On sent que la Macronie ne domine plus. Alors que les viennent de passer, que la majorité présidentielle n’est que relative et qu’ainsi, elle cherche à trouver des alliés à droite ou à gauche, les polémiques sont à éviter. Il ne s’agit donc plus, pour l’instant, d’imposer une quelconque règle qui pourrait être dangereuse à la popularité d’un gouvernement déjà en baisse.

C’est pourquoi Brigitte Bourguignon, ministre de la pour encore un peu de temps, ne va pas trop loin. Lorsque, sur RTL, on lui demande si le port du masque sera rétabli dans les transports, elle se contente de répondre : « Je n’irai pas jusqu’à l’obligation, mais je demande aux Français de remettre le masque dans les transports. » C’est donc une demande, « un appel », même, dit-elle, plus loin, dans son entretien sur RTL, ce lundi. Elle y mêle même le terme de « devoir de citoyen », histoire que les Français aient mauvaise conscience s’ils ne le faisaient pas.

Il faut dire que la situation n’est pas bonne pour le futur ex-ministre de la Santé. Battue aux législatives, elle doit également faire face à une remontée du Covid (une moyenne de 70.000 cas quotidiens), mais aussi à une baisse d’engouement. Alors que Brigitte Bourguignon affirmait, hier, que le vaccin « est une arme qui jusqu’à maintenant prouve bien son efficacité et son efficience », Covid Tracker recense 36,8 millions de Français ayant reçu une troisième dose, contre 54,5 millions ayant reçu la première. Les Français se vaccinent moins, malgré les satisfactions du ministre.

Quant au masque, ce n’est pas vraiment le moment de l’imposer aux Français. Le 18 mai dernier, lorsqu’il levait l’obligation du port du masque dans les transports, Olivier Véran affirmait que « ça fera un peu de respiration, d’autant plus que les températures sont en train d’augmenter dans notre pays ». Pour le coup, cela ne dérange pas Brigitte Bourguignon. L'avocat Pierre Gentillet le soulignait pourtant sur  : « Quand vous prenez la ligne 13, qu’il fait 32 °C et qu’un médecin vous dit que, pour des raisons de santé, vous devez porter le masque... les mots me manquent […] je trouve ça indécent de nous parler de ça en plus en plein été. »

La population ne semble pas prête à un retour à des restrictions en ce début d’été. Brigitte Bourguignon ne peut donc pas aller trop vite ; elle se contente de supplier les Français et de les placer devant leurs « devoirs ». De son côté, Christian Estrosi assure avoir des informations « selon lesquelles le passe vaccinal pourrait être réactivé à partir du 1er août prochain » (Nice-Presse, 27 juin). Le prochain ministre de la devra jouer à nouveau sur l’émotion des Français s'il veut restreindre nos libertés.

2754 vues

28 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

24 commentaires

  1. La France (et peut-être d’autres pays) déborde maintenant sous les stocks de masques et de ces piquouses. Alors remettons-en une louche pour utiliser ces stocks et ne pas perdre trop d’argent.

  2. on aura tout vu (enfin ,peut-être pas ) .une ministre éphémère sur le départ qui s’exprime !!

  3. D’abord, je pense que cela n’offensera personne d’appeler Mme BOURGUIGNON « La ministre de la santé »; vous réglerez vos comptes avec le féminisme dans un autre domaine, il n’en manque pas! Ensuite, je vois mal le/ou la ministre en fonction se montrer péremptoire, et encore moins autoritaire, sur ce sujet du port du masque, ou d’autres mesures de précaution, tant ses prédécesseurs se sont trouvés en échec il y a peu, hélas…

  4. Pour l’heure, on nous conseille avant de nous imposer. Tout comme on nous conseille d’économiser l’énergie, avant que de venir nous parler rationnement.
    Cette prudence part sans doute d’un bon sentiment : ne pas gâcher les vacances qui débutent bientôt. On en reparle à la rentrée.

  5. On lui explique encore une fois que les non-vaccinés ne sont pas plus contagieux que les vaccinés, qu’il y a plus de malades chez les vaccinés, que le vaccin amenuise les défenses immunitaires et que le pass ne sert à rien, qu’elle peut réintégrer les soignants licenciés ? Ou alors est-elle nano-spike-Véranisée à outrance ?

  6. Conseil McKinsey? Nul doute qu’ils vont scruter le nombre de masques pour mesurer le degré de crédulité et de soumission et envisager la suite, le but étant la servitude volontaire.
    Personne pour s’étonner qu’avec 135000 cas en avril, le double du chiffre actuel, le Covid était alors sorti des radars médiatiques…

  7. Ne pas empêcher les gens de voyager au nom du fric , peu importe le virus .Mais attendons nous au pire en septembre .Toutefois les nombreux cas de covid prouvent bien que ces vaccins sont totalement inefficaces alors on va pas en remettre des doses juste pour enrichir les labos .et toujours silence radio sur les nombreux effets secondaires .

    1. C’est faux, les vaccins (mais parlons plutôt d’injections) n’empêchent pas la transmission du virus, on le sait depuis plus d’un an, mais enrayent la gravité des cas, c’est prouvé. Ne faites pas preuve d’ultracrépidarianisme, les politiques s’en chargent!

  8. Remettre un masque rempli de substances chimiques pour circuler dans les transports en plein été,c’ est une idée géniale!
    Que cette dame commence par expérimenter cette épreuve ;
    a- t- elle oublié ce qu’ on apprenait à l’ école autrefois ,peut-être plus aujourd’hui ,à savoir qu’à chaque inspiration on aspire de l’ oxygène et qu’ à chaque expiration on expire du gaz carbonique,et autres saletés dont le corps se débarrasse .Où?
    Sur le masque!

    1. Cette dame n’est sans doute pas assujettie aux transports en commun, à l’instar de tous ses comparses qui se déplacent en rutilant carrosse climatisé avec chauffeur.
      Quand imiteront-ils les élus des pays scandinaves qui eux, utilisent les transports publics ou leur voiture personnelle pour leur mobilité( terme très à la mode chez nous).

  9. Quand c n’est pas obligatoire tout le monde s’en moque .
    De toute façon avec les aérosols les masques même FFP2 ne servent à rien .
    Néanmoins pour l’hygiène et la contagion générale les masques et les gestes barrières sont préférables dans les transports…
    Cette dame sait que ses jours sont comptés …alors à quoi bon !

    1. De multiples études montrent que cela ne sert à rien. Sauf si vous êtes malades ausuel cas, il vaut mieux de toutes façons rester chez vous.

  10. La mascarade va reprendre et les piqures ne seront plus réservées aux Boites-de-Nuit . Avec les vaccinations qui ont si bien montré leur efficacité (et même leur efficience ?) alors que l’OMS pourtant tout acquis au traitement imposé par Bill Gates et C° déplore déjà les risques collatéraux qui frappent nos enfants sommés de recevoir ce traitement qui nous a si mal protégés que nous allons le reprendre pour le plus grand bien de l’humanité mais surtout des caisses de Big-Pharma toute puissante .

  11. Quand on vois dans les médiats que certaines personnes en sons a leurs 5 eme doses de vaccin et meure du covid, il y a de quoi ce poser des questions

    1. La vraie pandémie est causée par les injections. Ce ne dont pas des vacvins, mais une arme biologique.

  12. Aprés les élections, les laboratoires doivent remettre la pression et ceux qui s’enrichissent avec également car on recommence à voir sur les plateaux de télévision ceux qui durant la pandémie ont porté la bonne parole.

  13. « Père, gardez-vous à droite; père, gardez-vous à gauche » dixit Philippe II le Hardi à son père Jean le Bon, à la bataille de Poitiers, en 1356. !!

    C’est, en quelques sortes les conseils un peu déformés de l’éphémère ministre de la santé probablement en train, déjà, de faire ses cartons) à son prince de l’Élysée et qui serait :  » Sire tournez-vous à droite, Sire, tournez-vous à gauche ».

    1. les cartons ,elles ne doit pas les faire , je ne pense pas qu’elle ai eu le temps de les vider ..

  14. Petite information qui semble avoir échappée au ministère de la santé, au début de la guerre en Ukraine, nous avons eu une grosse vague de Covid, personne n’en a parlé, pourtant tous les chiffres sont là, mais Zélinski etait plus fort que Covid pour les média, maintenant que Macron veut reprendre la main sur le peuple, on va nous refaire le coup Covid, avec un vaccin totalement inactif sur les variants Omicron.

    1. Gouverner par la peur : covid, guerre Ukraine, apocalypse écologique, diesel, climatique, nucléaire, pour finir : la monkey-pox…

    2. Question au toubib : comment mesure-t-on une  » vague » ? au nombre de tests-bidons positifs qu’on oblige les gueux à faire s’ils veulent partir en vacances ou faire une sortie avec les gosses ; ou au nombre de cas diagnostiqués -avérés-reconnus par les hôpitaux ou les généralistes trouillards, qui remontent les infos dont ils ont connaissance sur ordres seulement et par épisodes ?

    3. ils en reparleront que si Zelinski l’attrape (je ne lui souhaite pas ) on aura droit , à une « alerte info « 

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter