Selon un sondage IPSOS paru ce soir dans Le Parisien, Eric Zemmour enregistre une montée en puissance substantielle, arrivant à 15% des intentions de vote, et talonne Marine Le Pen, quant à elle à 16%.

Eric Zemmour s’impose comme le troisième homme de la campagne

Alors qu’Emmanuel est donné à 25% d’intention de vote, et Marine Le Pen 16%, l’éditorialiste non encore candidat se place au-dessus de la droite, dépassant Xavier Bertrand (14%), Valérie Pécresse (12%) et Barnier (11%). Il s’agit donc pour Éric Zemmour d’une progression de 7 points par rapport à un sondage précédent, paru il y a un mois. La candidate RN, elle, a baissé de cinq points depuis le mois dernier.

Le sondage démontre également une répartition de l’électorat entre Marine Le Pen et Zemmour : la candidate RN rassemble les employés et ouvriers, habitants de petites villes ou ruraux, et plus jeunes. L’éditorialiste, lui, convainc davantage les cadres supérieurs et les plus diplômés, habitants des métropoles et les plus âgés. Son meilleur score se fait en effet chez les 35-59 ans. Les LR sont eux aussi dépouillés d’une partie de leur électorat par le polémiste, 24% des personnes ayant voté Fillon en 2017 se tournant désormais vers Eric Zemmour.

La gauche s’effondre

Pour Anne Hidalgo, c’est l’effondrement avec 5,5 % des intentions de vote. Jean-Luc Mélenchon et s’en sortent mieux, avoisinant les 9%. Le Parisien rappelle que le total gauche des intentions de vote est « historiquement bas ».

D’autres bouleversements sont à attendre, la présidentielle se tenant encore dans plus de 6 mois.

 

1 octobre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.