Editoriaux - Polémiques - Politique - 7 janvier 2020

Une pluie de cadeaux s’abat sur la campagne municipale parisienne

À la manière d’un chauffeur de salle, le premier adjoint l’a annoncé sans détour : la mesure phare à couper le souffle du programme d’ sera la gratuité totale des transports pour les Parisiens de moins de 18 ans. Les enfants des propriétaires d’appartements à 12.000 euros le mètre carré en rêvaient. Eh bien, , d’un coup de baguette magique, réalisera ce rêve, à condition, bien entendu, de glisser dans l’urne le bulletin avec « Hihi-dada-gogo » marqué dessus (il faut penser aux futurs électeurs encore en couche-culotte). Partant de là, adieu les longues marches à pied du pauvre Gavroche qui n’a pas réussi à réunir les 1,90 euro pour prendre le métro, terminé l’auto-stop ou le BlaBlaCar pour aller de Châtelet jusqu’à la place des Vosges. La fin du calvaire est proche. Mais la candidate dans son habit de lumière viendra prochainement sur la piste confirmer ce don de sa personne à la capitale nécessiteuse. Et au diable les varices !

D’après Le Point, la mesure viserait à créer de la fluidité, non pas dans les transports, mais avec les élus communistes qui défendent cette idée depuis la nuit des temps. Un petit arrangement entre amis qui devient phare tournant sur la ville. Le premier à n’éclairer que lui-même.

En guise de riposte ou première à dégainer, la concurrence présente également des programmes aux accents de Black Friday. Par ici les cadeaux, par ici les promos ! L’ancien conseiller en communication de François Hollande, promet, quant à lui, la gratuité des crèches. Première bouteille de champagne offerte, light show et orchestre le mercredi.

sort le chéquier de la ville de et garantit de verser 2.000 euros aux Parisiens qui échangeront leur deux-roues traditionnel contre un engin électrique. Son poids en or à toute personne qui se déplacera en scooter solaire ! Une rivière de diamants à ceux qui brûleront des voitures diesel ! La campagne n’est pas terminée, le candidat a encore dans sa besace quelques propositions mirifiques.

Face à cette pluie de cadeaux, peine à suivre. À court d’imagination, le matheux relooké fait figure de pingre avec une simple extension des horaires de crèches Ah ah ah… La concurrence se gausse ! Est-il bien sérieux de ne pas offrir une croisière aux parents qui profiteront de ces horaires ? Un sac Vuitton™, une Rolex™. Enfin, quelque chose…

Pour l’instant, Anne Hidalgo tient la corde dans les sondages. Le chaos circulatoire, la dette explosive, les travaux sans fin et quelques rats sur le gâteau. Le Parisien en prendrait bien encore pour cinq ans. Au diable les bilans et la réalité, c’est la reine de la pensée bobo qui est plébiscitée. My electric scooter for a kingdom!

Commentaires Facebook

À lire aussi

Cohn-Bendit régle le cas du professeur Raoult : « Qu’il ferme sa gueule ! »

On ne peut plus confiner tranquille, sans être dérangé par une polémique... …