Une inflation passagère ? Le gouvernement fait l’autruche

inflation

Aux mêmes maux les mêmes remèdes : faire l’autruche. Nous assistons à une sorte de Munich économique. Bien que tous les économistes dignes de ce nom annoncent une vague d’inflation, nos hommes et femmes politiques (n’oublions pas Christine Lagarde à la tête de la BCE) nous assurent que tout va très bien, inventant même un nouveau concept de « bosse d’inflation ».

7 % d’inflation aux États-Unis pour 2021, un chiffre qui n’avait pas été atteint depuis 40 ans. 5,3 % chez notre puissant voisin allemand. 5 % dans la zone euro. Et en France, « seulement » 2,8 %, selon l’INSEE, mais 3,5 % d’après Rexecode, dont la méthode de calcul est « différente ». C’est très rassurant.

En réalité, l’inflation réelle, celle que subissent les Français au quotidien, est bien supérieure. Bien sûr que les téléviseurs et les forfaits mobiles coûtent toujours moins cher, d’une année sur l’autre. Mais dans le même temps, le prix du carburant à la pompe a explosé, ces derniers mois, le prix du gaz n’arrête pas de grimper et seul l’interventionnisme à la soviétique de l’État permet, pour l’instant, de contenir les hausses du prix de l’électricité. Elle n’augmentera « que » de 4 %, au lieu de… 35 % ! Une petite plaisanterie qui coûtera près de 20 milliards au budget de l’État. Bien évidemment, cette emplette s'ajoutera aux près de 3.000 milliards d’euros de dettes cumulées en moins d’une trentaine d’années par une succession de gouvernements inconscients.

L’inflation va bientôt submerger l’Occident et tout purger

Oui, la vague inflationniste qui se profile à l’horizon et dont plus personne ne peut sérieusement nier la réalité va taper dur sur les digues de l’économie occidentale. Certaines y sont mieux préparées que d’autres. Mais c’est surtout la première digue, celle de la BCE, qu’il va falloir surveiller de très près. La BCE est statutairement tenue de limiter l’inflation, justement, en dessous de 2 %. Son échec est patent, puisqu’elle a atteint 5 % en zone euro, soit 2 fois ½ plus que le maximum autorisé !

Mais ne la blâmons pas trop : la BCE ne peut plus rien faire et Christine Lagarde non plus. Quand on prête déjà de l’argent à taux d’intérêt négatif – une banque commerciale qui emprunte 1 milliard d’euros à la BCE ne payera ce milliard que 997 millions d’euros – et que l’on rachète des dettes d’État par centaines de milliards d’euros depuis des mois, même si c’est interdit formellement par les traités, c’est qu’on a déjà épuisé toutes les solutions conventionnelles.

Le bouton nucléaire anti-inflation a en effet déjà été pressé. Par la BCE. Par la Fed américaine. Par la Banque d’Angleterre et la banque centrale du Japon. Les chinois ont débranché les écrans de contrôle occidentaux sur son économie depuis bien longtemps. Ce bouton nucléaire, incarné par les mesures « non conventionnelles » de rachats d’actifs et de crédits à taux négatif, n’a permis que de gagner du temps mais n’a pas étouffé l’incendie, dérouté la météorite de sa trajectoire ni renforcé les digues anti-submersion.

Si vous êtes endetté et que vos revenus sont sécurisés, s'ils augmenteront au moins autant que l’inflation, alors, pas de problème. Sinon… ça va tanguer très fort. C’est le moment de rouvrir nos livres d’Histoire ou, tout simplement, de relire quelques vieux journaux français de l’immédiat après-guerre ou d’avant et surtout d'après 1981. Vous ne serez pas déçu du voyage.

Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud
Journaliste, directeur de la rédaction d’Economie Matin et Politique Matin. Il médiatraine chefs d’entreprises et personnalités politiques depuis plus de vingt ans.

Vos commentaires

29 commentaires

  1. Difficile maintenant de s’extraire de cette Europe désunie ,il nous faudra « boire le calice jusqu’à la lie » et voir l’épargne effacée brutalement ou mécaniquement par l’inflation provoquée ou espérer des allemands, qu’ils soient toujours des allemands traumatisés par l’inflation de 1923 et loin s’en faut de leur nouvelle génération…pour les voir s’élever contre les pro-inflation de cette Europe « mondialiste ».

  2. Ce gouvernement croquignolesque ainsi que son gourou Macron ne cessent de mentir aux Français en les prenant pour des nuls.
    Le Français qui fait ses achats paie avec son argent et se rend compte bien facilement de ce que ça lui coûte et combien tout augmente.
    L’indice et les taxes explosent, et ne sont pas diffusés en toute transparence, le ministre Le maire avec son air à faire pleurer crocodile est incompétent et avec son mentor Macron ont tout fait pour saborder notre pays

  3. De mon point de vue, le pays ne bouge pas encore, car les élections approchent. Si par malheur, Macron et sa clique sont reconduits, il en sera autrement. D’autant plus que son élection sera regardée comme suspecte, surtout s’il met en œuvre le vote électronique ou le vote par correspondance, ce dernier ayant été supprimé en 1975 à cause des fraudes qu’il entraînait.

  4. Mamie, de retour des courses m’affirme , furieuse, que l’inflation est indexée sur le prix de la mort aux rats, aurait-elle raison?

