Un collégien âgé de 14 ans et scolarisé en troisième à Savigny-le-Temple, en Seine-et-Marne, a proféré des menaces de contre son enseignante durant un cours d’éducation civique consacré à la d’expression, relate 20 Minutes.

Lorsque le professeur d’histoire-géographie a montré à ses élèves « la photo d’une relative aux attentats », l’adolescent ne l’a pas supporté et a menacé de la « découper comme Samuel Paty ».

Il vient au collège avec un Taser

Il a été interpellé le 12 novembre par la police, alertée par le principal de l’établissement. Il était, de plus, en possession d’un pistolet à impulsion électrique Taser, au sein même du collège.
En garde à vue, il s’est justifié en expliquant qu’il avait simplement repris « les paroles d’un morceau de rap », selon une source policière.
Il était connu dans le collège pour des problèmes de discipline, l’établissement parle de lui comme d’un « élève provocateur et en rébellion ».

Pas de signe de

Une source proche du dossier indique qu’« aucun signe de radicalisation » n’a été repéré pour l’instant au sein de la famille.
À la suite de cette agression, l’enseignante, accompagnée par le principal du collège, a déposé plainte.
Une enquête a été notamment ouverte pour « menaces de sur une personne chargée d’une mission de service public », a indiqué le parquet de Melun. L’agresseur sera présenté à un juge pour enfants.

14 novembre 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.