À Marseille, des bulletins Reconquête seraient restés dans les cartons

capture d'écran X
capture d'écran X

Ce dimanche 30 juin avait lieu le premier tour des élections législatives anticipées. Dans la première circonscription des Bouches-du-Rhône qui concerne les IVe, Ve, Xe, XIe et XIIe arrondissements de Marseille, l’organisation du scrutin n’a pas été sans accroc. Salomé Moyal, candidate Reconquête dans ce secteur, a pu le constater.

Dans le courant de la journée, elle reçoit l'appel d’une adhérente de son parti qui voulait voter pour elle. Cette dernière l’informe que, dans son bureau de vote, situé dans le XIe arrondissement, dans le quartier des Camoins, il n’y a pas de bulletins à son nom. Ni une ni deux, la candidate se rend sur place pour vérifier par elle-même et démêler la situation.

Une fraude organisée ?

Comme le montre la vidéo qu’elle a tournée elle-même, elle se rapproche dès son arrivée de la présidente du bureau qui lui affirme « qu’il n’y a plus de bulletins ». La candidate lui répond qu’il faut appeler la permanence qui s’occupe des réassorts et qu’en attendant, le bureau doit fermer. Puis, elle demande à voir les cartons contenant les bulletins. Et raconte à BV : « Quand la présidente ouvre le carton, il y en a plein. » De nombreux bulletins à son nom attendent simplement d'être mis en place. Elle ajoute : « Quand j’ai vu les bulletins, tout le monde s’est mis à balbutier. »

Pour la candidate, qui a obtenu 1,58 % des suffrages dimanche soir, « c’est du sabotage, un déni de démocratie ». Elle comprend aisément « que les gens ne soient pas d’accord avec Reconquête ou avec [s]es idées », pas que l’on puisse « empêcher des personnes de voter. » Surtout, difficile de croire à une erreur, dit-elle, puisqu’elle n’est pas la seule de son parti à avoir connu des problèmes lors du premier tour dans les Bouches-du-Rhône.

Une fraude généralisée ?

Dans certains bureaux d’Aix-en-Provence, à compter de 15 heures, le manque de bulletins au nom de Charles Moyal interdisait le vote Reconquête. Même chose à l’école Dromel, dans le IXe arrondissement de Marseille, où le candidat du parti d’Éric Zemmour dans la deuxième circonscription, Jean-Marc Graffeo, a sans doute perdu quelques voix, faute de bulletins, ou encore dans le VIe arrondissement, où les bulletins étaient bien présents au bureau 611 mais n'avaient pas été installés sur la table de présentation.

Des manquements particulièrement dommageables pour le parti de Zemmour, privé de voix pour raisons « techniques ». S’il n’avait que peu de chances d’accéder au second tour, Reconquête espérait gagner un peu d’argent lors de ce scrutin (1,60 euro par voix). Reconquête n'exclut d’ailleurs pas de porter réclamation pour « invalider les élections dans les bureaux concernés », où l’absence de bulletins a été notifiée sur les procès-verbaux, comme l’indique à BV Jean-Marc Graffeo.

De son côté, contactée par téléphone, la mairie de Marseille n’a pas répondu à nos sollicitations. Nous ignorons donc si elle a eu connaissance de ces problèmes au moment du scrutin. Toujours est-il qu’ils sèment le doute sur la capacité de la deuxième ville de France et de son département à organiser des élections dans le respect des règles et sur d'éventuelles tentatives d’influencer le résultat autrement qu’en votant. Entre ces erreurs, volontaires ou non, et les manifestations qui se sont déroulées, çà et là, contre les résultats, la droite patriote a de quoi s'inquiéter.

Vos commentaires

26 commentaires

  1. Léa-Elisabeth,
    au sujet du bulletin Reconquête manquant dans l’eveloppe, c’est un choix économique voulu par reconquête et aussi par un manque de temps à l’impression, si vous êtes adhérente, normalement vous devriez avoir reçu un mail de Reconquête vous informant de cette situation. Par contre dans les bureaux de vote (sans magouilles) les bulletins de vote étaient bien présents.

  2. De même dans la 9ème circonscription de Seine & Marne. Aucun bulletin de vote Reconquête n’ avait été mis à la disposition des électeurs dans la commune d’Evry-Grégy. C’est le délégué du candidat qui les a fait sortir du carton, mais c’était déjà la fin de Matinée. Ces bureaux de vote ont été à nouveau contrôlés dans l’après-midi.

  3. Et la France se permet de donner des leçons de démocratie à la Russie entre autre. Nous sommes la risée du monde entier, tant notre pays est dirigé par des profiteurs et des tricheurs. Le 7 juillet nous avons l’opportunité de retrouver la fierté d’être Français, ne la laissons pas passer.

  4. Je confirme. Ce qui me rend affirmative c’est que la censure commence avec l’enveloppe des professions de foi que l’on reçoit chez soi. Dans la dernière reçue, le bulletin Reconquête à glisser dans l’enveloppe était absent alors que celui des autres candidats étaient bien présents ! C’est un procédé récurrent. Dans le passé, j’ai souvent constaté que les bulletin du FN étaient absents de l’enveloppe à la différence de ceux des autres partis. Il suffit que ceux qui sont chargés, dans les mairies, de procéder à la préparation des élections, soient de gauche pour qu’ils « oublient » de faire une distribution correcte et… démocratique !

  5. La gauche dans toute sa splendeur qui après nous avoir abreuver de manifestation anti républicaine et anti-Démocratique en arrive a tricher en cachant les bulletins de vote d’autres candidats…. technique méprisable.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois