Elles sont 559 à avoir signé cette tribune, mardi, dans Libération. Depuis, le #releveféministe fleurit sur Twitter. Parmi les signataires, on trouve des lesbiennes, des antiracistes, des militantes socialistes ou NUPES, mais aussi des étudiantes, des journalistes, des enseignantes, des élues et des activistes d’associations ou de collectifs : Les Grenades, Alliance citoyenne, Mécréantes, Mouvement des mères isolées, Les effronté.e.s, Sexprimons-nous, Génération.s, Nous toutes, Dis bonjour sale pute, Toutes à l’abri… Autant de noms doux et paisibles qui en disent assez long sur leur volonté de faire rendre gorge au sexe fort. Elles ont pour point commun de dénoncer avec virulence « les-violences-faites-aux-femmes » en rappelant ce « vrai tsunami » d’affaires : Éric Coquerel, Taha Bouhafs, Julien Bayou, Thomas Piketty, Maxime Cochard, Benjamin Amar, Samir Elyes et, aujourd’hui, Adrien Quatennens.

Puisque la confiance avec les hommes est rompue, elles appellent donc à une gouvernance de femmes : « Il est grand temps de faire de la place politique aux féministes qui luttent au contre les violences sexistes et sexuelles. » Non contentes du retrait d’Adrien Quatennens de ses responsabilités à LFI, elles exigent de lui qu’il démissionne de son mandat parlementaire. Elles ne se satisfont plus de libérer simplement la parole, elles veulent les places : « L’heure de l’impunité et de la toute-puissance est révolue. Puisque vous êtes incapables de faire mieux, il est temps de passer la main. »

Mais sous prétexte de dénoncer des abus commis par des hommes politiques, elles ajoutent toute l’idéologie wokiste à leurs revendications : « Il est d’autant plus difficile pour les femmes à l’intersection des dominations de classe, de race, de genre, de et d’orientation sexuelle de pouvoir en parler, les dénoncer et être soutenu·e·s. » Et les personnes âgées agressées par des racailles, les auraient-elles oubliées ? Comme le faisait remarquer Gabrielle Cluzel dans ces colonnes, leur indignation demeure à géométrie variable : « L’insécurité est tout à la fois l’angle mort, le tabou, l’impensé du combat féministe. »

L'extrême à toutes les sauces

Enfin, pour ces féministes, le mal vient forcément, comme chacun sait... de l’extrême droite ! Ainsi dans une vidéo TikTok, l’artiste Typhaine D. explique qu’« on a fait ça parce qu’on croit en une vraie gauche. C’est-à-dire des partis de gauche libérés des hommes d’extrême droite. Parce qu’en fait, quand on méprise la moitié de l’humanité et qu’on commet des violences contre elles, on est nécessairement d’extrême droite. » Les hommes accusés plus haut apprécieront ! Et l’artiste d'ironiser ingénument : « Est-ce que des partis de gauche, ce ne serait pas que des partis de femmes, du coup ? La question se pose ? » Exit les hommes ! L’histoire des luttes se répète, après la tête de Robespierre, c’est celle de Jean-Luc Mélenchon qu’elles réclament.

Et comme si cela ne suffisait pas, au combat féministe s’ajoute l’idéologie antispéciste, puisque l’artiste conclut que « l’espèce humaine est complètement sortie de la chaîne alimentaire à bouffer les autres espèces alors qu’on n’en a pas besoin » et que, finalement, se délecter d’un bon steak en plus d’être sexiste, « c’est aussi être d’extrême droite ». Face à un tel niveau d’arguments, à ce déchaînement de haine contre l’homme blanc, il sera de plus en plus difficile pour lui de débattre paisiblement, quoi qu’il dise ou quoi qu’il fasse ; violence systémique oblige, il sera présumé coupable d’être sexiste ou d'extrême droite… Bon courage, messieurs !

9904 vues

22 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

28 commentaires

  1. Hé bien , puisqu’elles veulent à tout prix mettre les hommes hors jeu , qu’on leurs mette un fusil dans les pognes pour aller faire la guerre en ukraine face au méchant … poutine , là, les volontaires se feront rares , il reste que les vrais soldats de tout temps , sont ceux qui en ont une paire … !!!!!

  2. Le problème n’est pas ce genre de revendications de féministes de pacotille, mais le fait que des politiques ,dits, sérieux, y prêtent caution! Y compris les entreprises qui veulent soigner leur image de « progressistes » ainsi que les universités mais avec le ministre de la rééducation on peut s’attendre au pire ! ISI on écoute bien ce qu’elles ont à dire , c’est plutôt sur un ton agressif . Elles n’hésitent pas à vouloir tuer socialement celui qu’elles ont en ligne de mire . Tant pis si le gars en question a une famille à nourrir . Un famille c’est déjà un schémas dépassé pour ces pol pot du woke en jupes !

  3. Une main-courante est destinée normalement à rester dans le registre de la brigade sans aller plus loin. Or Quattenens et sa clique de braillards n’ont cessé et ne cessent d’insulter les flics.
    Et voilà-t-y pas que la femme Quattenens vient déposer une main-courante comme étant battue… Et les flics se font un plaisir de transmettre au Procureur. Bien fait.
    Moralité : plus idiot que Quattenens, tu meurs !

  4. « Quand on méprise la moitié de l’humanité et qu’on commet des violences contre elles, on est nécessairement d’extrême droite.  » qu’elles disent. On se doutait un peu qu’Adrien Quatennens était d’extrême droite. Quant à Mélenchon le RN a décidé de ne pas l’accueillir ; faut pas pousser tout de même !
    En tout cas, la guerre des sexes bat son plein. Prochaine étape : stérilisation obligatoire des mâles blancs à tendance hétérosexuelle. Un nouveau pass sanitaire, quoi…

  5. Tout excés se termine en capilotade, il en sera ainsi des enragées du féminisme, la plupart du temps des mal aimées, qui n’ont dans la vie que la hargne et l’échec.

  6. Il me semble que ces braves dames ont un gros problème psychologique, pour cela il y a des hôpitaux qui soignent ce genre de maladie

  7. Que diront-elles à leurs filles dans une trentaine d’année quand le Califat de France sera instauré et la charia remplacera l’Etat de droit ?

  8. Ecoutez précisément ce que dit le « pap de l’Education Nationale » à Washington ( donc lui aussi hors de la France ) et vous comprendrez qu’il est grand temps de réagir face à ces « minorités actives » pour que la société française soit encore « debout » dans un futur proche …
    Les filleuls des « féministes » historiques sont toutes aussi « fêlées » que leurs marraines dont certaines ont réussies à s’introduire à l’Assemblée Nationale …

  9. On a parlé d’une gifle. C’est un peu excessif. J’exècre Melenchon, mais tapoter la joue d’un jeune homme quand on a trois son âge est certes condescendant mais ne peut être assimilé à un gnon.

  10. Quelque chose semble ne pas avoir été compris par chacune de ces dames, c’est que rien n’est plus simple que de chercher à prendre la place des hommes…Il faut pour cela, « Mangez plus de viande rouge, et mieux encore, la préparer au barbecue ! » Leur objectif sera alors atteint sans problème et donc fin, mort du patriarcat. Quoi que…Avec un tel régime vous elles risquent alors de passer d’une extrême à une autre. Donc de la gauche, à la droite, pire à l’extrême droite…D’où un retour à des valeurs conservatrices, ancestrales, critiquables et nauséabondes, forcément. Rien n’est cependant n’est totalement perdu : (Re) Changer alors de régime, redevenir à nouveau Vegan, et tout rentrera alors dans l’ordre….Sauf, si les hommes sexistes, ex-viandards, et de droite vous ont précédé dans ce mode d’alimentation….Dés lors le problème ne fera que s’accentuer. Vous prendrez alors conscience que la nature a besoin…toujours de retrouver son « équilibre » ! Qui n’est bien souvent pas le vôtre.

  11. On imagine mal la prochaine Fête de l’Huma » sans ses barbecues géants et ses profusions d’entrecôtes de boeuf , hallal certes mais à petit prix . Ca fait quelques temps – alliances politiques obligent – qu’on n’y voit plus de travers de porcs ni de pieds de cochons, même en pain d’épice . On s’allie avec ses proches par nature .

  12. « Éric Coquerel, Taha Bouhafs, Julien Bayou, Thomas Piketty, Maxime Cochard, Benjamin Amar, Samir Elyes et, aujourd’hui, Adrien Quatennens. » Comme c’est marrant ! tous les machos cités sont « de droite », comme d’ailleurs les associations féministes citées dans l’excellent article ! Ce sont les mêmes qui viennent, tous les jours que Dieu fait, nous prodiguer la morale !

  13. La France bientôt islamisée, elles connaîtront les « joies » des règles islamistes ! (Soumission totale au patriarcat…)
    En tant que femme, hors de question de soutenir ces femmes hystériques certainement en mal de mâles…. !
    En se considérant comme des objet sexuels, elles ont tué la féminité ! Avec ce genre de bonnes femmes ! La vie doit être infernale !
    Messieurs , je vous souhaite bon courage face à ce genre de féministes ! Mieux vaut être célibataire !

  14. Mais qu’attendent toutes ces belles âmes pour aller manifester leur soutien aux Iraniennes et conspuer les dirigeants des grandes Républiques islamistes.

    1. elles peuvent aller en Afghanistan où les femmes sont grillagées et privées de paroles et d’éducation…..cela leur éviterait de dire des monstruosités.

  15. N’oublions pas que malgré tout ça reste des minorités. .. A nous (femmes et hommes) de ne pas courber l’échine.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter