« Adèle Van Reeth représente tout ce qu’est […] Adèle Van Reeth est un pur produit de notre maison », explique Sybile Veil, présidente de Radio France qui annonce, dans un entretien accordé au Monde, avoir choisi de la nommer à la tête de pour remplacer, à la fin de l'été, Laurence Bloch, qui aura soixante-dix ans cette année.

La nomination de cette nouvelle directrice façonnée à Radio France ne devrait donc pas rassurer ceux qui espéraient naïvement que la station bien-pensante tiendrait compte des nombreuses critiques dont elle fait l’objet. La doxa est bien installée. A ceux qui accusent Inter d’être trop à gauche, Sybile Veil répond que « veille à être pluraliste. Dans un paysage qui se polarise de plus en plus, tenir une ligne d’équilibre est beaucoup plus difficile qu’autrefois. Le propre de ceux qui critiquent la chaîne, c’est de ne pas tolérer qu’il y ait d’autres opinions que les leurs… » Un comble, lorsque l’on offre une tribune aux Sleeping Giants, ces censeurs qui luttent contre « le financement du discours de haine », ou que ses journalistes syndiqués s’indignent d’un entretien avec Marine Le Pen qui risquerait de « banaliser l’extrême droite »...

Qui est Adèle Van Reeth ? D’origine flamande par son grand-père paternel, seule fille d’une fratrie de quatre enfants, elle est aussi la petite fille d’un général quatre étoiles mais se dit « allergique au terme de discipline ». Elle a commencé à la Maison ronde comme stagiaire et a donc habilement gravi les échelons pour se hisser à un poste qui tentait celui qui l’a formée, un certain... Nicolas Demorand, la voix de la matinale. Elle se dit obsédée par l’ordinaire, « la dimension de notre vie qu'on ne pourra jamais changer », au point de lui consacrer un livre (La Vie ordinaire, Éditions Gallimard). Tout l’intéresse, mais elle trouve la vie absurde, alors, pour dire « merde » à cette absurdité, elle dit au Figaro (13/4/2018) qu'elle fume deux cigarettes par jour, « la conscience que ce geste me nuit suffit à me procurer du plaisir ». La journaliste du Figaro Anne Fulda la décrit comme une personne qui « aime visiblement déranger l'ordre établi ». Née en 1982, diplômée de Normale Sup, Adèle Van Reeth étudie à Chicago et se spécialise en philosophie du cinéma. Admissible aux oraux de l’agrégation de philosophie et non admise, elle démarre comme assistante à France Culture. Trois ans plus tard, elle anime aux côtés de Raphaël Enthoven « Les Nouveaux Chemins de la connaissance », une émission philosophique quotidienne, qu’elle rebaptise en 2017 « Les Chemins de la philosophie ». En 2018, elle succède à Jean-Pierre Elkabbach sur Public Sénat dans l’émission « Livres & vous ». Et depuis septembre 2018, elle anime l'émission « d'Art d'Art ! » sur France 2 à la suite de Frédéric Taddeï.

Tandis que Sybile Veil, rappelons-le, énarque issue de la même promotion qu’Emmanuel Macron, loue bien évidemment les qualités de cette « grande professionnelle de la radio » qui « fédère avec des contenus qui questionnent l’époque », elle se garde de préciser ce que tout le monde sait déjà, à savoir que la future très médiatique directrice de n’est autre que la compagne de Raphaël Enthoven, dont les prises de parole outrancières à l’encontre d’Éric Zemmour ou des personnes non vaccinées, mais aussi de cette gauche qui fustige Emmanuel Macron, le rendent forcément éminemment sympathique aux yeux de notre président de la République. Le prétendu pluralisme de Radio France au service du macronisme ?

6073 vues

24 février 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

32 commentaires

  1. Je l’avais cataloguée quand invitée de l’émission Z&N, elle s’était comportée de manière odieuse et en affichant une mauvaise foi effarante vis à vis d’Éric Zemmour !!!

Les commentaires sont fermés.