Nabilla est assise sur son canapé. Elle confine en pantalon imprimé, petit haut décolleté, pieds nus. Sa vie n’a plus aucun sens. Elle s’est maquillée, mais à quoi bon ? Son compagnon la filme alors qu’elle vient de prendre un appel. Nabilla profère son célèbre « allô ». Qui peut-ce bien être ? Une voix se fait entendre. « Allo, Nabilla ? » Nabilla répond « oui ». Présence d’esprit. Sens de l’à-propos.

« C’est . C’est Brigitte au téléphone. »

Coup de tonnerre dans le salon, fulgurance sur canapé, la poitrine de Nabilla frétille… Est-ce possible ? Est-ce vrai ? Notre Dame de l’Élysée en personne ! Regard vers la caméra. « Juste au moment où on est en train de me filmer ! Non mais, franchement, il y a de ces hasards dans la vie ! » se dit-elle. « Oh, mon Dieu, je suis trop contente. Comment ça va ? » L’immaculée touchée par la grâce macronienne manque défaillir. Par chance, elle connaît le geste à pratiquer en pareille circonstance : l’aération par agitation de la main. L’effet ventilateur qui sauve.

La voix céleste se fait entendre à nouveau. Non, ce n’est pas un mirage, un effet hallucinatoire dû au confinement : « Je vous appelle pour vous dire un immense merci pour votre générosité, j’y ai été extrêmement sensible. »

Le court-métrage s’arrête là. La personne qui filmait est tombée dans les pommes. Autre hypothèse : la confidentialité. Ce que les deux femmes se sont dit ne pouvait pas être entendu par le commun des mortels. Conseils beauté, quel shampooing choisir ? Existe-t-il des Vuitton ? Etc.

10.000 euros. À l’issue d’un jeu organisé par , la jeune héroïne de télé-réalité et son compagnon ont offert 10.000 euros de leur deniers personnels à la Fondation de Paris-Hôpitaux de présidée par la Brigitte Macron. D’où l’appel miraculeux. D’où la séquence émotion faisant déclarer à Nabilla que le 3 avril fut un grand jour pour elle. Une sorte d’appel du 18 juin que, chaque année, elle commémorera en toute simplicité dans son salon. Sur le même canapé, dans la même tenue.

Devenue célèbre avec « Non mais, allô, quoi ? T’es une fille, t’as pas de shampooing », la carrière de la star se voit relancée par un second allô qui restera gravé dans les mémoires.

« Non mais, allô, quoi ? T’es un people et t’as pas filé 10.000 euros aux hôpitaux ? » Allez, Nabilla, lance l’appel !

4 avril 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.