Durant les dernières vingt-quatre heures, deux femmes ont porté plainte pour des viols commis par des chauffeurs VTC en fin de nuit du samedi 13 au dimanche 14 août, à Paris et dans les Hauts-de-Seine, rapporte Le Parisien.

Ces deux de par des chauffeurs de VTC dans la capitale et sa banlieue en moins de 12 heures ont fait monter une vive inquiétude chez les utilisatrices de ce service.

Dimanche 14 août, les policiers se sont rendus au domicile d’une femme qui déclare avoir été violée par un chauffeur Uber. Elle raconte qu’elle est rentrée à son domicile vers 5 heures du matin en empruntant un véhicule Uber. Elle s’est réveillée, à 9 heures chez elle, alors que son chauffeur était en train de la violer.

Le Figaro relate une autre affaire similaire : un autre chauffeur de VTC est accusé d'avoir agressé une femme dans la capitale.

Selon le quotidien, cette femme a été violée dans le 4e arrondissement par un chauffeur VTC après avoir commandé une course sur l’application : « Les faits ont eu lieu peu avant 5 heures du matin à l'angle de la rue Simon-le-Franc et de la rue du Temple, dans le quartier du Marais. La passagère, qui venait de faire appel au chauffeur VTC pour rentrer chez elle, a été contrainte de lui pratiquer une fellation ainsi qu'une masturbation. » L'homme a pu être rapidement identifié par les policiers de la BAC, quelques minutes seulement après le signalement de l'agression. La victime a formellement reconnu son agresseur.

7294 vues

15 août 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter