« 19e arrondissement. Quartier de la défonce ». Jamais le nord-est de n’avait aussi bien porté son nom. Un an après le déplacement des consommateurs de crack depuis les Jardins d’Éole (18e) vers le square Forceval (19e), les habitants du 19e arrondissement parisien continuent de vivre un enfer.

Agressions, prostitution et drogue

« Depuis un an, la vie de mon quartier a été complètement chamboulée par l’arrivée massive de consommateurs et dealers de crack à 100 mètres de chez moi. » Comme Stéphanie Benoist, porte-parole du collectif Villette Village contactée par , nombreux sont les riverains du 19e arrondissement à dénoncer publiquement leurs conditions de vie dans l’espoir d’attirer l’attention de la préfecture et de la mairie de Paris. En cause, l’installation temporaire devenue définitive de centaines de consommateurs de crack et de leurs dealers dans le quartier de la Villette. Depuis ce jour, les agressions contre les habitants du quartier n’ont cessé d’augmenter, déplorent les membres de Villette Village dans un récent communiqué. En seulement une semaine, « deux jeunes filles mineures ont été suivies avec des agressions verbales à caractère sexuel », « une femme a été violemment interpellée par un toxicomane », « une opticienne a été agressée dans son magasin et a dû se battre avec un toxicomane » et une riveraine a subi « une agression sexuelle ». Stéphanie Benoist raconte elle-même avoir « failli se prendre un coup de tournevis » alors qu’elle promenait son chien. « Les enfants sont terrorisés et les habitants n’osent plus intervenir de peur de se faire agresser », nous rapporte un riverain. Outre les agressions, les habitants racontent avoir vu se développer un marché de la prostitution dans les cages d’escalier et sous les porches d’immeuble.

La montée de l’insécurité, et celle de l’insalubrité associée, n’est pas sans conséquence sur le des habitants de la Villette. Désormais, des familles, inquiètes pour leurs enfants, s’imposent des couvre-feux afin d’éviter le pire. Des commerces, confrontés aux comportements incontrôlables des toxicomanes, tirent le rideau. D’autres voient leur chiffre d’affaires considérablement baisser. Les pharmacies, notamment, sont régulièrement la cible des consommateurs de crack. Des agents RATP de la station La Villette, sur la ligne 7 du métro, ont également menacé d’exercer leur droit de retrait et de fermer la station au mois de février dernier. Enfin, « l’immobilier en prend un coup. Plus personne ne veut venir habiter ici », souligne Stéphanie Benoist. Tous déplorent une situation devenue « intenable » dans un quartier soumis aux toxicomanes. « Ils nous pourrissent le quartier », s’emporte Patricia T., membre du Collectif 19, engagé contre le trafic et la consommation de drogue dure dans le 19e arrondissement de Paris.

Que font les pouvoirs publics ?

Face à l’impasse du crack, les habitants se sentent abandonnés des politiques. « Jusqu’à maintenant, les riverains et les commerçants n’ont jamais été inclus dans aucune réunion », dénonce Stéphanie Benoist. Et les élus semblent faire la sourde oreille à leurs revendications. « Où est Madame Hidalgo ? La maire de ne s’est jamais préoccupée de nous ! » s’emporte un membre du collectif Villette Village. Selon eux, Anne Hidalgo, qui s’était pourtant mobilisée contre le déplacement des toxicomanes vers le 12e arrondissement, abandonne volontairement le 19e arrondissement, un des quartiers les plus précaires de la capitale. Du côté de la préfecture, les efforts menés semblent vains. Si le préfet a bel et bien écouté les doléances des habitants du 19e et mène régulièrement des opérations anti-crack, le problème demeure. « Maintenant, nous demandons n’importe quelle solution pour être débarrassé des toxicomanes », conclut la porte-parole de Villette Village.

Si le statu quo demeure, à l’instar de Stéphanie, de nombreux habitants préviennent que bientôt, ils feront tout pour quitter les quartiers nord de la capitale.

5577 vues

8 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

35 commentaires

  1. Où en Bretagne ? J’ose espérer que c’est un Fake, après avoir fuit Roubaix/Tourcoing et son enfer migratoire invivable !

  2. Fuir pour aller ou ? Partout en France on vit dans l’insécurité , les rodéos , les crimes , les revendeurs de drogue etc .Ceux qui se plaignent votent pout pour ceux qui laissent faire , ceux qui accueillent et protègent les racailles .Alors la seule solution est de virer ceux qu’ils ont mis au pouvoir .

  3. Vous n’avez jamais pensé mettre un sifflet pendu à votre cou ou facilement accessible, vous êtes ennuyé, abordé, un grand coup de sifflet alertera tout le monde autour de vous, votre persécuteur sera étonné et lâchera prise. Sinon, un aérosol de poivre. L’idéal serait que vous ayez pratiqué un sport de combat. Moi, je suis un petit vieux, je ne resterais pas longtemps ennuyé, je lui réserve une surprise dont il se souviendra.

  4. Soyons taquins et rappelons nous pour qui ont voté les habitants du XIX eme arrondissement aux dernières présidentielles :
    LFI : 56%
    LAREM : 20%

    Législatives : LFI : 56%, élue Sarah LEGRAIN : extrème gauche NUPES.

    Alors vous savez quoi…
    Qu’ils ne viennent pas se plaindre

  5. Quand on voit les videos sur les centres-villes de San Francisco ou Philadelphie, on réalise que les USA mènent la danse en matière de consommation de crack, mais quand il s’agit d’imiter les us et coutumes de ce pays pourri, la France n’est jamais très loin derrière … Pauvre de nous … Quel modèle !

