La scène est cruelle, elle fait rire aux éclats les facétieux usagers des réseaux sociaux. Jeudi 30 octobre, Xavier Bertrand, plus chattemite que jamais, tout de bleu vêtu et l’œil mi-clos, déroule un numéro de candidat bien rodé face à la présentatrice de France 2 Anne-Sophie Lapix. La chaîne inaugure un nouveau format d’interview politique de campagne baptisé 20 h 22 pour l’horaire de sa diffusion et la référence à l’année de l’élection (2022). Lorsque la présentatrice fait remarquer au président des Hauts-de-France que, « pour l’instant » et sur la foi des sondages, il n’atteint pas le second tour des présidentielles, l’élu reste coi, apparemment plongé dans un lourd moment de solitude. Cette scène virale suffira-t-elle à lancer l’émission conçue pour accompagner les présidentielles ? Rien n’est moins sûr. Interrogé en « prime time », à un horaire idéal pour faire le plein d’audience, Xavier Bertrand a captivé 3,68 millions de téléspectateurs, soit 16,1 % de l’audience de la télévision. Un score nettement meilleur que celui de la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse. Invitée sur France 2 dans « Élysée 2022 », le 23 septembre, la candidate à la candidature pour les présidentielles n’a subjugué que 1,05 millions de téléspectateurs, soit 5,1 % de l’audience. France 2 n’arrivait, ce soir-là, qu’en sixième place du podium des chaînes…

Un vrai désastre pour le service public. Mais avait forte concurrence en la personne du non-candidat Éric Zemmour. L’ancien chroniqueur de CNews s’est installé, lui, en tête du paysage audiovisuel français lors de son duel contre Jean-Luc Mélenchon, le même soir, sur BFM TV. Entre 21 h et 23 h 10, affichait 3,8 millions de téléspectateurs de moyenne et 18,7 % d’audience. Le pic d’audience a été atteint à 21 h 39, avec 4,3 millions de téléspectateurs. Un carton. L’émission a signé le deuxième plus gros score de l’histoire de la BFM TV, créée en 2005, derrière le débat présidentiel à onze candidats du 4 avril 2017.

Pour l’instant, la bataille médiatique est inégale, à droite. Les candidats à l’Élysée affrontent un homme politique pas encore déclaré, tout neuf et porté par une puissante dynamique, un phénomène médiatique qui, de son côté, ne leur fait pas de cadeau. Les téléspectateurs en redemandent.

1 octobre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.2 5 votes
Votre avis ?
63 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires