« Tous les chemins présidentiels mènent-ils aux Sables-d'Olonne ? » C’est, en tout cas, l’excellente formule qu’avait tweetée notre confrère de Valeurs actuelles Jules Torres à propos du déplacement des deux candidats patriotes au secours de la statue de saint Michel. Éric Zemmour doit être en Vendée, samedi 8 janvier, à l’invitation de son ami et soutien Philippe de Villiers. Quant à Marine Le Pen, sa venue initialement prévue jeudi 13 et vendredi 14 janvier est reportée à ce jour. Cette dernière reproche à Éric Zemmour de lui avoir grillé la priorité et d'avoir accéléré sa venue aux Sables-d'Olonne, apprenant qu'elle allait y venir. Rappelons que les deux candidats s’étaient succédé auprès de Viktor Orbán, en Hongrie, à un mois d’intervalle ! Impossible, pour la candidate du Rassemblement national, de passer à nouveau après le candidat de Reconquête.

Si les prétendants à l’Élysée tiennent à apporter leur soutien au maire dans le combat qui agite sa ville depuis plusieurs semaines, sollicitant peut-être en retour ce précieux parrainage, Yannick Moreau précise qu’il a quitté ses engagements partisans nationaux en 2017 pour un mandat local et enraciné et que ses administrés n’ont pas besoin de lui pour savoir pour qui voter. Il se dit prêt à accueillir « tous les candidats qui le souhaiteront » mais ne s’engagera personnellement pour aucun d’eux.

En cette terre de Vendée, les hauts lieux spirituels ne manquent pas de faire battre son double cœur (l'emblème du département) : ils sont nombreux, de la basilique de Saint-Laurent-sur-Sèvre où repose le corps de saint Louis-Marie Grignion de Montfort à l’émouvante chapelle du Petit-Luc dont les murs sont gravés des 564 noms des martyrs massacrés pendant la Révolution (parmi eux, 110 enfants de moins de 7 ans). Qui aurait pu imaginer que la ville des Sables-d’Olonne, mondialement connue pour son Vendée Globe, devienne aussi ce lieu de combat où se pressent les candidats pour défendre nos racines et notre identité ?

Bientôt Valérie Pécresse ?

Car, au-delà de la statue de saint Michel, c’est contre le déboulonnage de toutes les statues que viennent se prononcer les candidats, fermement opposés au « wokisme » et à cet anticléricalisme, « bras armé de la cancel culture », pour reprendre l’expression de Jean-Christophe Buisson. (FigaroVox, 23/12/2021). Nul doute que samedi, Éric Zemmour et Philippe de Villiers réaffirmeront leur amour de l’Histoire de France et certainement leur conception de la laïcité. À ce sujet, Aymeric Pourbaix, directeur de la publication de France catholique, écrit dans son éditorial du 5 janvier : « Certains candidats évoquent la croyance en une érigée au rang de religion de substitution – face à un islam conquérant. D’autres font allégeance aux racines chrétiennes de la France mais en excluant de fait, à des degrés divers, leur cœur vivant : la foi en Jésus-Christ. Et avec elle tout l’enseignement de l’Église. » Mal comprise ou mal interprétée, la ne saurait être autre que cette distinction (et non séparation) entre le temporel et le spirituel. « Il ne peut donc y avoir de concurrence entre foi et laïcité », ajoute-t-il.

Quelques jours après le voyage en Arménie d’Éric Zemmour et Philippe de Villiers, s’était déplacée pour envoyer un signal aux chrétiens d’Orient et d’Occident. Apportera-t-elle, elle aussi, son soutien à la statue de saint Michel ?

3906 vues

7 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

23 commentaires

  1. Cette cancel culture , de gauche, nous vient d’Amérique. Souvenons-nous que notre pays a 2000 ans d’histoire depuis les Romains. Les USA n’ont que 200 ans d’histoire, ils nous jalousent, ils font des copies de nos châteaux, ils organisent des tournois moyenâgeux, et ils aimeraient bien effacer notre histoire.

  2. Il est temps que Zemmour se rallie à Marine Le Pen qui a la légitimité et l’expérience mais hélas son ego masculin me semble très fort !!
    Au fait Iris c’est La Chapelle des Lucs sur Boulogne pas du petit Luc!!

