Editoriaux - Télévision - 13 janvier 2020

TF1 à son top niveau : la roue du jeu américain ne rentre pas dans les studios français

Fidèle à sa politique d’importation d’émissions clés en main, TF1 s’est en toute logique rué sur le tout nouveau jeu américain « Spin the Wheel ». Nul doute qu’en pareil cas, le grand gagnant est le créateur du concept, mais nos chaînes françaises paraissent heureuses de picorer les miettes du gâteau.

Le saint Graal venait, une fois de plus, des États-Unis. Une roue qui tourne, des questions de culture générale, des millions en jeu… Aucun esprit créatif français n’était en mesure d’imaginer pareille mécanique révolutionnaire (malgré la parfaite similitude avec le « Millionnaire » de la FDJ des années 90).

Ébloui par l’originalité du jeu et surtout par les scores d’audience réalisés outre-Atlantique, TF1 s’en fut signer moult chèques pour acquérir le droit de recopier l’émission au détail près. Sur ce point, le vendeur ne supporte aucune modification de l’idée originale. Lumières, musique, déroulement, suspense, la copie doit être conforme. Liberté sera néanmoins accordée à l’animateur de se coiffer comme bon lui semble.

Et les cerveaux de TF1 de se retrousser les manches pour reproduire à l’identique « Spin the Wheel »… Quel succès en perspective ! Les gars de M6 allaient en être verts de jalousie ! Sauf que…

« Chef, y a comme un défaut. »

« Qu’est ce qui se passe, mon p’tit Jeannot ? »

« Eh ben, chef, heu… Les Américains ont dit que la roue devait mesurer 12 mètres de haut et… heu… comment dire ? »

« Ben, vas-y, c’est quoi, le problème ? »

« Ben… y a pas un studio en France assez haut pour faire rentrer la roue. »

Américains inflexibles. La « bible » de l’émission est formelle, la roue fait 12 mètres de haut, un point c’est tout. Point question de rétrécissement, de mini-roue, roue de vélo, bout de ficelle et selle de cheval. Douze mètres, pas un de plus, pas un de moins !

« Oups ! » s’écrie la haute direction de TF1. Les cravates se tordent, les mines s’allongent. Des années passées sur les bancs des grandes école pour en arriver là… Est-il possible d’acheter du bon sens aux Américains ? Les cadres cherchent dans les catalogues. Rien à faire, la chose ne s’achète pas. Produit non disponible à l’exportation.

Le site jeanmarcmorandini.com qui relate l’avatar ne précise pas si la roue avait déjà été construite ou non… La surélévation d’un studio existant pourrait porter le coût de l’acquisition vers des sommets qui ne rentrent pas non plus dans la comptabilité de la chaîne.

Si les dirigeants ne parviennent pas à mettre en œuvre des idées qu’ils n’ont pas eues, que va-t-il leur rester pour justifier les postes qu’ils occupent ? Ainsi s’énonce la première question de notre nouveau jeu 100 % français : « Qui veut dégager de la télé ? » Roue garantie aux dimensions du hall de TF1.

À lire aussi

La nouvelle cure de jouvence : le bain de soleil de l’anus

Les culs bénis du « bien-être » ne sont pas à l'abri d'un éclair de lucidité. …