« Tous les chemins présidentiels mènent-ils aux Sables-d'Olonne ? » C’est, en tout cas, l’excellente formule qu’avait tweetée notre confrère de Valeurs actuelles Jules Torres à propos du déplacement des deux candidats patriotes au secours de la statue de saint Michel. Éric doit être en Vendée, samedi 8 janvier, à l’invitation de son ami et soutien Philippe de Villiers. Quant à Marine Le Pen, sa venue initialement prévue jeudi 13 et vendredi 14 janvier est reportée à ce jour. Cette dernière reproche à Éric Zemmour de lui avoir grillé la priorité et d'avoir accéléré sa venue aux Sables-d'Olonne, apprenant qu'elle allait y venir. Rappelons que les deux candidats s’étaient succédé auprès de Viktor Orbán, en Hongrie, à un mois d’intervalle ! Impossible, pour la candidate du Rassemblement national, de passer à nouveau après le candidat de Reconquête.

Si les prétendants à l’Élysée tiennent à apporter leur soutien au maire dans le combat qui agite sa ville depuis plusieurs semaines, sollicitant peut-être en retour ce précieux parrainage, Yannick Moreau précise qu’il a quitté ses engagements partisans nationaux en 2017 pour un mandat local et enraciné et que ses administrés n’ont pas besoin de lui pour savoir pour qui voter. Il se dit prêt à accueillir « tous les candidats qui le souhaiteront » mais ne s’engagera personnellement pour aucun d’eux.

En cette terre de Vendée, les hauts lieux spirituels ne manquent pas de faire battre son double cœur (l'emblème du département) : ils sont nombreux, de la basilique de Saint-Laurent-sur-Sèvre où repose le corps de saint Louis-Marie Grignion de Montfort à l’émouvante chapelle du Petit-Luc dont les murs sont gravés des 564 noms des martyrs massacrés pendant la Révolution (parmi eux, 110 enfants de moins de 7 ans). Qui aurait pu imaginer que la ville des Sables-d’Olonne, mondialement connue pour son Vendée Globe, devienne aussi ce lieu de combat où se pressent les candidats pour défendre nos racines et notre identité ?

Bientôt Valérie Pécresse ?

Car, au-delà de la statue de saint Michel, c’est contre le déboulonnage de toutes les statues que viennent se prononcer les candidats, fermement opposés au « wokisme » et à cet anticléricalisme, « bras armé de la cancel culture », pour reprendre l’expression de Jean-Christophe Buisson. (FigaroVox, 23/12/2021). Nul doute que samedi, Éric et Philippe de Villiers réaffirmeront leur amour de l’Histoire de France et certainement leur conception de la laïcité. À ce sujet, Aymeric Pourbaix, directeur de la publication de France catholique, écrit dans son éditorial du 5 janvier : « Certains candidats évoquent la croyance en une laïcité érigée au rang de religion de substitution – face à un conquérant. D’autres font allégeance aux racines chrétiennes de la France mais en excluant de fait, à des degrés divers, leur cœur vivant : la foi en Jésus-Christ. Et avec elle tout l’enseignement de l’Église. » Mal comprise ou mal interprétée, la laïcité ne saurait être autre que cette distinction (et non séparation) entre le temporel et le spirituel. « Il ne peut donc y avoir de concurrence entre foi et laïcité », ajoute-t-il.

Quelques jours après le voyage en Arménie d’Éric et Philippe de Villiers, Valérie Pécresse s’était déplacée pour envoyer un signal aux chrétiens d’Orient et d’Occident. Apportera-t-elle, elle aussi, son soutien à la statue de saint Michel ?

7 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 3 votes
Votre avis ?
23 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires