Bardella relaxé après avoir qualifié Trappes de « république islamique »

bardella

Le 3 février 2022, Clémentine Autain postait ce message : « Bonne nouvelle : Bardella mis en examen pour avoir qualifié Trappes de "république islamiste". » Plus grande nouvelle encore aujourd’hui, et c’est cette fois Jordan Bardella qui poste : « Le mélenchoniste Ali Rabeh, maire de Trappes, m'avait poursuivi pour avoir dit que la ville était devenue une république islamique en miniature. Justice est passée, je suis relaxé. L’islamisme doit être dénoncé et combattu, sans faiblir. »

Trappes, une ville emblématique des dérives communautaristes

La polémique remonte à octobre 2021. Malgré l’alliance inattendue du PS et de la droite pour tenter de l’évincer, le Franco-Marocain Ali Rabeh, fortement accusé de « clientélisme », vient d’être réélu maire de Trappes. Dans sa bio, il dit être entré en politique durant les manifs contre la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle de 2002. Puis il a fait ses classes à l’UNEF, pépinière bien connue des cadres socialistes, avant de s’élever dans l’ombre de Benoît Hamon. Slate lui avait même consacré un article intitulé « Ali Rabeh, l’homme à connaître pour mieux comprendre Benoît Hamon. »

C’était avant d’atterrir chez Mélenchon et de s’offrir la mairie de Trappes, une ville si emblématique des dérives communautaristes instaurées par le PS qu’elle a même fait les choux gras de la presse de gauche, celle-ci dénonçant les largesses du maire sous couvert « d’actions caritatives », via son association Cœur de Trappes.

En cet automne 2021, les adversaires d’Ali Rabeh veulent « tourner la page de la gestion sectaire et clientéliste » du maire, mais Ali Rabeh est réélu. Rien n’y a fait, ni le livre des deux journalistes du Monde (Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, La Communauté, Albin Michel, 2018), ni celui, plus récent, de Didier Lemaire, ex-professeur de philo à Trappes, intitulé Lettre d’un hussard de la République (Éd. Robert Laffont, 2021). L'enseignant y décrit « une ville perdue pour la République ». Il avait alors été placé sous protection policière

Des dérives dénoncées par Jordan Bardella

C’est dans ce contexte que Jordan Bardella, atterré par la réélection d’Ali Rabeh, déplore dans un communiqué que « le gouvernement reste passif devant la constitution de républiques islamiques en miniature », demandant à ce que l’édile, soupçonné de clientélisme islamiste, soit « révoqué et sa ville mise sous tutelle ». Ces propos valent au patron du RN une mise en examen en février 2022.

Invité à débattre sur le plateau de TPMP, le maire réélu lui assène sa glorieuse vérité : « Vous êtes l’autre face de la même pièce que les djihadistes. » Ali Rabeh brandit comme un trophée son mariage avec une Bretonne. Elle va donner naissance à leur fille qui « va naître dans un pays largement métissé et elle ne se demandera pas si elle est bretonne ou d’origine marocaine, elle sera française, élevée par des Français, et elle contribuera à écrire le récit national français comme depuis deux siècles, trois siècles, et ça, ça vous dérange. » Il poursuit : « Eh bie, ce monde-là, cette France-là, elle advient de gré ou de force, que vous l’aimiez ou que vous la rejetiez, et elle s’imposera parce qu’elle s’impose déjà ; et votre vieux monde, votre monde raciste, [...] ce monde-là est en train de s’éteindre, vous avez raison, vous le voyez s’éteindre et vous paniquez. »

Jordan Bardella lui avait répliqué que les immigrés d’hier « partageaient une même culture française. Des générations issues de pays du Maghreb dans les années 60 ont fait un effort exigeant qui s’appelait l’assimilation », rappelait le jeune patron du RN. Ce n’était pas « "Venez comme vous êtes", c’était "devenez ce que nous sommes". »

Jordan Bardella relaxé, on craint que le commentaire de Clémentine Autain, cette fois, ne se fasse attendre…

Marie Delarue
Marie Delarue
Journaliste à BV, artiste

Vos commentaires

31 commentaires

  1. Combien de Trappe demain, il fut un temps que l’on parlait de la ceinture rouge en périphérie de Paris, à l’heure actuel c’est bien pire c’est la ceinture islamique et pas que ni pour Paris mais pour bien d’autre villes et pas qu’une ceinture non plus.

