Enlevée à la sortie du collège vendredi à midi à Tonneins

Après le sordide de la petite Lola à Paris, il y a un mois, c'est au tour de la petite ville de Tonneins, en Lot-et-Garonne, d'être confrontée à l'horreur. Vanessa était une collégienne de 14 ans scolarisée au collège Germillac de Tonneins. Vendredi, sa mère, ne la voyant pas revenir, donne l'alerte.

La vidéosurveillance met les gendarmes sur la piste du suspect

Comme l'a révélé, samedi matin, BFM TV, ce sont les images de vidéosurveillance qui ont permis aux gendarmes de remonter la piste d'une voiture dans laquelle serait montée Vanessa. La plaque d'immatriculation leur a permis de remonter jusqu'au suspect : un adulte de 31 ans domicilié à Marmande, qui les a rapidement conduits vers une maison abandonnée où se trouvait le corps sans vie de la fillette.

Un suspect déjà connu pour des faits de sur mineur et de violences sexuelles

On apprenait rapidement que ce dernier, originaire de Seine-Maritime, est « déjà connu des services de police pour des faits d'agression sexuelle quand il était mineur » et qu'il « avait été à l'époque condamné à une peine de 15 jours de prison avec sursis et mise à l'épreuve, et n'était pas allé en détention. Il avait par la suite commis des faits de dégradations et de vols, mais ne bénéficiait pas de suivi socio-judiciaire », selon le procureur de la République Olivier Naboulet, qui a précisé qu'il était de nationalité française en refusant toutefois de révéler son identité.

Une et un département sous le choc

Vanessa était l'un des trois enfants d'une d'origine espagnole. Sa mère, sous le choc, a dû être hospitalisée. Le procureur a indiqué que la famille bénéficiait d'une prise en charge, par le biais de l'association La Mouette, bien connue en Lot-et-Garonne car elle avait vu le jour à la suite de l'enlèvement de la petite Marion Wagon, il y a vingt-six ans.

9456 vues

19 novembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter