« C’est un enchaînement de dysfonctionnement dans un cadre assez flou sans que personne ne se sente responsable. » Le ton est donné. Les sénateurs Laurent Lafon et François- Buffet, respectivement membres de l’Union centriste et des LR, ont présenté, ce midi, devant une vingtaine de journalistes les conclusions du rapport parlementaire « voté à l’unanimité », précise Laurent Lafon, sur le fiasco de l’organisation de la finale de la Ligue des champions opposant Liverpool au Real Madrid. Une défaillance renvoyant dos à dos la préfecture, l’UEFA, la FFF et l’État. Une défaillance qui a montré au monde la paralysie des pouvoirs publics face à la et à la lâcheté de ces mêmes pouvoirs publics qui se refusent à assumer leurs responsabilités.

https://.com/Senat_Direct/status/1547161844221186048?s=20&t=BPvag3-cs24TpNX1RULuDw

Pour rappel, et pendant ce match, entre 300 et 400 « indésirables » se sont livrés à des voies de fait et de pillages à l’encontre de supporters préalablement malmenés par l’ensemble des dysfonctionnements du dispositif. Pour les sénateurs, la circulation des faux billets, axe de défense des organisateurs, ne saurait expliquer en rien l’ampleur du fiasco. Pointant l’absence totale de dialogues entre les différents services, dénonçant l’opacité entretenue autour de cette affaire, on pouvait s’attendre à un rapport fort et révélant de nouvelles données sur ce drame.

Hélas, il n’en est rien. Les premiers éléments de ce rapport ne font que confirmer des informations déjà à disposition et les auteurs ne se bornent qu’à une série de recommandations pratiques pour éviter qu’un nouvel échec n’ait lieu. Sur ces 300 ou 400 sauvages déferlant sur des supporters apeurés, on se borne à signaler que quelque temps avant l’événement, la municipalité avait noté une « effervescence particulière » aux abords du Stade de France, aucune décision n’a été prise en amont. Pourtant, les actes de pillages et de vols ont commencé largement en amont du dispositif sans que les pouvoirs publics ne daignent intervenir. Finalement, piégés dans la nasse, les supporters anglais devaient à la fois fuir les voyous pour finir écrasés contre le dispositif, repoussés à coups de gaz lacrymogène. Un fiasco à tout les échelons qui a démontré que l’usage de la force, due d’abord à l’impossibilité de réguler une foule pourtant joyeuse et familiale, aurait dû se tourner contre les agresseurs et s’est retourné contre les agressés.

Finalement, le rapport semble avoir été écrit pour marteler que la est tout à fait capable d’organiser de grands événements à condition d’y mettre les moyens. Pour eux, ce fiasco a considérablement dégradé l’image de la France à l’étranger. On regrettera donc que les élus du palais du Luxembourg n’aient pas insisté sur le fait que ce sont les mensonges du ministre de l’Intérieur et ses accusations infondées à l’encontre des supporters anglais qui ont considérablement affaibli le rayonnement de la France. « Nous notons que les déclarations des responsables ont considérablement évolué avec le temps. Dont acte. » Les deux sénateurs ont rivalisé de circonvolutions pour ne pas dire « Darmanin a menti ». Dont acte aussi.

4659 vues

13 juillet 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter