Le mardi 2 juin, à St. Louis, alors qu’il se trouvait aux abords du magasin Lee’s Pawn & Jewelry, le capitaine de police à la retraite est abattu durant les émeutes faisant suite à la mort de George Floyd. On a pu voir sur les réseaux sociaux le corps agonisant du fonctionnaire tenant un téléphone à la main, image insoutenable et cynique quand on s’imagine que des gens ont pris le temps de filmer cette terrible fin au lieu d’alerter les forces de secours.

David Dorn, afro-américain, a passé 38 ans dans la police, son erreur aura été de se retrouver ce jour, à cet endroit.

Considérant la mort de George Floyd, lors de son interpellation, le 25 mai, comme un acte raciste des policiers, les États-Unis connaissent depuis lors une série de manifestations avec leur lot de pillages, de vols et de crimes. Les pillards étant généralement issus de la communauté afro-américaine (selon les images diffusées par les chaînes de télé), on ne peut que s’interroger sur le sens de ces actions. Abattre un Noir (durant une manifestation dénonçant le racisme) en réponse à un acte raciste contre un Noir relève de la débilité et permet de situer le niveau d’intelligence des auteurs de ces actes.

Il est vrai qu’aucun suspect pour ce crime n’a pour le moment été arrêté, mais il est choquant de voir des gens filmer cette scène horrible de David Dorn agonisant et relayer la vidéo sur les réseaux sociaux. Au-delà de la non-assistance à personne en danger, on a le droit de s’interroger sur les intentions réelles de ceux qui ont filmé puis diffusé la vidéo. S’ils voulaient piller le magasin et le policier à la retraite a fait opposition, pourquoi ne l’ont-ils pas fait après l’avoir abattu ? Ont-ils réagi parce que David Dorn s’est prévalu de son statut d’ancien policier ? On aura les réponses à ces questions lorsque ces criminels seront mis aux arrêts ; d’ailleurs, une récompense est promise à toute personne qui permettra de recueillir des informations sur ce crime barbare.

Or, donc, David Dorn, noir, a été tué lors d’une manifestation pour dénoncer le racisme suite à la mort de George Floyd, mais il est certain, comme l’a écrit l’Ethical Society of Police, sur Twitter, que le policier à la retraite est le type de « frère qui aurait donné sa vie pour les sauver [parlant des pillards] s’il avait dû le faire ».

Tout est dit avec cette phrase…

Le crime commis contre David Dorn ne bénéficiera pas de la même couverture médiatique que celui de George Floyd car il est de bon aloi d’éviter les accusations de racisme de la part des minorités, surtout que le racisme est le fait exclusif du Blanc, selon les bien-pensants.

À lire aussi

Dissoudre le CCIF sans toucher à SOS Racisme et à la LDNA, c’est de la poudre de perlimpinpin !

Lutter contre le séparatisme doit être total. …