  5. Que demande le peuple ? Tout va bien jusqu’ici (cf le fou qui tombe du 50° étage et qui fait ce constat à mi chute !). 4% d’inflation, mais l’électricité est bloquée à ce chiffre. D’ailleurs les retraites ont augmenté de 1,1 % et le livret A vient d’être revalorisé à 1% d’intérêt. Tout va bien pour les éoliennes et on a bien fait de fermer Fessenheim. et de compléter la PMA. Une bonne nouvelle, la cote de Macron dégringole. Il aura bientôt fini de nous emmerder.

    • Michel SCHNEIDER.
      Cela m’a bien fait rire le relèvement du taux du livret A de 0,5 à 1%. « Tenez, les manants, quelques miettes à vous mettre sous la dent » . » Oh, merci mon bon prince. »
      Et les gogos de se précipiter pour faire leurs petits placements alors qu’ils feraient mieux de vider leurs comptes dont se servent ceux-là mêmes qui les affament.

  6. Le problème est sans solution : La BCE pourrait la freiner en remontant ses taux, mais si elle les remonte, elle provoque dans la foulée la faillite des états du sud dont nous faisons partie, ainsi que celle des assureurs! Au revoir vos assurances-vie en euros.

  7. L avenir est sombre car l inflation va ruiner un nombre incalculable de gens ayant des emprunts indexés
    Les chiffres de l INSEE sont faux car iles ne prennent pas en compte les couts de corporations n ayant pas de tarifs règlementés ,garages ,plombiers ,maçons etc
    Leurs couts horaires ont explosée en 20 ans passant de environs 50/60 frs de l heure à 50/60 €
    S en est suivi une hausse de la construction et autres
    Les victimes ,les gens ayant des salaires proches du SMIC et les retraites

  8. Le problème avec ces statisticiens, et particulièrement ceux de l’INSEE, c’est qu’il s’agit de fonctionnaire et que conséquemment, ils sont aux ordres. Alors il ne faut pas s’étonner qu’ils prennent en compte les téléviseurs, des machines à laver et autres bien que l’on ne renouvelle pas au quotidien ! Ils compensent les hausses du panier de la ménagère par des articles sans rapport avec le quotidien des Français. Une véritable escroquerie.

    • La « liste des 213 articles » permettant le calcul de l’inflation intégrait la balle de golf et al fourche à fumier… Articles achetés et utilisés chaque jour, comme chacun sait !

  9. Ou cherche t’il ces chiffres .Il suffit d’aller faire ses courses pour se rendre compte que tout a augmenter sans parler de la flambée des prix du gaz , des carburants et du fioul .De plus en plus de gens peinent à se nourrir et se chauffer parmi les retraités et les ouvriers .

  10. Puisque tout va bien, pourquoi s’inquiéter, c’est même Bruno Lemaire qui l’a dit notre grand économiste actuel!….

    • Sauf que « chez ces gens-là », les vérités sont successives et un moment de honte est vite oublié et dans le pire des cas d’une réalité embarrassante, ils seront « responsables mais pas coupables », souvenez-vous du sang contaminé et cherchez les « responsables » et voyez ce qu’ils sont devenus au sein de la caste élitaire…

    • Nommer un « lettré » ministre de l’économie ! Très adapté. Il a sans doute potassé ‘l’économie pour les nuls » en urgence…

  11. Nous y sommes ! Après la pandémie , on accroche le wagon de l’inflation et tout ce qui en découlera . Le conflit social est latent ; les prochains mois seront rock’n’roll…

  12. Inflation certes, mais regardez les taxes depuis 2 ans. En catimini pour plaire aux écolo, les taxes ont été augmentées sur les carburants (taxe écolo), jetez un œil à votre facture d’électricité, plus de 50% est représenté par des taxes y compris la TVA de 20% sur les taxes, et le surcout pour l’électricité verte, les éoliennes et autres panneaux solaires ça se paie (merci Pompili), et puis pourquoi fermer Fessenheim et entrer dans l’enfer européen de l’énergie. Merci l’EUROPE

    • Avec le nucléaire, Macron va se laisser dévorer par l’Allemagne, il s’écrase toujours devant elle, car il s’imagine président de l’Europe. Là, ça sera la fin de notre source d’énergie pas chère et de… notre industrie !

  13. Ces gens là ne font jamais leurs courses eux mêmes. De plus l’ensemble de leurs frais fixes sont payés par les grasses contributions des emmerdeurs . Donc pas d’inflation. Une personne basée à l’étranger me disait hier : comment les français peuvent ils supporter toute cette bande d’incapables malhonnêtes.

    • .Lanation; Les français supportent car ils sont rivés sur la télé la 1, la 2 ,BFM ? LCI ETC
      Il n’y a plus de journalistes qui informent mais de loyaux serviteurs de leur parti politique ou bons serviteurs de s chefs

  14. Je nous donnerais les même recommandations que nous donne Pierre JOVANOVIC, acheter de l’or et de l’argent si on le peut, avant les mouvement sociaux durs. Cordialement.

    • Non, l’or n’est plus la valeur étalon, juste une matière première comme l’argent n’est qu’un métal précieux certes mais pas autant qu’une terre rare…

  15. En réalité, l’inflation réelle, celle que subissent les Français au quotidien, est bien supérieure. Il suffit d’aller faire soit même sont marché pour s’en apercevoir pomme de terre , tous les légumes les fruits le pain les prix ont doublé sur l’alimentaire . l’Insee ne fait pas ses calcule objectivement

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois