La campagne de vaccination se poursuit. Entre les différents , quel est le bon, notamment face aux variants du virus ? Le Dr Bertrand Legrand tente de répondre à cette question au micro de Boulevard .

Les vaccinations se poursuivent. Entre le Pfizer et le Moderna, quel est le bon ?

Les vaccins Pfizer et Moderna sont de la même . Ce sont des vaccins de l’ARN. Aujourd’hui, ce sont les seuls qui sont injectés à travers le monde. En , ils ont vacciné plus de 30 % de leur population et ils commencent à voir les impacts sur la diminution du nombre de personnes contaminées. C’est plutôt une très bonne nouvelle. Le Moderna semble efficace sur le variant sud-africain. C’était une vraie inquiétude.

Le variant sud-africain est très contagieux. Pourquoi le Moderna est-il efficace contre le sud-africain et non le Pfizer ?

On ne peut pas dire que le Pfizer n’est pas efficace contre le variant sud-africain. Il n’a simplement pas encore publié son étude. Ce n’est pas tout à fait pareil. On sait que le Moderna l’est puisqu’une étude et un communiqué de presse ont eu lieu dessus. Il y a de fortes chances que le Pfizer sera aussi efficace sur le variant sud-africain. En revanche, ce qui est beaucoup plus douteux, ce sont les anciens vaccins antigéniques.

s’est vanté d’avoir fait un million de vaccins, alors qu’en réalité, il ne parle que de la première injection. Les gens ne seront vaccinés que lorsqu’ils auront reçu les deux injections.

La stratégie du gouvernement était de commander un peu de vaccins à de multiples fabricants. C’est une bonne stratégie lorsque vous avez un grand nombre de vaccins efficaces. En revanche, c’est une très mauvaise stratégie lorsqu’il n’y en a que deux qui, manifestement, sont efficaces avec très peu de risques. À ce moment-là, vous n’avez pas assez avec ces deux composants. C’est un peu ce qui est en train d’arriver à la . Cette dernière n’a pas commandé assez de vaccins qui sont sortis du lot. Il semblerait qu’au fur et à mesure qu’avance la recherche, seule la technologie de l’ARN ait l’air de réellement marcher. On sera très rapidement ennuyé en nombre de doses.

On va bientôt recevoir le vaccin GHK. Ce vaccin n’a, a priori, pas besoin d’être congelé. Cela va-t-il accélérer le processus ?

Le gouvernement français parie énormément sur ce vaccin. En ce moment, tout est bloqué à cause des problèmes de logistique qui n’existent pourtant pas. C’est tout de même un bon argument de … On veut nous servir un vaccin ancienne génération, antigénique, dont on a déjà vu à plusieurs reprises une action efficace. Les études faites sur l’animal ont révélé à de nombreuses reprises, et notamment dans le vaccin de la péritonite du chat, de grandes déceptions. Les chats mouraient davantage qu’ils n’étaient soignés. C’est un peu gênant. Si, demain, je vous propose un vaccin un peu plus difficile à transporter que je dois stocker dans mon frigidaire, mais qui est efficace avec peu risque, ou un vaccin individuel, mais d’ancienne génération, moins efficace avec potentiellement plus de risques. Lequel choisissez-vous ?

26 janvier 2021

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Docteur Bertrand Legrand, sur le déconfinement : « D’un point de vue purement médical, il n’y a strictement rien qui a changé en quatre semaines »

Emmanuel Macron a annoncé, la semaine dernière, à la presse quotidienne régionale le calen…