Il est aux alentours de midi, ce lundi 31 octobre, lorsque Sasha, un militant du groupuscule « Dernière Rénovation », grimpe sur les toits du Panthéon et met en berne le drapeau français pour alerter contre le réchauffement climatique. À 400 kilomètres de là, dans les Deux-Sèvres, des militants « écoterroristes » s’attaquent avec à ce projet de réservoir d’eau. À quelques jours du lancement de la COP27 en Égypte, ces activistes radicaux multiplient les actions pour contraindre les autorités.

« Une forme d’écoterrorisme »

En quelques heures à peine, le calme village de Sainte-Soline, dans les Deux-Sèvres, a vu débarquer près de 4.000 activistes (7.000, selon les organisateurs) cagoulés et vêtus d’un bleu de travail, ce samedi 29 octobre. Malgré l’interdiction de la préfecture, ces militants déterminés, rameutés par les collectifs « Bassine non merci » - dont la pétition est soutenue par le Parlement européen – et « Les soulèvements de la Terre » - qui appelle ni plus ni moins au « basculement radical » et au « soulèvement » sur son site Internet –, s’en sont pris à la future réserve d’eau. À l’aide d’une meuleuse, de pelles et de pioches, ils sont parvenus à sectionner au moins l’une des six canalisations d’alimentation du réservoir. Face à ces activistes, dont une quarantaine sont fichés S selon le ministère de l’Intérieur, 1.700 gendarmes ont été déployés. La n’a alors pas tardé à tourner à l’affrontement violent. Bilan : 61 militaires ont été blessés, dont 22 sérieusement, d’après Gérald Darmanin. Après deux jours de tension et alors que quelques centaines de militants sont encore présents dans la zone, le ministre de l’Intérieur, qui dénonce « une forme d’écoterrorisme », annonce le maintien du dispositif de pour éviter la formation d’une ZAD [zone à défendre, NDLR], comme ce fut le cas par le passé.

Ce n’est pas la première fois que la contestation contre un projet de rétention d’eau pour les vire à l’affrontement violent. Il y a huit ans, dans le Tarn, lors d’une mobilisation des écologistes radicaux dans la ZAD de Sivens, Rémi Fraisse, un jeune militant, décédait à la suite de l’explosion d’une grenade assourdissante.

Dégradation d’œuvres d’art

Dans un autre registre, alors que la question écologique ne passionne plus les foules, d’autres activistes font le choix de la transgression permanente. À Londres, La Haye ou même Paris, des militants ont envoyé de la nourriture sur des toiles de maître – heureusement protégées par une vitre - avant de se coller au cadre ou au sol. En seulement quelques semaines, les membres du collectif « Dernière Rénovation » n’ont pas cessé de multiplier les actions de désobéissance civile et de perturbation de l’ordre public. Après avoir interrompu un match du tournoi de Rolland-Garros, en juin, et une étape du Tour de France, un mois plus tard, les voilà qui bloquent la circulation sur l’autoroute A6, ce vendredi 28 octobre. Des automobilistes excédés n’ont pas tardé à déloger cette poignée de militants assis sur la chaussée. Au même moment, l’un de leurs militants montait sur la scène de l’Opéra Bastille en pleine représentation de La Flûte enchantée pour s’attacher au décor et énoncer, sous les huées du public, son discours sur la « fin du monde ».

Au Mondial de l’automobile, qui s’est tenu à Paris, des militants d’« Extinction Rebellion », financé à l’échelle mondiale par des multimillionnaires, ont collé leurs mains à des voitures de collection d’une certaine valeur. Sûrs d’eux, ces militants n’ont même pas fait attention à la nature du stand contre lequel ils agissaient. Loin d’être un promoteur de voitures polluantes, ce stand récoltait en réalité des fonds pour l’association Perce-Neige, association fondée par Lino Ventura pour aider les personnes porteuses de mental.

Loin de changer les mentalités, ces activistes radicaux ne récolteront qu’une chose : la colère et l’agacement des Français.

3212 vues

31 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

18 commentaires

  1. Agacement ? Le mot est vraiment mal choisi.
    Ces nuisibles veulent saccager, dévaster. Ils ne respectent rien et prétendent donner des leçons. Dans un État qui se respecte, ces malfrats seraient encabanés et auraient à rembourser les dégâts. D’ailleurs, le ministre de l’Intérieur s’honorerait de sévir comme il a su le faire pour Génération identitaire, dont les actions étaient pourtant très pacifiques.

