Dans une note adressée cette semaine aux préfets, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin prend un virage liberticide inquiétant. Les préfets devront déterminer si les futures manifestations déclarées auprès de leurs services présentent un risque. Celui que « des slogans ou des propos de nature à mettre en cause la cohésion nationale ou les principes consacrés par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen […] soient exprimés », indique la note. Le ministre donne des exemples de propos répréhensibles : « apologie de la collaboration »« slogan prônant la remigration », « amalgame entre immigration et islamisme ou terrorisme ou délinquance ». Cette offensive ministérielle a lieu dans un contexte de remous général causé par la manifestation annuelle du Comité du 9 mai qui a, le 6 mai dernier, fait défiler plusieurs centaines de militants vêtus de noir et cagoulés dans les rues de Paris.

La volonté affichée par le locataire de la Place Beauvau fait une première victime, l’Action Française, qui voit sa manifestation en l’honneur de Jeanne empêchée, tandis que son colloque vient d’être frappé par un arrêté d’interdiction aux motifs lunaires.

Une censure franche

Ce nouveau tour de vis provoque des réactions. La vice-présidente de Reconquête Marion Maréchal alertait, hier soir, sur BFM TV : « Encore une fois, le gouvernement veut museler les Français largement opposés à la submersion migratoire. » Derrière la volonté affichée de la majorité de « combattre l’extrême droite » se cache un objectif politique beaucoup moins avouable. « On assiste à une dérive particulièrement inquiétante », s’alarme Gilles-William Goldnadel, qui met en cause le ministre de l'Intérieur. « Je ne me souviens pas l’avoir entendu dénoncer avec autant de force les innombrables violences commises par les associations d’extrême gauche soi-disant antifascistes. »

Docteur Gérald et Mister Darmanin

Dans sa note justificative, pour illustrer la lutte de l’État contre les manifestations à risque de présenter des slogans litigieux, Gérald Darmanin évoque des « slogans prônant la remigration », « amalgame entre immigration et islamisme ou terrorisme ou délinquance ». Si le locataire de la Place Beauvau appliquait ses propres consignes, il pourrait être contraint de se dissoudre lui-même...

« Les étrangers représentent 7 % de la population française et commettent 19 % des actes de délinquance : refuser de le voir, ce serait nier le réel », avait-il déclaré, dans une interview au Figaro, l’été dernier. « On ne peut pas ne pas voir, expliquait-il, que la moitié au moins des délinquants, des faits de délinquance qu’on observe (à Paris), viennent de personnes qui sont des étrangers soit en situation irrégulière, soit en attente de titre. » Quel Darmanin croire ? Et quelle position adopter ? Pour le médiatique avocat Pierre Gentillet, l’équation est simplissime : « En matière de manifestation, il n’y a qu’un seul principe : la liberté. Et qu’une seule exception : un risque caractérisé de troubles à l’ordre public. » Est-ce que les manifestations prévues ce week-end relèvent de l’exception ? Les différents avocats spécialisés sont unanimes : en cas de référé devant le tribunal administratif, ce dernier devrait, sauf surprise majeure, casser les éventuels arrêtés pris par la préfecture. Mais, pour Pierre Gentillet, c’est assez secondaire : « Ils veulent envoyer des signaux politiques et utilisent le droit à cet effet », analyse l’avocat. Pour lui, ce battage est bien éloigné du droit mais tombe dans la « politique politicienne ».

L’insoutenable impunité de la gauche

Pendant que s’agite l’opérette antifasciste, l’extrême gauche brûle, agresse et saccage impunément depuis plusieurs mois. Hier, ce sont deux étudiants élus pour l’UNI qui ont été la cible de menaces de mort écrites sur le campus de Sciences Po Grenoble. Nous avons joint Yvenn Le Coz, visé par ces menaces, qui sortait justement du commissariat avec son dépôt de plainte. « Les agressions et menaces sont monnaie courante », soupire l’étudiant, qui « attend toujours ou plutôt n’attend plus » une éventuelle condamnation de ses agresseurs de la part de Gérald Darmanin ou du ministre de l’Enseignement supérieur. L’épidémie d’hémiplégie poursuit ses ravages.

13326 vues

12 mai 2023

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

97 commentaires

  1. Je viens de signer la pétition de Place d’Armes, car je trouve inadmissible d’empêcher nos anciens valeureux soldats de défiler. Ils sont patriotes et ont très bien vu comment ce gouvernement devenait de plus en plus néfaste et anti-français.
    Je soutiendrai tous ceux qui défendent la France. L’union fait la force.

  2. N’oubliez jamais que cet individu est un LR, comme E Philippe , B Lemaire , Bachelot , Muselier , Sarkozy….
    Toute cette clique a la botte de macron

    1. Voilà des traîtres, ils sont du côté de celui qui est le plus fort (très provisoirement)

  3. Darmanin joue une partie de billard à plusieurs bandes. Ses déclarations aussi fracassantes qu’anarchiques ne correspondent à rien et personne n’est dupe. Néanmoins, observez comment l’arc progressiste se dresse encore et toujours pour « faire barrage ». Les castors médiatiques sont toujours en poste et les politiciens suivent le mouvement. Tant que cet arc progressiste ne sera pas brisé, il n’y aura pas de salut pour la France souveraine et nationale. C’est se tromper de penser que même si une proportion croissante de la population y adhère, que les gauchistes ne rejoueront pas éternellement la même gamme .

  4. Selon certains, Darmanin poserait des Jalons pour se présenter en 2027… Il ne doute de rien. Il se fait ridiculiser à chaque fois qu’il tente un coup de menton. Fiasco avec l’Océan viking à Toulon, fiasco avec l’imam qu’il voulait expulser, fiasco avec la sécurité au Stade de France, fiasco à Ste Soline, fiasco avec les Black blocks le 1er mai… il rate tout ! Depuis des années le GUDE et l’Action Française défilent en mai sans qu’on en ai jamais entendu parlé. Tout le monde s’en moquait et fort peu de Français etaient au courant. Et puis voilà que pour masquer ses propres ratages, il met le projecteur sur ces groupuscules et les Français découvrent que si leurs idées sont nauséabondes, ils ne représentent rien et surtout défilent sans casse et sans violence… Darmanin donne au peuple à possibilité de se poser la question : quand ont voit l’état des villes après les manifs de l’ultra gauche et des Black blocks, est-ce que vraiment, le danger, c’est la droite ? Les sondages qui mettent aujourd’hui MLP à 40% répondent sans équivoque… En 2027 Darmanin fera un score à la Anne Hidalgo.

    1. Je lui prédit un score à 2% et ensuite un avenir à la Valls, un mendiant de la politique….

  5. Après le confinement pour raisons sanitaires, voici le confinement idéologique. Vous pensez mal, vous êtes assigné à résidence. C’est sûr que quand on a exercé un pouvoir absolu, on finit par y prendre goût. Par contre, les fusillades quotidiennes à l’AK47 dans nos rues ne sont pas jugées dangereuses, les patrouilles de dealers équipés d’armes de guerre dans les cités, ne semblent pas non plus être une priorité pour M. Darmanin. Mais il vrai que nos gentils sauvageons ne font pas de politique, se fichent de la France comme du gouvernement, leur seul intérêt c’est le fric et le pouvoir sans partage dans leur quartier … deux centres d’intérêts qu’ils partagent avec ce gouvernement.

    1. Cet individu a reçu l’ordre de faire diversion sur le sujet des retraites ….il est comme tout bon méditerranéen dans l’outrance et le spectacle et fidèle à son maître tant que ce dernier est aux commandes , il sera le premier à le trahir quand macron sera débarqué

  6. Darmanin est en train de se tirer une balle dans le pied, deja sur l’interdiction du colloque de l’action Française, il s’est fait déjugé par le tribunal administratif, et ça ne fait que commencer.
    Toutes les actions qu’il a entreprises ont été vouées à l’échec (stade de France, l’affaire de l’imam, Mayotte, etc…).
    Il est imbuvable par son arrogance de donneur de leçons.
    S’il a l’intention de se mettre sur les rangs pour une candidature en 2027, il est vraiment mal parti. Quant à la succession de madame borne il se situe en trois ou quatrième position.
    Mais petit monsieur « ne vous inquiétez pas tout se passera bien ».

    1. Le poste de Mme Borne ne lui suffit pas, il voudrait être le calife à la place du calife
      ! c’est un minable prétentieux.

  7. « L’extrême-droite », « l’ultra-droite, fourre-tout bien pratique pour parvenir à empêcher le peuple de faire entendre sa légitime voix. Sur quels critères précis,tel ou tel mouvement de contestation de la politique gouvernementale, sera-il rangé dans la case de l’extrémisme? Faire reconnaître des vérités pas bonnes à dire est-il une démarche extrême?

  8. En s’attaquant à l’Action française c’est l’Histoire que Darmanin foule aux pieds. Il perd d’avance, ses mauvaises intentions lui reviendront dans la figure.

  9. Et si c’était bien scénarisé pour empêcher les généraux patriotes d’organiser leur rassemblement prévu depuis un moment…
    Les directives du petit ministres sont suffisament claires pour interdire tout ce qui déplaît au gouvernement.

    Il faudrait peut-être qu’il interdise aussi les déplacements des membres du gouvernement qui à chaque fois génèrent des risques de « trouble à l’ordre public » !

  10. Camouflet pour Darmanin et le gouvernement liberticide : le tribunal à annulé l’inderdiction de célébration touchant Action Française. Resterait-il encore des gens de liberté dans notre justice. Au moins un.

  11. La cohésion nationale en a pris un sacré coup depuis six ans ,il serait temps de s’en inquiéter !
    Mais pour Darmanin et son patron le danger vient toujours de la droite,de l’extrême droite et jamais des anarchistes de l’extrême gauche qui incendient tout ,y compris des policiers ,mais cela relève dans leurs esprits détraqués des droits de l’homme !

  12. Les électeurs de droite ont éliminé Sarkozy en 2012 pour incompétence avec son gouvernement. En 2017 nous revoyons les ministres Darmanin, Lemaire LR et certains du PS HOLLANDE. C’est bien de prendre les électeurs pour des cons avec Macron. Tous les nuls.

  13. Ce ministre est vraiment un drôle de personnage. Il obéit au doigt et à l’œil de son maitre, il lui dirai d’aller se baigner dans de l’eau a -15°, il dirait bien patron et il le ferait. Tout çà pour dire que les terroristes d’extrême gauche on tout les droits de casser de manifester sans aucun problème, sauf de temps en temps il imite son maitre en faisant des allocutions qui font le buzz.

  14. Le tribunal administratif a suspendu ce samedi l’interdiction d’un colloque de l’Action française samedi à Paris.

    L’État doit verser 1500 euros à l’Action Française.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter