« La Chine reconfine !» L'information aurait sûrement fait la une des journaux si l’attention des rédactions n'était pas totalement focalisée sur les problèmes ukraino-russes et la campagne électorale. Car, miraculeusement, le Covid avait disparu depuis quelques jours et n'intéressait plus personne. Il est vrai qu'on avait sans doute accordé beaucoup trop d'attention à cette maladie qui, sans vouloir la minimiser, ne présente généralement qu’un taux de létalité inférieur à 1 %.

Ainsi apprend-on, sans que les grandes chaînes d'information en aient beaucoup parlé, que la Chine connaît actuellement une recrudescence des cas de Covid, et l'Agence France-Presse nous annonce que près de 30 millions de personnes sont confinées à domicile, particulièrement dans la région de Shenzhen proche de Hong Kong, en raison de l’augmentation très rapide de cas positifs. Sans autre précision sur cette épidémie, il est difficile de savoir si cela représente un réel danger pour la population, car l'augmentation du nombre de cas prouve que le virus circule activement, mais n'est en rien un reflet de la gravité de la maladie.

Peu importe que le virus soit présent si la maladie induite n'est pas grave et peut se traiter facilement. Mais, dans le doute, en Chine, comme ailleurs, les autorités ne savent que confiner et prendre des mesures contraignantes ; pourtant, on sait maintenant, avec du recul et en analysant les statistiques de plusieurs dizaines de pays, que le confinement limite la vitesse de progression de l'épidémie, mais n'a aucune influence sur la mortalité globale des pays dans lesquels il est instauré. L'Argentine, qui fait partie des pays qui ont connu les confinements les plus longs, ne s'en sort pas mieux que les autres et n'a pas réussi à éradiquer pour autant la progression de l'épidémie. Dans d'autres pays (sous réserve que les modes de calcul soient partout les mêmes), comme en Biélorussie qui n'a pas confiné et qui est peu vaccinée, le taux de mortalité est un des meilleurs d'Europe avec 0,7/1.000.

De même, sans confinement ni mesures contraignantes, la Suède fait mieux que la France et la plupart des pays européens, sauf l’ (Le Monde, 9/3/2022). Pourtant, les experts avaient prévu de lourdes pertes pour ce pays qui ne prenait pas les mêmes mesures contraignantes que les autres. Un peu de recul permet de juger ce que valent les paroles d'experts, et il faut se souvenir que fin 2019, début 2020, ils prévoyaient 500.000 morts du Covid pour la France !

Le confinement, s'il permet de ralentir la progression de l'épidémie, n'a donc jamais permis de l'éradiquer et l’objectif « zéro Covid » est un but louable mais utopique. On peut se demander pourquoi les Chinois prennent de telles décisions alors que, semble-t-il, la nouvelle flambée épidémique est due au variant Omicron, certes très contagieux, mais assez peu dangereux. Faut-il voir derrière ces mesures restrictives de liberté d’autres raisons que sanitaires ?

Les statistiques nous apprennent également que ce ne sont pas les pays les plus vaccinés qui ont les taux de mortalité les plus bas, contrairement à ce que l'on aurait pu penser initialement. Les vaccins dont nous avons pu disposer en Europe occidentale, et particulièrement en France, essentiellement Pfizer et Moderna, ne sont pas des vaccins très performants car leur durée d'action est limitée, et ils ne protègent pas totalement de l'infection, même s'ils peuvent induire chez le sujet vacciné un taux d'anticorps suffisant pour éviter les formes graves.

Toutes les mesures collectives (confinements ou vaccinations massives), prises dans le monde n'ont pas réussi à enrayer la progression de l'épidémie. Par contre, en l’absence de traitement spécifique, la prise en charge précoce de la maladie par les médecins de terrain, afin d'éviter si possible les complications, semble donner de bons résultats et limiter grandement le nombre d'hospitalisations. Ce n'est, hélas, pas la solution que le gouvernement français a adoptée lors de cette pandémie, en ne proposant aux gens que de rester chez eux, de prendre du paracétamol et d'appeler le centre 15 lorsqu'il s’étoufferaient afin de les mettre en réanimation.

Était-ce la seule solution envisageable ?

4252 vues

17 mars 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

49 commentaires

  1. Nous avons (après Pasteur) de très grands spécialistes estimés dans le monde entier sauf en France … Ils proposaient contre cette miniscule épidémie des moyens simples adaptés et « bon marché ».
    Nous avons confiné parceque la Chine communiste l’avait fait ; sans la moindre imagination intelligente et de bon sens .
    ça promet pour l’avenir si l’ado de l’élysée (que 30% de français persistent à considérer comme un surdoué) est réélu !!!

  2. « même s’ils peuvent induire chez le sujet vacciné un taux d’anticorps suffisant pour éviter les formes graves »
    Ce que vous dites, cher docteur, est curieux : le vaccin protègerait des formes graves, mais pas du décès…
    Il suffit de regarder les courbes des pays les plus vaccinés pour confirmer que le vaccin ne protège pas de la mort..

    1. Angleterre, décès dus au Covid du 13/02/2022 au 06/03/2022.
      Vaccinés : 91.4%
      Non vaccinés : 8.4%
      ✅ Pourcentage de vaccinés : 72% !!!! Ou comment font-ils encore pour injecter leurs poisons ???

      Il faut arrêter de répéter que le vaccin protège des formes graves !!!

  3. On sait déjà tout ça. Le confinement – comme la peur- n’est qu’un moyen de contrôler une population. On pourrait ajouter que le vaccin est aussi un moyen d’en éliminer une partie devenue inutile et coûtant trop cher : les personnes âgées, dont beaucoup sont décédées du vaccin et pas du covid comme on voudrait nous le faire croire.

  4. comme le dit Jac Sinus :

    « Et certains continuent de porter le masque en étant seuls au volant de leur voiture… Désespérant. On devine pour qui ces abrutis vont voter aux prochaines élections. »

    Et moi je pleure de voir autant de connerie……

  5. A quand le Grand Procès international ? Le Problème ?
    Nous n’aurions plus de « Dirigeants », de Patrons d’Hostos, etc…
    Raoult Pdt et Péronne 1° Ministre ? Seuls Survivants…

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter