Un collégien âgé de 14 ans et scolarisé en troisième à Savigny-le-Temple, en Seine-et-Marne, a proféré des menaces de contre son enseignante durant un cours d’éducation civique consacré à la d’expression, relate 20 Minutes.

Lorsque le professeur d’-géographie a montré à ses élèves « la photo d’une manifestation relative aux attentats », l’adolescent ne l’a pas supporté et a menacé de la « découper comme ».

Il vient au collège avec un Taser

Il a été interpellé le 12 novembre par la , alertée par le principal de l’établissement. Il était, de plus, en possession d’un pistolet à impulsion électrique Taser, au sein même du collège.
En garde à vue, il s’est justifié en expliquant qu’il avait simplement repris « les paroles d’un morceau de rap », selon une source policière.
Il était connu dans le collège pour des problèmes de discipline, l’établissement parle de lui comme d’un « élève provocateur et en rébellion ».

Pas de signe de radicalisation

Une source proche du dossier indique qu’« aucun signe de radicalisation » n’a été repéré pour l’instant au sein de la famille.
À la suite de cette agression, l’enseignante, accompagnée par le principal du collège, a déposé plainte.
Une enquête a été notamment ouverte pour « menaces de mort sur une personne chargée d’une mission de service public », a indiqué le parquet de Melun. L’agresseur sera présenté à un juge pour enfants.

14 novembre 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Royaume-Uni : une étudiante qui a déclaré que “les femmes ont un vagin” sanctionnée par son université pour propos “offensants et discriminatoires”

La jeune femme craint désormais que ses ambitions de devenir avocate ne soient mises en pé…