).

Là encore, l’intégration, l’assimilation à la française et autres modèle français servis jusqu’à la nausée débouchent sur une faillite qui touche au désastre : 43 % des musulmans français ont déjà porté des tenues traditionnelles type abayas, 31 % ont des amis qui en ont porté. Surtout, 64 % des moins de 25 ans ont porté ces tenues, contre 27 % des 50 ans et plus : plus on est jeune, plus on pratique et moins on s’intègre dans la culture vestimentaire française. Dernier baromètre, et pas des moindres, la réaction des musulmans français face à l’assassinat (atroce) de l’enseignant Dominique Bernard. 16 % parmi les musulmans ne condamnent... pas totalement le geste de l’assassin. Plus inquiétant, encore, chez les jeunes musulmans encore scolarisés, cette proportion monte à 31 %, près d'un sur trois.

Ce n’est pas un État dans l’État, c’est pire. Une communauté de plus en plus radicale au fur et à mesure qu’on descend en âge enfonce un coin d’acier dans la population française. Ce sondage aux allures de tocsin sonné à toute volée devrait dresser toute la classe politique unanime face au danger. Mais la Macronie étant ce qu’elle est, soit un parti européen, mondialiste et passionnément immigrationniste, le rythme des arrivées (500.000 par an) n’est pas près de faiblir. Restent les scrutins européen et présidentiel, l'amour de la France et le goût de l'unité, toujours possibles à un pas du naufrage.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 13/12/2023 à 17:16.

17363 vues

08 décembre 2023 à 19:45

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

91 commentaires

  1. Ce qui devrait interroger les gens c’est de se dire que les jeunes sont plus radicalisés que les autres mais c’est aussi que c’est chez les jeunes issus de l’immigration que se trouve la majorité des délinquants ! N’y aurait_il pas quelque chose qui devrait interpeller? Cela veut dire tout simplement que nos lois héritées de notre subconscient chrétien ne les concernent pas . La notion de bien et de mal n’existe pas chez eux . Ce qui compte c’est d’être soumis à Allah! Ils obéissent aveuglément sans se poser de question . Il faudrait faire une sérieuse étude de ce phénomène au lieu de se répéter les mêmes choses éternellement sur l’autre partie de la population.On a fait le diagnostique de la France , de la ruralité , de la périphérie et des centre villes mais le phénomène de radicalisation parmi une très grande part de la jeunesse est complètement occultée .

  2. J’ai été à deux doigts de mettre un terme à la lecture de cet article que pourtant je me suis forcé à terminer.
    Je suis désemparé , écoeuré, triste quand je constate que nous avons encore 3 ans à supporter ces dirigeants qui nous mènent au désastre, à la mort programmée de notre nation et de ses valeurs que nous voudrions universelles….. non seulement cela ne marche pas mais cela se retourne contre nous qui ne savons plus que faire et pour cause, nous sommes piégés par nos certitudes.
    Il y a une dizaine d’années un journal Saoudien titrait:
     » un jour nous regrettrons la France! »
    Je souhaite tellement qu’ il se soit trompé……..

  3. Une question me semble manquer. Combien de musulmans ont un Coran chez eux et combien le lisent, combien réfléchissent sur le texte, combien écoutent l’office à la mosquée. Je pense aux cathos dont je fus et qui vont à la messe en somnolant, n’écoutent pas les textes et sermons, ne connaissent pas les chants, regardent ailleurs distraitement, etc… j’ai connu cela mais à cette époque la messe n’était pas encore dénaturée, il ne faut pas demander maintenant!

  4. les Français sont des veaux , avait l’habitude de dire Charles de Gaulle , ils sont devenus des moutons prêts pour l’Aid-el-Kebir .

  5. Hier dans les pages de BV nous apprenions qu’a Marseille pour ne citer que cette ville un certain favoritisme avait été mis en place par certaine personnes d’une certaine communauté dans un but lucratif bien sûr mais surtout pour favoriser l’obtention de papiers a des migrants illégaux faudra t’il que l’histoire ce répète encore et encore car ne nous y trompons pas bien que les honnêtes gens de tous bords soient l’armement majoritaires il existe une solidarité d’intérêt entre peuple et surtout de même religion peut-être je n’ose le penser les signaux faibles de ce fait en la proposition de notre ministre de la culture ?

  6. Comment douter de l’islamisation de la France et de sa lente submersion vague d’immigration aprés vague ?
    Il y a soixante ans, un noir était une curiosité dans une petite ville, un musulman une rareté
    d’ailleurs la guerre d’Algérie terminée, ils travaillaient en France puis repartaient au pays. C’etait compter sans les grands humanistes Chirac( nourrit au lait du communisme puis devenu de droite) et VGE .. Nous sommes devenus le meilleur pays humaniste du monde en permettant aux épouses et aux enfants, puis aux parents, frères , soeurs, cousins de venir retrouver les travailleurs….Et aujourd’hui, dans un grand effort humaniste nous avons ouvert les portes au monde entier, de préférence musulman. Ne pleurons pas un paradis perdu, réjouissons nous , tendons le cou après avoir tendu les bras. Nous avons ce que nous méritons !

  7. Et difficile de rêver d’un nouveau décret de séparation de l’Eglise et de l’Etat (décembre 1905), puisque la religion musulmane est exogène.

  8. Zemmour a parfaitement expliqué que pour les prochaines présidentielles en 2027, une partie conséquente de cette jeunesse endoctrinée pourra alors voter, et que si l’islamo-gauchiste en one-man show permanent arrive à les mobiliser, il sera foutu de prendre les rênes du pays. Dire cela ne tient pas de supputations oiseuses mais d’une probabilité plus que probable, c’est-à-dire réaliste…

    1. Comme disait hier Philippe de Villiers,  » le nombre, le nombre, le nombre … » pas compliqué à comprendre, non?
      Alors cessons de regarder ailleurs et votons en masse les Français, je dis bien les français et chassons electoralement ce danger mortel, ne nous trompons pas.

  9. La seule question qui vaille : Y aura t-il quelqu’un pour se dresser contre cette folie migratoire ? Avant que, les mêmes causes produisant les mêmes effets, nous ayons, nous aussi, notre 7 octobre ? Avant que nos villes ne soient transformées en Gaza ? Ils ne condamnent pas l’assassinat des professeurs. Ils ne condamnent pas le Hamas. Israël n’est pas aux prises avec une guerre de territoire. Israël est aux prises avec une guerre de religion. Certains disent que nous avons éradiqué le Nazisme et que nous pourrons éradiquer l’Islam radical. A quel prix ? Pour éradiquer le Nazisme, nous avons dû écraser les villes Allemandes sous les bombes…au prix de milliers de morts…

    1. Nombreux, trop nombreux sont ceux qui ne voient pas qu’ Israël est un rempart pour l’ Occident et qu’il lui faut ne céder sur rien face au pire.

    2. La comparaison avec le « nazisme » (socialisme national allemand) n’est absolûment pas pertinente ! Il s’agissait d’une idéologie nationale, elle n’a duré qu’une quinzaine d’années ! La comparaison avec le communisme serait déjà plus pertinente, il dure depuis 106 ans (1917) et est encore en action dans de nombreux pays (Chine, Viêt-Nam, Cuba, etc.).
      l’Islam est une idéologie (à base de religion) totalitaire, impérialiste, guerrière qui se développe depuis 13 (!) siècles et qui prescrit le meurtre de l’Insoumis et l’abaissement de la femme (Coran : 2.191 ,3.127, 4.89, etc.). Les musulmans ou adeptes de l’Islam (islamistes) qui suivent leur livre « saint » ne peuvent qu’approuver les meurtres ou se sentir coupables de ne pas en faire autant, pour ceux que nous appelons des « modérés » !

  10. On pourrait leur dire de retourner dans les pays musulmans d’ou ils viennent , mais , leur objectif est de faire de la France un pays musulman , grâce à l’immigration (leur cheval de Troie) et à la natalité . Et il en va ainsi dans tous les pays occidentaux . Ils ont bien compris ce que disait l’historien Pierre Chaunu , en histoire il y a trois règles : le nombre , le nombre et le nombre.

Les commentaires sont fermés.