Pendant qu'Emmanuel Macron « assume totalement » son bad buzz d'« emm... » (57 % des Français jugent ses propos « choquants », selon un sondage OpinionWay-Kéa Partners pour « Les Échos ») et que Valérie Pécresse nous fait sourire avec son Kärcher™ qui n'a jamais existé, Éric Zemmour continue à tracer sa route en cherchant à se démarquer. Vendredi soir, il était en meeting à Châteaudun, où un projet de transformation d'une église a largement indigné, pour délivrer son hymne à la ruralité.

Certes, c'est un exercice obligé pour tout candidat, mais, pour celui qui n'a toujours pas ses 500 signatures, il revêtait une importance cruciale. On ne s'étonnera donc pas qu'il ait plaidé vigoureusement en faveur du retour du statut de député-maire pour éviter des parlementaires hors-sol.

Il a aussi annoncé qu'il abrogerait la loi SRU obligeant les communes à avoir 25 % de logements sociaux. Le sujet lui permettait de faire le lien avec l'immigration.

L'immigration n'était pas loin non plus quand il a délivré sa « première priorité pour dynamiser la campagne française : réorienter en urgence les fonds publics destinés à la politique de la ville vers nos bourgades et nos villages ».

Éric Zemmour a souhaité présenter un programme d'espoir pour la ruralité. Il voit dans le nouvel « exode urbain » accéléré par la crise sanitaire une chance à saisir pour rural.

Il souhaite même faire des territoires ruraux les bases de sa politique de réindustrialisation du pays. Sur la disparition des services publics dans la ruralité, il a avancé deux propositions concrètes : le recrutement de mille médecins « publics », salariés par l'État, comme le fait le département de la Saône-et-Loire depuis plusieurs années, et, pour les fermetures de classes, l'obligation pour les rectorats de tenir compte des effectifs sur plusieurs années.

Aux agriculteurs, il a promis des baisses d' et l'instauration d'un « patriscore », un label inspiré du « nutriscore », pour garantir la traçabilité des produits.

Sur ces questions qui ne lui étaient pas spontanément familières, Éric Zemmour s'est montré aussi convaincant que ses rivaux en avançant des solutions concrètes et en replaçant cette thématique dans la cohérence de son programme (immigration, insécurité, réorientation des financements publics). S'il veut gagner encore en crédibilité, il devra très vite indiquer le chiffrage de ses mesures et préciser sa synthèse entre libéralisme et étatisme. Mais l'essentiel pour lui, en ce début d'année où Emmanuel Macron pense surfer sur sa présidence de l' et son hystérisation de la crise sanitaire, était de s'adresser à ces « 22 millions de Français » ruraux, un vivier d'électeurs potentiels pour lui, et à leurs maires, dont il a impérativement besoin.

3464 vues

8 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

25 commentaires

  1. Robinson

    Jusqu’ici Zemmour était resté trop « parisien » ; il faut qu’il sorte de ce piège des grandes villes , acquises à Macron . Ses soutiens , il les aura auprès des petites villes ou villes moyennes qui ont du ressentiment à l’égard des précédents gouvernements qui les ont sacrifié sur l’autel du mondialisme . Il doit promettre une nouvelle décentralisation au profit des « ruraux » bien FRANÇAIS ceux-là !

  2. ce qu’il y a de bien, ici, c’est que veillent les zémmouriens pour discréditer toute parole qui montre la réalité de l’opération politicienne de leur poulain; Bon, avec ses 12% fin janvier, il va faire quoi, Zemmour?

  3. La grande distribution, ce présentoir terminal de la mondialisation, tant par sa joie d’accueillir des millions de clients immigrés financés par les Français, que par sa priorité faite au profit en achetant par exemple les fruits espagnols ou les poissons turcs, plutôt que français, cette caste travaille Mano Mano avec Macron le mondialiste, et, unis, ils «  emmerdent » les intérêts français.

  4. bien vu. Et à l’instar de la soi disant « transparence de la vie politique » où tout ministre doit montrer sa feuille d’impôt ( non falsifiée, si possible); il faudra créer un organisme qui vérifie et veille à tout « conflit d’ intérêt » (direct ou supposé) entre un élu et des entreprises « dirigeantes ». Exemple fils de Mr Fabius qui siège à un « conseil sanitaire », d’anciens ministres au conseil d’ Atos ( qui fabrique les radars) ( breton, Philippe..) Mme Buzyn avec sanofi…Etc La Liberté est chère

  5. C’est une excellente indicative. J’espère de tout coeur qu’il sillonnera ces terres et villes oubliées par les « élites » tout le reste de sa campagne. Elles sont l’âme de la France.

