Editoriaux - Environnement - International - People - 12 décembre 2019

Tresses et détresse de Greta Thunberg à la une du Time

La photo du Time a saisi l’Amérique. Là, sur la couverture du magazine, est debout sur un rocher balayé par les embruns d’une mer déchaînée. Cheveux au vent… Mais… Que ? Quoi ? Qu’est-ce ? Le lecteur n’en croit pas ses yeux. Pincez-moi, je rêve ! Les tresses ont disparu. Emportées par le souffle du large ou dénouées en catimini par un odieux climato-sceptique qui aurait opéré à la faveur du sommeil de la jeune rebelle ? Le mystère demeure. Touchée par cette amputation capillaire sans précédent dans l’histoire du réchauffement, la rédaction du Time a décidé d’élire Greta Thunberg personnalité de l’année 2019.

Regard tourné vers le ciel, la sauveuse de planète a pris la pose à sa descente du bateau qui l’avait menée au Portugal pour assister à la COP25 de Madrid. Son allure, désormais moins juvénile, pourrait faire entrer l’héroïne dans sa phase pré-pin-up. Les dignitaires du GIEC ne cachent pas leur inquiétude de voir un jour leur mascotte profiter de sa célébrité pour entamer une carrière de femme fatale.

Par la grâce des journalistes du Time, la Suédoise ex-tressée devient ainsi la plus jeune personnalité of the year depuis 1927, date à laquelle un bébé de trois mois avait été honoré pour son combat contre les intempéries.

La France fait, à ce jour, pâle figure dans la glorification de l’héroïne suédoise. Le jury cannois visionne actuellement une vidéo amateur de Greta fêtant son quatrième anniversaire en famille. Un documentaire exceptionnel qui pourrait voir la jeune fille remporter la Palme d’or 2020, trois Oscars et le grand prix de l’Arc de Triomphe.

Rappelons que les membres du jury du prix Nobel de la paix qui avaient retoqué Greta Thunberg font actuellement l’objet de poursuites judiciaires. « Les fomenteurs du complot seront… hips… sévèrement punis », a déclaré Jean-Claude Juncker. En effet, dépourvue de la dotation de 740.000 € attribuée au lauréat, la jeune fille se trouve fort démunie dans le financement des travaux visant à reconstruire sa coiffure à l’identique.

Dernière minute : les tresses de Greta auraient été retrouvées sur François Morel, ex-pensionnaire de la troupe des Deschiens. Ce comédien talentueux se voit ainsi bien placé pour remporter le titre de personnalité de l’année 2020 du Time.

À lire aussi

Greta Thunberg et le Facebook à son papa

Le papa de Greta Thunberg serait-il le rédacteur des messages que sa rebelle de fille post…