La semaine dernière, la croix du pic Saint-Loup, près de Montpellier, était abattue, probablement sabotée par des activistes gauchistes.

Ce dimanche, des ont érigé une croix provisoire en bois et lancé un message d’espérance sur les réseaux sociaux. « Nous n’attendons pas tout de l’État. C’est-à-dire que nous agissons », déclare l’un d’eux…

17 mai 2020

Les commentaires sont fermés sur cette publication.