Un collégien âgé de 14 ans et scolarisé en troisième à Savigny-le-Temple, en Seine-et-Marne, a proféré des menaces de mort contre son enseignante durant un cours d’éducation civique consacré à la liberté d’expression, relate 20 Minutes.

Lorsque le professeur d’histoire-géographie a montré à ses élèves « la photo d’une manifestation relative aux attentats », l’adolescent ne l’a pas supporté et a menacé de la « découper comme ».

Il vient au collège avec un Taser

Il a été interpellé le 12 novembre par la police, alertée par le principal de l’établissement. Il était, de plus, en possession d’un pistolet à impulsion électrique Taser, au sein même du collège.
En garde à vue, il s’est justifié en expliquant qu’il avait simplement repris « les paroles d’un morceau de rap », selon une source policière.
Il était connu dans le collège pour des problèmes de discipline, l’établissement parle de lui comme d’un « élève provocateur et en rébellion ».

Pas de signe de radicalisation

Une source proche du dossier indique qu’« aucun signe de radicalisation » n’a été repéré pour l’instant au sein de la famille.
À la suite de cette agression, l’enseignante, accompagnée par le principal du collège, a déposé plainte.
Une enquête a été notamment ouverte pour « menaces de mort sur une personne chargée d’une mission de service public », a indiqué le parquet de Melun. L’agresseur sera présenté à un juge pour enfants.

14 novembre 2020

À lire aussi

Noël : immense succès pour le santon à l’effigie du Professeur Raoult

Les 50 premiers santons se sont arrachés en un temps record, preuve que la figure du médec…