    1. Avec une différence non négligeable : bien que se vautrant dans la déchéance, les amerlocks conservent une qualité qui a disparu de France depuis longtemps : le patriotisme.

  6. Ces gens se trompent : s’ils veulent que ce problème soir réglé définitivement (et non simplement déplacé), la seule méthode est de chasser du pouvoir ceux qui l’ont créé, et ne font rien pour le résoudre.
    Et il en est de même pour tous les problèmes suscités par l’immigration, qui aujourd’hui n’a rien d’une fatalité, puisqu’elle est sciemment promue par les mêmes dirigeants.

    1. Une seule réponse : DESTITUTION. Mais qui mettre à la place? Trouverons nous quelqu’un de suffisamment courageux pour essayer de sauver ce qui peut l’être encore et remettre de l’ordre dans ce pays en lambeaux?

      1. La réponse est simple: Éric Zemmour. Il devra mettre en place ses directives, donner les ordres, restaurer des lois avant de les appliquer. Mais le résultat arrivera, encore faut ‘il le soutenir.

  7. Abandonnés par les pouvoirs publics et l’État ces habitants n’ont plus qu’une solution quitter leur village ou s’imposer un couvre feu
    Moi je leur suggère même si c’est illégal de monter kiné milice et de faire leur police eux même quoi qu’il leur en coûte ils auront le soutien d’une majorité de Français excédés du laxisme des autorités.

    1. Une possibilité très illusoire car, à n’en pas douter, les sbires macroniens ne manquerons pas de tester leurs nouveaux joujoux sur roues récemment réceptionnés.

  8. Bon, C’est dramatique, mais il faut quand même pas oublier que le 19è arrondissement à réélu Anne Hidalgo à 67%… et Macron à 84%…  » Les Dieux se rient des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes »… Il ne faut pas venir pleurer, maintenant.

  9. C’est pas le tout d’importer le tiers monde, il faudra le supporter, et boire le calice jusqu’à la lie. En Bretagne ils veulent faire venir 80 familles africaines dans un village de 2200 habitants. Français réveillez vous tant qu’il est encore temps.

    1. Callac !
      Et en plus apporter des aides pour que ces africains fassent de la Bretagne une nouvelle Afrique. Drôle de façon d’intégrer les immigrants.

    2. Suite logique de la politique macroniène ; test grandeur nature du remplacement des travailleurs français récalcitrants, par une main d’œuvre soumise et peu regardante sur les conditions de travail. Les Bretons vont ils réagirent? Les paris sont ouverts.

  10. J’oserais dire « bienvenue » en France, dans cette France des « touche pas à mon pote » des socialos-communards et autres UMPS.LR.LREM, de fait la France de tous ces politicards copains coquins qui salissent notre pays et détruisent notre nation, puissent-ils tous finir dans la géhenne !

  11. Est-ce un hasard si, ceux qui se plaignent de la présence des « toxico » du quartier du 19 ère arrondissement, oublient de signaler qu’ils sont à 90% d’origines Africaine subsaharienne ? Est-ce aussi un hasard si ceux qui pleurent sur leurs sorts, sont les mêmes qui ont voté, à 84%, pour « Macron » au 2ème tour de la présidentielle et 14 % seulement pour Marine le Pen ?

  12. La nature a horreur du vide. Les riverains, et associations se constitueront en « comités de vigilance » pour se substituer aux pouvoirs démissionnaires et défaillants.

    Cela préfigure une guerre civile, qui ne manquera pas d’advenir avant 10 ans aucune volonté politique n’inverse le processus.

    Sans doute est-ce déjà irréversible; d’où ce même conflit majeur comme réplique à une volonté forte.

    1. La guerre civile, une vraie guerre cette fois pour macron, n’attendra pas 10 ans… les esprits commencent à sérieusement s’échauffer avec cette montée exponentielle de la sauvagerie sans nom qui gangréne notre pays.
      Les tribus venues d’Afrique debarquent avec leurs coutumes qu’ils veulent nous imposer…

    2. C’est l’hypothèse la plus désastreuse qui soit. Macron n’attend que ça pour lancer ses sbires et tester les nouveaux armements anti émeute récemment réceptionnés, pré livraison d’une commande plus importante. Les gêneurs n’auront aucunes chances.

  13. Ci notre chanteur Charle T. été présent aujourd’hui, chanterais t’il Douce France pays de mon enfance? La France est dans un état de délabrement qu’il fait peine a voir. Quant au Paris des lumières que l’on a connue et celui qui est présent aujourd’hui c’est a pleurer.

  14. Et pourquoi pas tenter de chasser ces toxicomanes par tous les moyens, puisque le gouvernement ni la ville de Paris ne font rien dans ce sens ?!? Si une population se mobilise, la pseudo Justice ne pourra par inculper 200/400 ou 1 millier de personnes à la fois. Déjà qu’elle est débordée par les demandes de naturalisation.
    Un de mes amis agriculteur, lorsqu’un de ses champs est squatté par des gens du voyage répand du bonheur avec sa tonne à lisier dans son terrain, et bien les indésirables ne restent pas longtemps :) !

    1. Vieuréac, ne vous y trompez pas, les politicards en place si la population devait réagir feraient donner la charge à la CRS & Gendarmerie Mobile contre ceux-ci sans aucunes hésitations!

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter