La France subit actuellement la 7e vague de Covid. Le 1er juillet, Santé publique France indiquait que « la circulation du SARS-CoV-2 s’est intensifiée sur l’ensemble du territoire métropolitain » et que « le taux d’incidence augmentait de plus de 50 % et ceci dans la quasi-totalité des classes d’âge ». Le gouvernement, à l'instar du ministre de la Santé Brigitte Bourguignon (sur le départ), appelle à plus de vigilance pour éviter la saturation des hôpitaux durant l'été. Il est question, pour l'instant, de « recommandations » (port du masque dans les lieux clos et les transports en commun, par exemple) mais pas d'« obligations ». Le gouvernement ne dispose, à l'Assemblée nationale, que d'une majorité relative et l'état d'urgence sanitaire doit normalement prendre fin le 31 juillet. Ce contexte l'incite-t-il à tenir un discours moins offensif sur le front de la pandémie, comme le suggère Frédéric Sirgant dans ces colonnes ?

Ce sondage a été clôturé. Voici les résultats.

1912 lecteurs ont répondu au sondage.

  330   17 %   OUI

1537   80 %   NON

   45      3 %    Ne se prononcent pas

 

5799 vues

2 juillet 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter