Quand BFM veut nous expliquer la fête de l’Assomption…

Chez BFM, la culture religieuse n’est pas le point fort. Cependant, un de leurs journalistes s’est fendu d’un article le 15 août pour essayer d’expliquer d’où vient le jour férié annuel. L’intention est sûrement bonne, la réalisation plus laborieuse. Essayons de mettre un peu d’ordre dans tout cela. Le fait que ce soit un des onze jours légalement fériés n’est pas le fruit du hasard :

Vieille tradition chrétienne – les premières traces de l’Assomption sous le nom de “dormition” remontent au VIe siècle -, cette fête religieuse célèbre la montée au Ciel de la mère de Dieu fait homme. Elle est déjà célébrée le 15 août.

La mort est une conséquence du péché originel, la sainte Vierge Marie n’étant pas marquée par le péché, elle n’est pas morte mais a été élevée auprès de Dieu à la fin de sa vie. Corps et âme.

Respectant son vœu secret, dès que la reine est certaine de sa grossesse, et sans attendre la naissance pour savoir si l’enfant serait garçon ou fille, Louis XIII publie, le 10 février 1638, l’edit officiel qui consacre solennellement la France à Marie. Cela se réalise plus particulièrement par l’instauration de processions lors du 15 août.

Cette fête prisée des Français n’est qu’interrompue par la Révolution, suite à l’adoption du calendrier révolutionnaire. Le concordat viendra réautoriser les fêtes religieuses.

Napoléon instrumentalisera cette fête en y ajoutant la saint Napoléon ; ses successeurs l’entérineront comme fête nationale. Malgré les tentatives de récupération politique, le 15 août restera un jour dédié à la Sainte Vierge.

Revenons à BFM et corrigeons : non, l’Assomption n’a pas une “importance particulière” cette année “puisqu’elle n’est pas célébrée par les protestants”… Ceux-ci ne donnant pas de place à Marie, ils n’ont jamais fêté l’Assomption.

De surcroît, la pertinence de l’allusion à Fátima à la fin de l’article est discutable, puisque les apparitions débutent un 13 mai et n’ont aucun lien direct avec l’Assomption.

Et voir dans “le 15 août férié […] une survivance d’une fête chrétienne qui célèbre la montée au ciel du corps de la Vierge Marie”, c’est nier que, même si la population est de plus en plus déchristianisée, la France est et demeure un pays chrétien.

Est-ce donc si difficile, dans ces rédactions de grande audience, de trouver un journaliste ayant les connaissances minimales sur la religion catholique et l’Histoire de la France ?

Quand ceux qui prétendent nous informer ne sont plus que des ignares, il est un devoir, en leur présentant leur sottise, d’essayer de les faire taire.

À lire aussi

Une politique nataliste comme solution politique

Le Vlaams Belang en Belgique, comme l’AfD en Allemagne, se permet de faire la promotion d’…