Le général Desportes analyse les répercussions de la politico-militaire de la démission du général de Villiers. L' a très mal vécu ce traumatisme, une véritable humiliation. Il y a eu rupture du lien de confiance entre l'armée et le chef de l'État.

Mais le nouveau CEMA, le général Lecointre, est désormais en position de force, le ministre étant inexistant, pour protéger l'intérêt de la pour le long terme, mais aussi celui des soldats. Le CEMA a pris une place très importante.

12059 vues

3 août 2017

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.