Le 18 janvier, sur , la journaliste Sonia Devillers a reçu, avec une réelle complaisance, « Rachel », militante anonyme au collectif , ayant pour mission de lutter contre « le financement du discours de haine ».

Ils harcèlent les marques sur les réseaux sociaux pour qu’elles retirent leurs publicités des médias ciblés par ce groupuscule. Valeurs actuelles, CNews, Paris Première, France Soir et, évidemment, Boulevard Voltaire sont visés.

En vidéo, notre réponse à France Inter.

18 février 2021

À lire aussi

Mieux vaut en rire (ou pas) : densité présidentielle, maternité, intersectionnalité, sécurité…

Chaque semaine, Boulevard Voltaire sélectionne dans l’actualité des infos insolites et ext…