La France a peur. La menace de la victoire de Valérie Pécresse à la présidentielle plonge la population dans la terreur. Les bobos sortent les sacs de sable, les habitants du 93 creusent des tranchées, les vendeurs de gilets pare-balles sont dévalisés. À la tribune de son meeting de Cavaillon (Vaucluse), la candidate LR menace, vitupère, promet les pires sanctions pour les fauteurs de troubles. Plus rien ne l'arrête. Éric Zemmour redoute le pire, Marine Le Pen envisage l'exil. La perspective d'un régime mené par une cheffe de guerre de ce calibre glace d'effroi les plus aguerris.

Tous les thèmes de l'épouvantable extrême droite sont repris un à un. Le discours se présente sous la forme d'un inventaire de fin d'année. Surtout ne rien oublier. Le droit du sol, la peur qui va changer de camp, le nettoyage des zones de non-droit, les peines plancher, des places de prison comme s'il en pleuvait et… et... le petit plus qui fait toujours plaisir : le célèbre Kärcher™ avec son tuyau bouché. Cadeau de la maison. « Il faut ressortir le Kärcher™ qui a été remis à la cave par François Hollande et Emmanuel Macron depuis dix ans. [...] Il est grand temps de nettoyer tous ces quartiers qui sont devenus des zones de non-droit. » L'oratrice omet volontairement le nom de l'inventeur. L'électeur pourrait voir une petite similitude entre la promesse non tenue de Nicolas Sarkozy et le présent discours.

L'ensemble est débité à la manière d'un apprenti acteur en première année du cours Florent. La détermination semble presque vraie, le charisme à deux doigts de déchaîner les passions, le ton à moitié faux... Valérie Pécresse se démène, monte la voix sur les passages soulignés au Stabilo™ par Éric Ciotti, force l'articulation dans les virages... Elle est devenue la pilote d'essai du parti Républicain. Sans casque, ni protection d'aucune sorte, la concurrente roule à tombeau ouvert sur le terrain préparé par toute l'équipe. « Vas-y, Valérie, fonce ! » Restés au bas du podium, les concepteurs du bolide redoutent le crash. Le moment où l'assistance éclaterait de rire. Le déficit de crédibilité dans les promesses de fermeté peut à tout instant déclencher l'hilarité générale. Plus qu'une feuille à lire... Plus que deux lignes... Les commentateurs sportifs sont hors d'haleine... Ouiiii ! L'espoir de la droite molle réussit à terminer l'interprétation du pensum rédigé par les stratèges du parti Républicain. Elle a tenu jusqu'au bout. BFM n'y a vu que du feu. Les électeurs... nous verrons. Il y a encore du travail.

Après la réunion, Valérie Pécresse a enfourché son Kärcher™ de fonction et s'est envolée vers d'autres scènes, d'autres publics. Le soir, par temps clair, le promeneur peut voir passer la Mary Poppins de la présidentielle. Et s'endormir ensuite pour rêver d'une France idéale.

7 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.6 10 votes
Votre avis ?
52 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires