Il faut écouter les philosophes, parfois. Invité le 26 juin sur Europe 1, le philosophe Alain Finkielkraut répondait à Mathieu Bock-Côté. Il y était notamment question de la montée du Rassemblement national. Après avoir écarté d'emblée les accusations idiotes sur le « retour de la bête immonde », il s'est plus longuement attardé sur les véritables angles morts du discours du RN, qui n'est évidemment pas - Finky en convient comme nous - un parti fasciste. Le « tropisme poutinien » du parti de Marine Le Pen, convoqué tout d'abord par le philosophe, peut se discuter. Le n'est pas à proprement parler un parti poutinolâtre.

Moins discutable est la rébellion contre les mesures sanitaires. Factuellement, Finkielkraut n'a pas tort, même si les conclusions qu'il en tire sont à l'opposé de celles de beaucoup d'entre nous. L'opposition à la dictature Pfizer-McKinsey l'inquiète ? Dans le camp national, ce serait plutôt l'inverse. Cela dit, en accusant le RN de jouer les libertés individuelles contre le prétendu « intérêt général », il désamorce au passage l'accusation de fascisme ou de totalitarisme que les imbéciles continuent d'accoler au parti des Le Pen.

La phrase suivante est presque émouvante. Le philosophe affirme que la raison pour laquelle les électeurs du RN ont une fois de plus choisi Marine Le Pen est « très estimable » : ils luttent, rappelle-t-il, contre une angoisse existentielle et pour un droit fondamental. Finkielkraut n'hésite pas à citer Ortega y Gasset ou Simone Weil à l'appui de ce droit : comme disent les jeunes, ça tire à balles réelles. Ortega y Gasset, grand penseur réactionnaire, intellectuel de haute volée ; Simone Weil, la chrétienne au cœur de feu, l'amie de Gustave Thibon : heureusement que Inter n'écoute pas les gens qui pensent différemment, sinon les oreilles de la bande à Charline saigneraient abondamment. Ce droit - et la gorge de l'auditeur se noue presque -, c'est le droit à la continuité historique, aujourd'hui menacé.

Coup de grâce : ce droit à la continuité historique était, nous rappelle le philosophe décidément en forme, « l'obsession de Jean Daniel », celui que Desproges appelait « la pleureuse séfarade pro-palestinienne », fort peu suspect de fascisme lui aussi. Finkielkraut cite le dernier livre de Jean Daniel, dans lequel il s'opposait à Mitterrand sur le sujet de l' galopante. Mitterrand répliquait, pour couper court : « Vous parlez comme Le Pen. » On en est encore là. Et le réel est fasciste. Après un petit tacle sur l'affligeant Pap Ndiaye, la conclusion d'Alain Finkielkraut est sans appel : « C'est une commodité absurde que de sortir le du cercle républicain, d'autant plus qu'on sort avec lui la réalité qu'on ne veut pas voir, toutes ces mauvaises nouvelles idéologiques, en quelque sorte. Et ça, c'est très grave. »

Une commodité absurde, en effet. Comme le serait l'éviction du RN de la présidence de la commission des finances. Comme le serait le mépris sardonique des bourgeois de gauche à l'endroit des braves gens qui n'en peuvent plus. Comme le serait le discours médiatique sur la submersion migratoire heureuse. On arrête quand ?

4777 vues

28 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

13 commentaires

  1. C’est toujours un plaisir d’écouter (et de lire ) Finkielkraut comme sur Europe avec l’excellente Sonia Mabrouk . Quelle clairvoyance ! C’est un autre personnage que le va-t-en guerre imbécile BHL … Ce dernier serait bien inspiré de raconter ses salades à sa poupée Barbie … Au moins Finky ne condamne pas les millions de Français qui ont voté RN . Connaître les raisons de ce vote est important . Lui , il a compris . Merci Finky !

  2. J’ai écouté Finky en direct.
    Emotion, oui, mais sentiment de Lassitude et de Résignation face à ce Mur impossible à abattre.
    Forme de Désespoir pour cet Académicien de talent qui ne verra jamais ses idées triompher.

  3. En prenant du recul, on voit à quel point on renie ce que l’on ne veut voir: l’islamisme – et à la base l’Islam – est un conquérant qui prend de plus en plus place en notre territoire, et le Rassemblement National, qui monte en puissance. On renie l’un par idéologie, et l’autre par crainte. A la limite, ce serait plus sain de faire le contraire…

  4. 2 noms qui redorent le « titre » honorable de « philosophe » A.Finkielkraut , Michel Onfray (,bien sur il y en a d’autres .) eux ,ne sont pas dans le déni , l’idéologie .comme BHL par exemple

  5. Message du Dalaï Lama à Macron : « Le bon sens de la vie humaine nous montre que la vie humaine est courte, et qu’il faut mieux faire de notre court passage sur terre quelque chose d’utile pour soi et pour les autres. »

  6. Je ne partage pas votre enthousiasme pour ce personnage. Il ne commence à craindre l’invasion islamiste que depuis qu’il s’aperçoit que sa communauté en souffre. N’oublions pas qui avait créé « Touche pas à mon pote » (dray, désir,…) et relancer le « racisme » avec le soutien de Fabius au gouvernement et Attali à l’Elysée. Pour moi, celà tient de l’arroseur arrosé.

    1. Oui, mais il y a urgence….. l’incendie gagne, ne vous attardez pas sur l’étiquette de l’extincteur!

      1. Pourquoi ne s’attaque-t-il pas à Soros directement (responsable avec son Open Society Foundation de l’arrivée chez nous de toutes ces racailles ) ?

  7. Les libertés individuelles contre un prétendu « intérêt général »… c’est très exactement sur ce point que se joue notre avenir. Et sur la souveraineté nationale contre un globalisme prétendument bienfaisant, qui relève du même concept.
    Le fascisme renaît à l’ouest. Le problème est qu’il se nomme « démocratie »…

  8. Un  » philosophe » , littéralement l’Amoureux de la SAGESSE , ne se trouve pas dans les Médias pas plus que dans les rangs des Académiciens .
    Socrate , celui qui n’a jamais rien écrit , parlait en direct sur l’Agora d’Athènes . Quant à Jésus , IL ne prenait pas non plus la plume …
    Voilà qui redonne quelque peu un sens aux mots !

  9. Excellent article : Merci. Si les philosophes de gauche (y compris Onfray) légitiment le RN c’est bien que le  »plafond de verre’ a été volatilisé. Désormais MLP peut sauver le pays à condition qu’elle accepte de faire l’union patriote avec tous les souverainistes de gauche et de droite. Saura-t-elle ? Prions.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter