Supprimons Noël : il y aura moins d’attentats !

Il y a certains que cette fête énerve prodigieusement. Au point de donner à quelques-uns d’entre eux l’envie de tuer…

Il faut sans plus attendre tirer les enseignements de la tragédie de Strasbourg. Il n’a échappé à personne que le tueur n’a pas tiré au hasard. Il s’est rendu sur le marché de Noël, une fête impie qui insulte la foi qui est la sienne.

Prenons des dispositions pour que cela n’arrive plus ! Interdisons les marchés de Noël dont l’aspect provocateur est plus qu’évident. Allons plus loin et interdisons Noël tout court : cette fête n’a pas droit de cité dans le Coran. En effet, nombreux sont ceux qui sont persuadés que, lors des messes de minuit, se trament de sombres complots contre leur religion.

Mais il n’est pas sûr que ça suffise à garantir la paix civile. Il faut proclamer un état d’urgence religieux et détruire les églises dont la vue est susceptible d’attiser des passions vengeresses. Les synagogues, antres encore plus diaboliques, doivent être brûlées.

Ainsi, il y aura certainement moins d’attentats en France. Ainsi, des hommes que nous avons rendus violents et colériques redeviendront paisibles et pratiqueront pieusement une religion qui ne demande qu’à être de paix et d’amour.

Demeurent deux problèmes : celui de Béziers, où un affreux pyromane a installé une crèche dans sa mairie. Un acte de nature à déclencher une sanglante guerre religieuse en France. Il doit être sanctionné, poursuivi et emprisonné ! Sinon…

Il faut aussi évoquer Paris. Cette ville, toujours pour que règne la paix chez nous, ne peut rester la capitale de la France. En effet, les vrais croyants y sont très mal représentés. La seule ville qui mérite d’être notre capitale, c’est Saint-Denis ! Il est vrai qu’il y a, là-bas, une basilique catholique où sont enterrés les rois de France. Que faire de leurs dépouilles ? Peut-être les transporter à Abou Dabi, où il y a déjà une antenne du Louvre…

À lire aussi

Que de larmes, que de larmes…

Un homme qui aimait à ce point les femmes ne pouvait être détestable aux yeux des Français…