  2. On entendra pas au jt que Bardella a été relaxé… mais s’il avait été condamné que n’aurions nous pas entendu.

  3. Avec un père qui tient de tels propos conquérants, des questions se posent quant à une assimilation sincère pour sa fille. La procréation est pour certains un des moyens de s’infiltrer dans la nation française mais cela ne signifie pas que l’on épouse automatiquement ses traditions et mode de vie et, de par ses actions et ses propos le maire de Trappes l’illustre bien.

  4. Trappes un mini Kosovo… Un échantillon de ce qui nous attend dans quelques années à l’échelon national, si l’immigration n’est pas traitée à sa juste mesure.

  5. Nous assistons à l’alliance infernale de l’islamisme et de l’élite mondialiste richissime, pour dépecer les nations – car les nations protègent les peuples en permettant la démocratie, ce qui leur fait obstacle. Qui de ces monstres, alliés de circonstance, détruira l’autre quand ils auront réussi ?

    • Je parierai sur l’Islamisme. Ils ont conquis et islamisé par la force tous les pays de la zone méditerranéenne. On voit que l’élite mondialiste s’appuyant sur l’armée américaine quand elle a voulu maîtriser l’Islam a échoué partout : Irak, Pakistan, Syrie, etc. Son plan d’éliminer les nations européennes pour en faire un conglomérat informe à majorité musulmane et tiers-mondisé pour mieux les soumettre avec l’aide d’une élite musulmane, n’est peut-être pas un bon plan. Car l’élite musulmane, à la fin, s’infiltrera au plus haut niveau chez les riches blancs mondialistes. C’est là où Macron et ses collègues se trompent ; leur inculture les perdra parce qu’il ne semble pas avoir assimilé la parabole du cheval de Troie…

  6. Samedi je suis passé sur la RN 10 dans cette belle ville, un mariage descendait les marche de l’hôtel de ville , que c’est beau ces costumes folkloriques … je me serais cru il y a 15 ans à Bamako …

  7. Ce type de personnage, tel ce maire, peut vanter le grand remplacement sans la moindre contestation. Si par malheur un « autochtone » s’amuse à employer cette expression, il sera illico envoyé au goulag de la bienpensance. Je vois déjà, autour des années 2030/40, l’incompréhension (déjà largement ressentie) de nos amis russes, asiatiques ou latinos quand à la place de ce qu’était la France, tant admirée, ils ne verront plus qu’un cloaque que ses propres habitants auront laissé s’installer quand ils ne l’auront pas encouragé.

    ils ne verront plus, dans la France 2030/40, qu’un cloaque

  8. Les Marocains gardent leur nationalité. Droit du sang. Seul le roi peuvent les déchoir.
    Sa fille bretonne est aussi Marocaine

  9. A Trappes, c’est l’islamisme, c’est l’islamisation. « elle s’imposera parce qu’elle s’impose déjà » C’est EUX qui le disent. Et ILS ajoutent : « votre vieux monde, votre monde raciste, (…) ce monde-là est en train de s’éteindre [doux euphémisme] , vous avez raison, vous le voyez s’éteindre et vous paniquez ». C’est vrai qu’il y a de quoi paniquer quand quelqu’ un nous dit que nous sommes condamnés à mort. La mort de notre culture, la mort de nos moeurs, la mort de notre art de vivre. Et pour certains d’entre nous , la mort tout court.
    L’islamisme tue des hommes. L’Islam tue des civilisations (Boualem Sansal)

    • Hélas, personne ne veut écouter Boualem Sansal ! Dans les républiques islamiques (Iran, Afghanistan …..) ce n’est pas la joie de vivre ! Une religion composée de frustrés, une religion mortifère

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois