Détenus étrangers en France : un gouffre financier

PRISON

Au 1er octobre 2021, on comptait 69.173 détenus dans les prisons françaises : près d’un quart d'entre eux sont étrangers (17.198 détenus sont en effet d’une autre nationalité).

D’après les données du ministère de la Justice, 9.793 viennent du continent africain, dont 3.742 Algériens, 2.220 Marocains, 1.117 Tunisiens. On compte aussi notamment 2.983 ressortissants de pays de l’Union européenne et 2.126 ressortissants d’autres pays européens.

Ce qui est encore plus sidérant, c’est que, d’après nos confrères du Figaro, la majorité de ces individus fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français. Et pourtant, il y a très peu de rapatriements : « une quinzaine au maximum par an ».

Ce n'est pourtant pas la première fois que le problème du transfèrement des détenus étrangers est soulevé. Dès 1994, le gouvernement s’était penché sur la question en constatant que 30 % des détenus en France étaient étrangers (c’est-à-dire environ 16.000 personnes) et qu’il n’y avait que 5 rapatriements sur une année quand, sur la même année, 12 Français condamnés à l’étranger étaient rapatriés en France. En près de trente ans, la situation n’a guère évolué.

La procédure serait trop complexe, tellement complexe que, selon un directeur de prison, même renvoyer dans son pays un détenu ressortissant d’un État membre de l’Union européenne peut prendre plus d’un an. Même au sein de l’Union européenne, il est difficile de traverser les frontières... dans un sens !

En effet, la procédure nécessite de nombreux services : un dossier est d’abord constitué par l’administration pénitentiaire ; le dossier est transmis aux magistrats du parquet ; puis l’ambassade de France du pays d’origine du détenu organise le rapatriement ; et, enfin, le service national des transfèrements procède au déplacement.

Plusieurs raisons sont invoquées pour justifier la lenteur de la procédure : la surcharge des parquets, mais aussi le nombre de détenus.

Pendant ce temps, la France paie la note. Quand on sait qu’un détenu coûte environ 110 euros par jour (alimentation, chauffage, surveillance, etc.), les détenus étrangers représentent donc des frais d’environ 700 millions d’euros annuels.

Vos commentaires

39 commentaires

  1. La double peine était réellement disuasive pour ces délinquants étrangers. Mais qui donc a supprimé cette double peine ? Ne serait ce pas un certain Sarkozy a l´époque ministre de l´intérieur ? Et ensuite ce méme Sarkozy, une fois élu président a oublié son Karcher. Pire : il a permis a l´islam politique de s´organiser en  » associations  » en France, grace a cela les mosquées ont poussées comme des champignons. Et ce personnage est toujours l´idole et la référence des LR ?

  2. suite ……. pour AMELIORER la VIE des FRANCAIS sans compter tout les millions en LIBERTE qui nous coûtent également une fortune colossale, qui le fera si ce n’est pas E.Z. ????? Consternant quand on apprend que 16000 détenus devraient être expulsés et qu’il n’en est expulsé que 5 par an, ça peut durer longtemps…. Quel pays de M…..avait dit Jospin en son temps. Comme il avait raison ! et c’est plus grave encore qu’à son époque…..

  3. Voilà une belle somme qui ferait du bien aux hôpitaux , aux écoles , à la police … Avez-vous remarqué l’origine de ces délinquants ?

  4. Sauf que Macron en a besoin pour en relêcher de temps en temps pour faire peur et mal aux Français blancs cathos (ce sont à plus de 95% des lusulmans du djihad) alors il interdit les reconduites à la frontière et si on ajoute que l’Algérie a informé qu’elle refusait le retour de ces racailles c’est la totale… Bref on va aller s’installe ren Algérie on y sera mieux lol.

  5. la majorité de ces individus fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français.
    #
    Et une fois sortis de prison, ils resteront (à nos frais bien sûr).
    Et les Francais revoteront encore et encore pour ceux et celui qui permettent ces situations,…

  6. Et vous oubliez la cerise sur le gâteau. Pendant que ces gens parasitent la France, la France et l’ UE continuent d’ abreuver les pays d’ origine de subventions que nous savons détournées aussitôt par les mafias dirigeantes

  7. Pour accueillir tous ces étrangers qui coûtent très cher ,l’ état creuse encore une dette déjà abyssale !
    Cela va durer longtemps cette gabegie?
    Nos enfants et petite enfants se souviendront de ces années noires que nous venons de vivre et du comportement de l’ exécutif pour gérer la crise montée de toutes pièces par les exécutants du « Grand Remplacement ».

  8. Plutôt que de s’ acharner sur un virus qui n’ est pas plus dangereux que celui de la grippe et de faire, de millions de Français des parias,l’ état devrait se pencher sur ce problème trop occulté :l’ invasion pacifique des étrangers ,cause première de la décadence romaine!

  9. Pourquoi l’ argent donné par les Français et parfois durement gagné ,est- il employé à accueillir des étrangers et à les nourrir en prison ?
    Qu’ on accueille des étrangers ,je veux bien mais alors ceux qui participent à la richesse économique du pays et non ceux qui viennent dans notre beau pays pour le dégrader et se faire engraisser aux frais des contribuables!

  10. La seule solution dont personne ne veut parler, c’est l’exil de ces personnes gênantes sur une de nos iles isolées !!!!!!

  11. Il est vrai que si on rendait aux ambassades des pays concernés tous les délinquants étrangers et les mineurs isolés, ces deux problème seraient réglés d’office ! Ce n’est pas à la France de gérer ni d’expulser ces gens-là mais c’est à leurs ambassades qu’il revient de les récupérer et d’en faire ce qu’elles veulent !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois