La semaine dernière, la croix du pic Saint-Loup, près de Montpellier, était abattue, probablement sabotée par des activistes gauchistes.

Ce dimanche, des jeunes ont érigé une croix provisoire en bois et lancé un message d’espérance sur les réseaux sociaux. « Nous n’attendons pas tout de l’État. C’est-à-dire que nous agissons », déclare l’un d’eux…

À lire aussi

« Sale juif ! Sale race ! » : David, 29 ans, sauvagement agressé par deux « jeunes »

L'agression à caractère antisémite ne fait aucun doute... …