Coupe du monde de foot au Qatar : la France découvre les mœurs locales

Qatar

La prochaine Coupe du monde au Qatar donne l'occasion aux médias de découvrir les mœurs et les lois locales : l’homosexualité et les relations sexuelles entre personnes non mariées sont passibles de sept ans de prison. Coup de chance : seuls les dealers sont passibles de la peine de mort ! Le mariage entre personnes de même sexe reste, dans ce pays, considéré comme une promotion de l’homosexualité. Exit, donc, les homosexuels mariés des hôtels avec lesquels la FIFA a passé des contrats pour accueillir les foules. La loi s’appliquera, bien sûr, aux joueurs, aux staffs des équipes comme aux supporters. Accessoirement, a-t-on envie de dire, la consommation d’alcool sera proscrite en dehors des fan zones. Brandir des drapeaux LGBT serait aussi considéré comme une insulte au pays d’accueil. Les contrevenants sont avertis, avant peut-être d’être... prévenus et détenus.

Ce pays s’est vu attribuer cette compétition en dépit de craintes et de difficultés multiples : la construction des stades et les conditions de travail des ouvriers qui les ont bâtis ; les perturbations dans le calendrier des championnats nationaux et continentaux ; le jeu sous de fortes chaleurs et la dépense énergétique pour climatiser stades ou fan zones ; l’accueil des spectateurs et la liberté qui allait leur être accordée. Tout ceci était connu, mais les autorités politiques et sportives, la FIFA, laissèrent faire. Mieux : elles se voilèrent la face sur chacun de ces sujets, malgré les enquêtes et les avertissements de plusieurs journalistes et ONG.

De ce rappel naîtra-t-il un boycott de cet événement sportif majeur ? Nul ne sait. Et un pays a le droit de faire respecter sa loi. Mais tout de même… Que n’a-t-on réfléchi et négocié avant ? La FIFA, qui proteste mollement que le Qatar ne se soit adapté aux valeurs d’équité (sic) entre les personnes et de non-discrimination envers les homosexuels, se trouve prise au piège qu’elle s’est créé par son choix. Tartuffes ! Tartuffes, car la même FIFA était convenu, en 2018 (avant la Coupe du monde en Russie), d'exiger des normes minimales en matière de droits de l'homme de la part des pays candidats à l'organisation, notamment la tolérance zéro en ce qui concerne la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle.

Le deuxième tartuffe ? Les Qataris. Combien consomment allègrement femmes et alcool au pays de la douce France ? Passons… Ou suivons les témoignages des réseaux sociaux et des influenceuses…

Le troisième tartuffe ? Le PSG ! Le PSG qatari de Nasser al-Khelaïfi qui sanctionna Idrissa Gueye lors de la dernière journée de championnat de France parce qu'il avait refusé de porter un maillot floqué aux couleurs LGBT.

Comme quoi l'obligation de soutenir une cause est à géométrie bien variable.

L’affaire de l’accueil et du comportement privé des joueurs et des spectateurs de la prochaine Coupe du monde au Qatar pose ainsi deux questions : un pays a-t-il le droit, sinon le devoir, de faire respecter la loi qu’il s’est donnée ? Qui remportera le prix des tartuffes ? Enfin, question subsidiaire : la France doit-elle y participer ?

À Rome, vis comme les Romains ! Le Qatar a le droit de faire respecter sa loi. Mais la France doit boycotter cette compétition. Elle s’honorerait de lancer une campagne d’opinion en ce sens.

Bertrand du Boullay
Bertrand du Boullay
Ingénieur à la retraite

Vos commentaires

30 commentaires

  1. Il faut boycotter cette coupe du monde au Qatar ! Il est complètement inadmissible que la France, paraît-il pays des droits de l’homme, soit complice des crimes commis au Qatar ! Et où est donc passé Melancon ? On ne l’entend pas brailler « le Qatar tue » ? Étrange …

  2. « Le Qatar a le droit de faire respecter sa loi. »

    « Le Qatar a le droit de faire respecter sa loi. Mais la France doit boycotter cette compétition. »

    NON : ou alors, oui, les dérangé du ciboulot déniant la morale et la physiologie peuvent boycotter cette compétition.

    Parce que la tolérance dans ce cas est franchement à géométrie variable.

    Hélas notre pays est fichu à ce niveau

  3. pas besoin d’aller au Qatar pour découvrir les moeurs locales , ils ont un office du tourisme à 2 pas ,ça s’appelle « la Californie sans la mer « 

  4. Il est tout aussi critiquable d’interdire les homosexuels et de faire la promotioon de l’homosexualité.

  5. On doit accepter les mœurs d’un pays souverain mais à condition que cette reprofité existe. En France, fais comme les Français

  6. Faire accepter et tolérer l’homosexualité est une chose, l’exhiber dans l’espace public en est une autre. Pourquoi serait-on plus fier d’être homosexuel que d’être hétérosexuel ? La vie sexuelle doit rester intime, personnelle et cantonnée dans la sphère privée, et la religion aussi. Si ces principes étaient adoptés par tous, la vie serait bien plus simple et plus calme.

  7. Et boycotter aussi la compétition car l’avortement est interdit au Qatar ?

    Chacun est libre de ne pas aller au Qatar assister aux matchs, et peut assez facilement boycotter leur diffusion a la télévision.

  8. « au pays de la douce France » !?
    Les vieilles expressions sont tenaces et parviennent à survivre à une réalité qui est devenue le contraire de ce qu’elles disent. Illusion ou nostalgie?
    Un autre exemple ?
    « La plus belle avenue du monde » pour parler des Champs-Elysées, cette gigantesque galerie commerciale probablement la plus mal famée de Paris.
    Et, tant qu’on y est, pourquoi ne pas dire que Macron gouverne « en bon père de famille »?

  9. La France ne découvre malheureusement que peut de choses du monde incivilisé qui l’entoure reste à savoir si réellement ce sont la majorité des Français qui ferment les yeux sur ce qui se passe réellement dans le monde ou si ce ne sont que les affreux et majoritaires médias gauchistes qui ne décrivent que la vérité que les Français du vote utile ne doivent savoir reste le monde footeux pourri par le fric musulman qui n’a que les intérêts qui sont les leurs et qui ne sont que fric et loisirs.

    • « le monde footeux pourri par le fric musulman qui n’a que les intérêts qui sont les leurs et qui ne sont que fric et loisirs. » Qualités similaires pour le personnel politique.

  10. En France, l’anarchie règne en maître (insécurité , immigration incontrôlée, aides sociales à tout va etc…) ! Mais dans les pays islamiques on doit respecter leurs lois et mœurs ! Silence assourdissant des droits de l’Homme !

  11. La France qui est incapable de faire respecter ses lois devrait prendre des leçons, malheureusement…

  12. « mais les autorités politiques et sportives, la FIFA, laissèrent faire. Mieux, elles se voilèrent la face »

    Dans cette affaire, bien triste, pour ne pas dire puante, la FIFA n’aurait- elle bénéficier de quelques « compensations financières » ? Je pose la question (qui fâche).

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois