Marlène Schiappa, c’est du lourd !

Ecrivain, musicienne, plasticienne
 

Je vous le disais au début de ce mois : il y a une créature, dans ce gouvernement Philippe 2, qu’il va falloir suivre de près. C’est Marlène Schiappa, la dame de l’égalité femmes-hommes.

Attention, hein, Marlène, c’est du lourd. Du très épais, même. Quand elle y va, elle engage tout, les deux pieds les deux mains dans la chose. Consciencieuse et tout et tout. Une penseuse et même – c’est sa marque – une panseuse des plaies que nous occasionne notre condition féminine. Elle en a fait des tonnes et puis aussi des livres, pour nous expliquer comment être mères et travailleuses. Il est vrai qu’en tant de millénaires d’histoire humaine, on n’avait pas encore trouvé comment faire… Enfin Marlène vint ! Grâces lui soient rendues…

Et donc, la dernière sortie de Marlène, la dame qui tweete plus vite que Donald Trump, vaut qu’on s’y penche attentivement :
« Nos politiques publiques d’égalité femmes/hommes doivent être adaptées à la spécificité de chaque territoire. »
Liberté, Égalité, Fraternité… lit-on au fronton de nos mairies. Au troisième terme, titre d’un film célèbre des années 80, Jean Yanne avait substitué « Choucroute » : Liberté, Égalité, Choucroute. On peut décliner localement : « Liberté, Égalité, Saint-Nectaire » ou « Liberté, Égalité, Andouille de Vire » ou « Liberté, Égalité, Tarte au Maroilles ».

C’est un peu l’esprit de madame Schiappa, qui pense : « Liberté, Égalité, Niqab » ou « Liberté, Égalité, Halal » ou peut-être même « Liberté, Égalité, Charia »…

Dans la parodie révolutionnaire de Jean Yanne, prémonitoire à sa façon, Louis XVI prend la fuite pour arriver à… Bagdad ! Rappelons que le film date de 1984.

Avec madame Marlène Schiappa, il n’y aura même plus besoin de prendre la fuite. Bagdad sera installée à nos portes, avec ses us et coutumes, et sans doute aussi son droit coutumier, que la République, prétendument une et indivisible, se chargera de mettre en scène.

Il se révèle régulièrement, dans chaque gouvernement, quelqu’un pour amuser la galerie. Madame Schiappa semble parfaite pour endosser l’emploi. Espérons qu’elle demeure circonscrite à ce rôle. S’il lui reste un peu de temps entre deux tweets, qu’elle réfléchisse alors à ce qui suit.

Un ami m’envoie fort à propos cette citation d’Aristote, un monsieur qui, bien que né en 384 avant Jésus-Christ, pensait un peu mieux et un peu plus loin que madame Schiappa.

Dans Politique, au Livre V, chapitre 3 il dit ceci :

« Une cité ne se forme pas à partir d’une masse de gens pris au hasard. L’absence de communauté ethnique est un facteur de guerre civile tant que les citoyens n’en sont pas arrivés à respirer d’un même souffle. Parmi les peuples qui ont accepté des étrangers pour fonder une cité avec eux, ou pour les agréger à la cité, la plupart ont connu des guerres civiles. »

À méditer…

POUR ALLER PLUS LOIN