  3. Zemmour et Le Pen doivent s’accorder avant le premier tour. Que le second des deux dans les sondages se rallie à l’autre. Si les deux se présente au premier tour, c’est Pecresse qui se retrouvera face à Macron. Je n’ose imaginer la suite.

  4. Le problème de V.Pecresse, c’est qu’elle arrive toujours Après la bataille …l’Arménie, le Karcher …

  5. Zemmour , Marine doivent s’allier pour chasser le fou de l’Elysée , et éliminer Pécresse ( la groupie de Macron ) celle qui fera la continuité de ce gouvernement !
    A eux deux ils pourront remettre la France sur pieds et faire le grand ménage dont la France à besoin dans toutes ces zones de non droits , remettre les frontières , et toutes nos institutions dans le droits chemin du respect des lois et la préférence nationale pour nos enfants

  6. Mon choix est fait depuis très longtemps. Ce sera E. Zemmour. Au cas ou il n’aurait pas ses 500 signatures, à contre cœur je voterais Le Pen, car il faut à tout prix virer Macron. Dommage qu’ils ne s’entendent pas. Il n’y aurait aucune honte d’être second surtout si s’est pour sauver la France.

  7. « Apportera-t-elle [V. Pécresse] elle aussi son soutien à la statue de saint Michel ? »
    Quelle importance ?
    Ce que peut dire où faire cette candidate n’a jamais rien de sincère et n’exprime qu’un opportunisme de tous les instants avec reniements aussi instantanés que la soudaineté avec laquelle sont affichées ses nouvelles positions.
    Que LR se choisisse une traîtresse au parti comme nouvelle représentante dit tout de la médiocrité, de la duplicité et du cynisme de ces gens.

  8. Inutile de s’illusionner : comme en 2017, les cathos voteront Macron, bien qu’il soit à l’opposé de leur porale et de leur foi, la Conférence Episcopale et le Pape y veilleront.

  9. Je soutenais hier E.Zemmour dans sa démarche, j’approuve aujourd’hui celle de Marine Le Pen – n’y voyons pas toujours une une image politicienne mais l’engagement des candidats à rappeler nos racines chrétiennes et notre histoire et à les défendre bec et ongles.

  10. La Laïcité, arme anticléricale avant que d’être antichrétienne n’a aucun effet sur la propagation de l’Islam dans notre Europe confuse . Tous à la messe !

    1. cela serait possible avec un pape un peu plus chrétien, qui ne ferait pas la chasse
      à la tradition. les églises se vident, on déboulonne les Saints, les chrétiens sont massacrés, et il se tait. Il me fait penser à certains politiques français

    2. Tout ça parce que les socialos ont dévoyé la Laïcité ! Ils ont préféré s’allier à l’islamisme des banlieues ( grâce aux traitres de Terra Nova) . Le résultat n’a pas tardé , enfin un peu trop quand même puisque Hollande avait été élu … : ils sont maintenant taxés d’islamo-gauchistes et se sont effondrés dans les sondages ( Hidalgo : 3 % ?!) . Tant mieux pour eux ! Ce sont des traitres à la Patrie !

  11. S’il vous plait, ne mettez pas Pécresse sur la même ligne politique que E.Zemmour et M. Le Pen, cette première ne représente que cette classe politique servile, soumise et complice de nombreuses forfaitures, certes les deux autres ne sont pas parfait, mais qui l’est ?

    1. Macron, Pécresse et Marine, model issue de la même famille pour les mêmes soumissions à l’UE. ces trois là ne présente absolument aucun intérêt si on aime la France.

      1. Notez que Zemmour ne veut pas sortir de l’UE. La sortie de l’Ue est très délicate, pas de coup de baguette magique.

  12. Il ferait mieux de s’allier pour chasser Macron dont la côte ne fait que monter, cette course à l’échalote est ridicule, l’impression d’être dans une cour de récré : non c’est pas toi c’est moi ! il sera toujours temps ensuite de se battre pour des place à l’Assemblée au prochaine élection qui suivront

  13. Habitant les Sables depuis mi Novembre, cette statut de Saint Michel est parfaitement à sa place en face de l’Eglise Saint Michel sur la place Saint Michel, et accessoirement érigée en l’honneur des parachutistes dont il est le Saint protecteur.

Les commentaires sont fermés.