  2. La France a élit un gouvernement de faibles. Je ne comprend pas pourquoi les Français se laissent « emmerder » par ces irresponsables.

  3. Cette bande de voyous, doit être considérée comme une force armée terroriste, ils portent un uniforme, le bleu de travail doit être considéré comme, les meuleuses et pioches comme de l’armement.
    Alors devant ces « guerriers » crasseux ce n’est pas les gendarmes qu’il faut déployer mais notre armée avec ordre de nettoyer le terrain dans les 2 heures et de ne faire aucun quartier.

  4. Dans cette liste de fondus qui s’y collent (!) tout le monde semble vouloir occulter ce qui s’est passé dans un musée porsche allemand, rapoel : collés au sol pendant 42 h, sans électricité ni chauffage ni bassine pour leur besoins naturels…
    Voilà pourtant une initiative qui a du sens, à moins que ce ne soit une atteinte à la liberté de circuler…

  5. Il est vital si on veut éviter la sècheresse de maintenir l’eau d’hiver en hauteur et la faire descendre l’été quand elle est nécessaire. En 88, Nîmes a connu une inondation séculaire. Depuis, on a dépensé un argent fou à construire des cadereaux (canaux) qui conduisent directement l’eau des épisodes cévenols vers la mer en évitant les zones habitées. Maintenant, les gardois pleurent parce que les nappes phréatiques sont vides. Forcément, l’eau de pluie ne stagne plus et 24 ou 48h après être tombée, se retrouve dans la mer. Idiot !

  6. Je me pose une simple question : de quoi vivent ces personnes disponibles pour faire des ZAD ?? Et si on « tapait » au porte monnaie comme sait si bien le faire nos dirigeants cela serait peut être plus efficace que de balancer des grenades

  7. Si on fait tout pour couler l’agriculture française, on ira acheter notre nourriture à l’étranger : poulets américains, canadiens, fibreux, grossis au maïs transgénique, etc.

  8. « collé leurs mains à des voitures de collection…sur le stand qui récoltait en réalité des fonds pour l’association Perce-Neige… aidant les personnes porteuses de handicap mental. »

    Forcément, ils sont porteurs d’un handicap mental. Sans doute pour cela qu’ils ont choisi ce stand!

  9. Pétition soutenue par l UE une blague ?? Vraiment marre de cette institution totalement inutile pénible et fort coûteuse. Si quelqu’un peut me dire à quoi ça sert ce que ça apporte à notre pays je suis preneur

  10. Quand il s’agit de dissoudre Génération Identitaire, cela ne traine pas mais quand il s’agit des idiots utiles de la macronie chouchoutés par les médias, c’est une autre paire de manches, que d’égards. La chienlit macronesque dans toute sa « splendeur » …

  11. ces gens manifestent avec l assentiment tacite du gouvernement on a vu celui ci beaucoup plus ferme quand les gilets jaunes contestaient directement macron ……

  12. De tels réservoirs d’eau existent dans tous les pays situés à la même latitude, pour assurer l’approvisionnement necessaire aux cultures. Ce serait évidemment mieux si l’eau pouvait provenir du ruissellement et non pas d’un pompage dans la nappe phréatique. Nous n’avons que peu de détails sur l’objet de la dispute, c’est dommage que l’on prenne toujours les citoyens comme des gens trop bêtes pour les informer complètement.
    Si ces activistes pouvaient rendre la zone de Ste Soline dans un meilleur état que ND des Landes qui ressemblait à la fin de l’occupation à une immense décharge, on pourrait peut-être croire à la légitimité de leur combat …

    1. Le problème, c’est que tout le monde – et les écologistes eux-mêmes- surfent sur l’ignorance crasse des citoyens (qu’il faut soigneusement maintenir dans leur ignorance). Le meilleur exemple est le mensonge officiel sur les éoliennes, en dépit du théorème d’Ostrogradski, qui date pourtant de près de deux siècles et qui devrait inciter à une certaine inquiétude devant les certitudes affichées. On a décidé de ne pas tenir compte de cette certitude mathématique et on continuera à comptabiliser les tornades qu’il restera commode d’associer au réchauffement climatique !

  13. Les vieux du pays sont morts. Ils pourront plus faire profiter de leur sagesse. Résultat, pour gérer le problème, autour de la table, il n’y a que des gens qui n’y connaissent rien.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter