Je le disais ici même, l’heure des boules puantes est arrivée. Dans le viseur de ce jour, Valérie Pécresse. Après Mediapart, c’est Libération qui tient la catapulte et l’on doit à la vérité de dire que leur longue enquête est particulièrement fouillée.

Comme dans tous les scrutins internes du Parti socialiste d’hier – et sans doute aussi d’aujourd’hui –, quand on nous expliquait que c’était une question de « culture interne » (cf. la fraude avérée lors de l’élection de Martine Aubry à la tête du parti, en 2008), il y a le lot de morts votants, et même un chien. Son maître reconnaît l’avoir inscrit « pour tester, pour voir si c’était faisable ». Dont acte !

Quant à être bien sûr que ces fantômes ont participé au scrutin, impossible : « LR nous indique avoir détruit le fichier électoral “après expiration des délais de recours“, fixés à 24 heures », écrit Libé. Néanmoins, concède un cadre, enrôler de faux adhérents, « c’était possible jusqu’à trois, en plus de vous. Mais honnêtement, c’était marginal […]. La fraude, enfin l’astuce, n’est pas là : c’est d’aller chercher des gens qui s’en contrefoutent, en les convainquant que ça n’engage à rien. »

Il semble en effet que cette méthode-là ait été assez efficace, puisqu’on trouve parmi les votants des Chinois en nombre, inscrits par des connaissances « pour rendre service ». Certains, qui ne parlent pas français, assurent n’avoir jamais voté ; d’autres se souviennent vaguement d’avoir « voté pour une dame » sans pouvoir donner son nom. Ils ont obéi aux consignes. L’un se confie, via un traducteur : « À l’automne, les dirigeants [de l’association communautaire] ont poussé les membres à s’inscrire à LR et à soutenir Valérie Pécresse. Ils sollicitaient des qui ne parlaient pas français et ne connaissaient absolument pas la politique. On leur disait juste qu’avec la droite, ce serait mieux au niveau de la sécurité. Cela se passait en face-à-face ou sur WeChat. » Il ajoute qu’ils « faisaient aussi campagne en dehors de l’association, et même parmi les sans-papiers ». L’explication ? C’est, dit-il, les liens entre « le président de l’association et l’adjointe au maire d’Aubervilliers, Mme Ling Lenzi, qui soutient Valérie Pécresse ».

Ce que confirme un parlementaire LR d’Île-de-France, désignant ses collègues à la manœuvre : « L’adjoint au maire de Villepinte Ton-Tona Khul et l’adjointe au maire d’Aubervilliers Ling Lenzi, qui ont organisé cette campagne en lien avec le vice-président de la région, Patrick Karam. Ils ont fait un travail de lobbying très efficace auprès de la communauté chinoise. » Bref, la Chine tirerait les ficelles jusque dans les rangs de LR. Madame Ling Lenzi se défend : « Les Chinois s’identifient avant tout à des valeurs plutôt qu’à une personnalité ou programme. Le travail, la sécurité, la famille, ça leur parle, c’est dans leur sang, arrêtez de les prendre pour des moutons sans cerveaux. C’est reprendre la propagande de Zemmour ! »

Rassurons-nous, il semble que l’équilibre ait néanmoins régné au sein de la primaire LR, chacun ayant apporté au pot commun quelques centaines d’adhérents fantoches. Le plus drôle (ça l’est souvent) est un inscrit de Mayotte, un certain Bidami T., qui, « perdu, cite comme candidats à la primaire de droite “le PS, la fille Le Pen et Dominique Voynet” ». C’est loin, la France… Et c’est comme cela que le parti, qui comptait moins de 80.000 membres fin septembre, en revendiquait 148.862 le 17 novembre.

Côté LR, la candidate Valérie Pécresse dénonce, bien sûr, « des accusations grotesques » et le parti annonce vouloir saisir la Justice : « Face à cette tentative de déstabilisation, le président des Républicains a demandé à son avocat de saisir le procureur de la République de Paris contre le journal Libération et les auteurs de cet article. »

Heu… avec quels chefs d’accusation ?

4972 vues

24 février 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

42 commentaires

  1. Cela me rappelle ma jeunesse, le temps où Giscard invitait les jeunes à Paris pour un concert de Santana, (avec allers retours depuis les 4 coins de France et concert gratuits !). 40000 personnes au concert, Giscard n’a même pas pu finir son discours, tout le monde appelait Santana… Résultat 40000 « jeunes giscardiens »… n’ayant pas tous le même look. Nombreux fumeurs de pétards aux cheveux longs à côté des jeunes bcbg (très minoritaires) venus réellement pour VGE… À mourir de rire !

  2. Oh, du temps où j’étais militante UMP, j’ai connu cela entre Fillon et Copé, non pas pour la primaire mais le vote de notre représentant;

    Fillon racontait partout que Copé lui avait refusé la liste des militants et adhérents.
    Or, ma boite mail était pourri par des mails de Fillon plusieurs fois par jour, dégoisant sur Copé, alors que j’avais 1 mail par semaine de Copé.
    Le jour du scrutin, des procurations ont été détournées au profit de Fillon devant tous, ce, sous des rires gras de l’équipe!

  3. Les dictons populaires reviennent à notre mémoire , le meilleur exemple
    «  on ne fait pas un cheval de course d’un âne bâté « 
    Dans notre Entreprise , lors d’échanges sur l’organigramme du Codir , on dit parfois lorsqu’un doute certain concerne la nomination d’un Collaborateur à ce Comité de Direction «  mieux vaut un trou qu’un c.. » …..ça c’est toujours vérifié car les dégâts occasionnés par «  l’erreur de casting «  coûtent très cher !

  4. Si par miracle V Pecresse était contrainte de se retirer, c’est E Cioti, arrivé second qui prendrait la place.

  5. Pas de quoi être choqué si ce sont des chinois qui font l’élection du président Français. Après tout, Hollande a bien été élu grâce au vote musulman (92%), et on n’en a pas fait un plat !

  6. Non le chien n’a pas pu voter pour deux raisons il n’avait pas de portable et en aurait-il eu un il ne sait pas lire.Par conséquent les soupcons de libé à propos du vote canin sont sans objet et relèvent d’affabulations mettant en cause l’honnèteté de nos amis le bêtes.

  7.  » et même un chien. Son maître reconnaît l’avoir inscrit « pour tester, pour voir si c’était faisable ». Dont acte ! » Mais il aurait été plus vraisemblable d’inscrire un veau…

  8. Que doivent penser de « là-haut » Mitterrand et Chirac, les souscripteurs du pacte de 86-88 l’un pour sauver sa fin de carrière, l’autre pour lancer la sienne, menacées par les 35 boys de JMLP!
    Ce fut l’UMPS, qui régentera la France, privant les adeptes de tel parti de représentation et les finances PS et UMP de s’offrir ces Palais pour leurs nombreux assistés….
    C’est quand même Macron qui mit fin à ce scandale anti-démocratique…..ébréché par Hollande avec ses parrainages « cafteurs »….

  9. Pecresse clone de Macron et protégée d’Attali peut faire ce qu’elle veut comme le patron, personne ne dira rien comme à la mafia.

  10. Ils ont pris exemple su l’élection américaine favorisant Biden. C’est la preuve que le vote DOIT être impérativement physique. Tous les votes par procuration, par internet en « distanciel » (qu’y z’appellent) doivent être interdits. C’est la tentative de fraude garantie.

Les commentaires sont fermés.