  6. Zemmour connait bien ce pays , son histoire , ses racines et surtout il analyse les besoins de chaque territoire , sait trouver et proposer des solutions .Appel aux maires de France qui souhaite un vrai changement : parrainez tous Zemmour.

  7. J’ai toujours entendu Zemmour défendre la France et la culture française, mais aussi le petit commerce, les produits de nos terroirs, la bonne alimentation, etc., éléments importants de notre culture.
    Il a défendu la réindustrialisation de la France, et notre indépendance ; on a vu le désastre engendré par toutes les délocalisations lors de cette crise sanitaire. Petit rappel : 1er salon de la délocalisation en novembre 1991 inauguré par le ministre Stoleru, père de la ministre Wargon …

  8. Zemmour est le diviseur et le fossoyeur du camp populiste qui va avoir les signatures des maires « républicains LR » afin d’amener Pécresse au second tour. Celui qui, à ce jour, avec 13% (en moyenne) dans les sondages s’éteint doucement, d’autant que quand il est testé au second tour, son score est dérisoire?

    1. Soumettez vous encore aux traitres, aux menteurs et autres hypocrites à votre guise!
      Pour gagner il faut de la force, du courage et de la détermination !
      Ce qui semble vous faire défaut.
      Alors un conseil de prudence : reposez vous et changez de lectures.

    2. Vous avez raison sur les sondages actuels. La haine médiatique anti-Zemmour est proportionnelle à la trouille que le Système a de le voir passer au 2ème tour où tout peut arriver.
      Pécresse est out. Le Système a tenté de bluffer après sa victoire au Congrès pour lancer une dynamique. Mais Gros flop.

      Le peuple de Droite est tenté par Zemmour qui n’est pas à gauche comme MLP. Ca va se jouer entre MLP et Z à mon avis. Et les français voudront plutôt assister à un duel Macron-Z entre les 2 tours

  9. J’ai écouté son discours très intéressant et bien posé. Les bobos parisiens ne comprendraient rien bien sûr. Le lieu était bien choisi

    1. Une chance dans ce genre de village: pas de médecin pour les aider à mieux voir et à mieux entendre!!! Dodo câlin cool!
      Le problème est le droit de vote de ceux qui ne savent ni ne comprennent rien, sauf parfois trop tard!

    2. Dans le village d’origine de ma famille, lorsque j’étais jeune, il y avait une mairie, notaire, boucher et charcutier, deux boulangeries, un comptoir bancaire, deux cafés-restaurants, un médecin et pharmacie. Actuellement il reste un café et c’est tout. La ville la plus proche est à 16 km. Bravo la politique française, le temps des promesses non-tenues est passé, vive Zemmour.

  10. Eric Zemmour est le seul qui me donne envie de me déplacer le 10 avril. En souhaitant reproduire cela le 24.

    Depuis 3 jours, j’ai décidé que je placerai une des affichettes de campagne, que nous recevons dans notre boîte-aux-lettres, dans l’isoloir, en ayant pris soin d’y écrire:

     » Macron, je t’emmerde également; puisse ce 1er tour être ton dernier ».

    Si il est présent au second sans EZ; ce sera dans l’urne.

  11. Un grand bravo à monsieur Eric Zemmour qui démontre par ce déplacement son attachement à notre culture dont nous pouvons être fiers. En cette période de voeux je fais celui qu’il puisse arriver à chasser l’usurpateur qui veut nous détruire et ouvrir les yeux des Français qui n’ont pas encore compris que si notre culture s’efface, ils seront les premières victimes.

    1. C’est plus que le temps de dire « la France aux français », si l’UE détruit l’agriculture et nos produits au profit de produits venus d’ailleurs, sortons de l’UE. Au Sahel, les pays de l’UE nous aident, pas vraiment, donc FREXIT. Rapatrions nos industries et valorisons l’emploi en France. Expulsons tous ceux qui ne veulent pas s’adapter à nos us et coutumes, qui vomissent sur la France, nous n’avons pas besoin de ces gens. Réimplantons nos frontières et entrée illégale zéro.

  12. D’après les sondages, EZ serait à 16%, c’est donc qu’il doit être au moins à 25%, tandis que EM donné à 25 doit être à 15.
    J’espère que les maires des petites bourgades sauront en tenir compte, dans l’isoloir, personne ne nous critique.

  13. Zemmour a tout bon pour mettre en oeuvre un programme de Droite que Pécresse ne mènera pas en terme de sécurité et d’immigration et que Le Pen ne mènera pas en terme de libération de l’économie.

    Il doit redire tout le temps qu’il est le candidat de LA DROITE qu’un peuple attend depuis des décennies et que ce peuple a toujours été déçu jusque là.

    La Droite qu’il incarne n’est pas soumise aux Diktats de la gauche.

Les commentaires sont fermés.