À chaque jour suffit sa peine. L'autre jour, on apprenait qu’Élisabeth Borne lançait un grand plan vélo (250 millions d’euros sur la table pour faciliter ce mode de transport qui a sans doute vocation à remplacer la voiture pour les millions de Français qui habitent dans la cambrousse). Aujourd’hui, on nous annonce un « chèque transport ». C’est Le Parisien qui révèle cette dernière trouvaille : le gouvernement envisagerait, dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) 2023, d’accorder une aide de 50 euros aux personnes les plus modestes qui utilisent quotidiennement les transports en commun, et ce, dans un contexte d’ durable. En effet, le prix du billet SNCF va augmenter en 2023, notamment à cause de l’augmentation du prix de l’électricité. La semaine dernière, le président de la SNCF, auditionné par le Sénat, a annoncé que le surcoût, en 2023, pour la SNCF serait de 1,6 et 1,7 milliard d’euros, dont la moitié pour les TER et Transiliens. Ce chèque transport concernerait donc les TER, pas les TGV : « Dans les TGV, il y a surtout des touristes et des voyageurs business », explique une source au Parisien.

Et baisser la TVA, comme le propose Marine Le Pen pour le carburant ? Une Marine Le Pen qui réagit à cette annonce en ironisant : « Emmanuel Macron envisage désormais un "chèque transport". On nous avait vendu un Mozart de la finance, on se retrouve avec un Président qui est incapable de mener des réformes structurelles pour améliorer le quotidien des Français. »

Pas question, car ce serait trop de pertes pour les finances publiques. Alors, on continue la du « Je ramasse un maximum d’une main et de l’autre je redistribue des miettes » en bricolant à la marge et en poussant toujours un peu plus une frange importante de la population dans l’assistanat. Hier, le chèque énergie, demain, peut-être, le chèque transport. Et après-demain, le chèque alimentation ? On peut même pousser plus loin la réflexion. Il y a le chèque qu’on distribue en fonction des revenus mais, en creux, on peut imaginer les remboursements de dépenses de santé que l’on modulerait aussi en fonction des revenus. La France en marche pour devenir un vaste guichet social ?

Cela dit, pendant que nous y sommes, d'autant que nous y sommes quasiment (en guerre), maintenant que le gouvernement semble avoir acquis une certaine expérience dans la distribution des chèques ceci et des chèques cela, on imagine qu'il sera particulièrement véloce lorsqu'il s'agira de distribuer des tickets de rationnement. Dématérialisés, cela va sans dire.

Mais on s'égare. Revenons à notre chèque transport. Bien entendu va se poser la question des seuils pour en bénéficier. « Tout dépendra si on s’arrête à la classe moyenne inférieure ou supérieure, tous les arbitrages ne sont pas encore complètement rendus », rapporte Le Parisien. C’est-à-dire que tout dépendra combien de millions d’euros seront mis sur la table, chose que l’on ignore à cette heure. On image que les ordinateurs de Bercy ont dû mouliner à fond et que Bruno Le Maire doit phosphorer dur, d’autant que le projet de loi de finances 2023 sera présenté au Conseil des ministres, le lundi 26 septembre. Week-end studieux en perspective pour le ministre de l’Économie ? Ce jeudi soir, le JT de TF1 annonçait que l'idée aurait été abandonnée. Gouvernement à la godille ?

3517 vues

22 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

19 commentaires

  1. Chèque par-ci, chèque par là. C’est la classe moyenne qui va encore payer. Et aussi, la BCE va actionner sa planche à billets, créant encore plus d’inflation. L’argent magique jusqu’à quand ?
    Tiens un autre chèque, le chèque immigration dans les campagnes.

  2. Macron veut éviter un nouveau soulèvement populaire semblable à celui des Gilets Jaunes, il va donc continuer à endetter le pays (il l’a déjà endetté de 700 milliards d’euros; il a fait plus fort que Sarkozy ! ) . Les énergies auraient dû augmenter de 120% pour les particuliers en 2023; selon le gouvernement , l’augmentation ne sera que de 15% mais la différence sera financée par de l’endettement. Le Figaro a annoncé que la production des usines agro-alimentaires va baisser considérablement et les responsables de cette filière disent qu’ils ne pourront pas couvrir les besoins de la population française. On peut s’attendre à une flambée des prix de l’alimentation. D’ailleurs un élu londonien a dit qu’une partie de ses administrés ne pourront plus ni se chauffer ni manger au cours des mois qui viennent. Face à cela, il n’y aura qu’une seule solution : le rationnement et les tickets qui vont avec. La politique de sanctions contre la Russie est absurde, puisqu’elle ne nuit guère à la Russie et qu’elle ne vise pas à l’arrêt du conflit mais au contraire ne fait que l’envenimer tout en nous ruinant. La baronne von der Layen a déclaré  »qu’il ne fallait pas chercher l’apaisement » ! Cette idiote incendiaire s’est dévoilée. L’UE c’est la guerre, nous en sommes sûrs désormais. L’UE n’est qu’un vassal des États-Unis comme l’a écrit le géopoliticien américain Z. Brzezinsky en 1995.

  3. Puisqu’apparemment certains de nos gouvernants dont le premier d’entre eux ne savent ce dont il s’agit, à quand le chèque « copulation » pour faire des bébés ? Ou alors comme ce grand et vrai chef d’état qu’est Vladimir Poutine, une prime conséquente à chaque naissance de parents Francais.

  4. Quelle bonne aubaine …pour être élu ..il préfère payer les électeurs ..quels sont les “gens “qui va bénéficier de s l,aumônes ..nouvelle devise de notre pays : gratuité,inégalité et laisser aller …et on se moque des autres ..

  5. Que d’Energie économiserait l’Etat si , au lieu d’organiser la collecte d’un côté et la distribution de l’autre , Bercy se contentait d’orchestrer la donation directe des Entreprises et des individus aux bénéficiaires . Prélever à la source et distribuer selon les ressources exige un nombre pharamineux de fonctionnaires avides de prendre et peu soucieux de rendre l’argent (entre autres celui de leurs salaires ).

    1. J’approuve totalement ! Qu’on nous rende  » nos pauvres » et notre discernement, sans passer par le filtre de ces milliers de petits fonctionnaires obtus et abrutis, engagés massivement après 1974 pour  » résorber » un chômage structurel pointant, à grand renfort de pseudo « concours » rabaissés à cet effet au niveau CM2…

Laisser un commentaire

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter