Plusieurs personnes ont été blessées dans un attentat à l’explosif, mercredi 11 novembre, au cimetière non musulman de Jeddah, ville de l’ouest de l’, lors de la cérémonie commémorant l’armistice du 11 novembre 1918, en présence de plusieurs autorités, a annoncé le ministère des Affaires étrangères français.

« La cérémonie annuelle commémorant la fin de la Première Guerre mondiale au cimetière non musulman de Jeddah, associant plusieurs consulats généraux dont le consulat de France, a été la cible d’une attaque à l’engin explosif ce matin, qui a causé plusieurs blessés », a indiqué le Quai d’Orsay.

« La France condamne fermement ce lâche attentat que rien ne saurait justifier », a ajouté la diplomatie française, qui appelle les autorités saoudiennes à faire toute la lumière sur cet attentat et à identifier et poursuivre les auteurs.

Une grenade lancée par-dessus le mur d’enceinte du cimetière durant la cérémonie

Selon les premières informations rapportées par CNews, un officier du consulat général de Grèce a été grièvement blessé par l’explosion d’une grenade « lancée par-dessus le mur d’enceinte du cimetière », alors que se déroulait la commémoration organisée par la France, selon une source diplomatique.

Des gardes saoudiens auraient également été touchés.

Il s’agit de la deuxième attaque visant des intérêts français à Jeddah, après celle du 29 octobre contre un vigile du consulat de France, sur fond d’une série d’attentats djihadistes, en France mais aussi à Vienne, le 2 novembre, en partie en réaction du monde musulman aux propos d’ défendant les caricatures de Mahomet.

11 novembre 2020

À lire aussi

Rodéo urbain à Rennes : une femme de 78 ans percutée sur le trottoir et laissée pour morte

Les trois suspects fuient après le drame. …