[Satire à vue] Olivier Véran tente d’éteindre l’incendie allumé par Bruno Le Maire

Capture d’écran (1013)

Les propos du pyromane Bruno Le Maire ne pouvaient rester sans une intervention des services d'extinction de l'Élysée. Lors d'une interview sur France 3, le dangereux ministre de l'Économie avait jeté les mots « abus » et « dérives » sur les substances explosives de l'affaire McKinsey. Alerté par un voisin, Olivier Véran fonce toutes sirènes hurlantes vers les studios de France Inter. Léa Salamé doit informer ses auditeurs que les mots du gars Bruno ont dépassé sa pensée. Dans un premier temps, le pompier asperge la journaliste d'un rappel de la vraie problématique de l'affaire tel que définie par le capitaine de la caserne : « La question, c'est de savoir si des gens qui travaillaient chez McKinsey ont par ailleurs participé à une ou plusieurs élections. » Extrêmement désintéressés, ces braves travailleurs ont-ils « participé en leur nom propre, c'est-à-dire qu'ils ont fait du bénévolat comme beaucoup de gens issus de n'importe quelle entreprise ? », précise le porte-parole. Le procédé anti-feu déployé dans le studio est imposant. Somme toute, les juges devront estimer si la société McKinsey s'apparente à un camp scout constitué de petits jeunes « toujours prêts » à rendre service ou au fonctionnement plus complexe des centres Emmaüs.

Malgré cet important dispositif, Léa Salamé brûle encore de savoir s'il y eut délits de favoritisme dans l'attribution de contrats. La journaliste persistant à mépriser le sacrifice de tous ces « Castor vaillants » sur l'autel du macronisme. Abus ? Dérive ? L'ex-ministre de la Santé avoue son incompétence linguistique : « Je ne sais pas ce qu'est une dérive ou un abus. » Bruno Le Maire n'a laissé aucun dictionnaire ou manuel permettant de comprendre son patois. « Je ne sais pas ce que c'est qu'une dérive ou un abus, je sais que quand j'ai eu besoin de rattraper l'Allemagne dans la campagne vaccinale, j'ai fait appel à une entreprise qui venait de conseiller l'Allemagne dans l'élaboration des centres de vaccination. » Bénévoles le jour, stratèges vaccinaux la nuit.... Peut-être un abus d'heures supplémentaires ? Une dérive dans la consommation de café ?

En guise d'extinction définitive de cette atteinte à la solidarité gouvernementale, un dernier seau d'eau est jeté sur les cendres encore fumantes. Avec Bruno Le Maire, les choses sont claires : « Ce n'est pas que je dis que je ne suis pas d'accord ou non. » Le pompier Véran repart vers son QG en laissant derrière lui un fagot de langue de bois. Les cols roulés ne sont plus indispensables.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

27 commentaires

  1. Non mais c’est pas possible je viens juste de sortir mon col roulé…faudrait savoir…Si ça continue je pousse le thermostat à 25….

  2. Véran explique qu’il a fait appel à un cabinet qui avait bien travaillé en Allemagne. Serait-ce à dire qu’il n’y a pas eu d’appel d’offres, pas de concurrence? Il faudrait ressortir les dossiers sur ce point-là.

  3. Le feu est allumé il peut dire ce qu’il veut il ne pourra pas l’éteindre ,espérons que la justice face son travail pour une fois .

  4.  » Notre gouvernement » est le même qu’il y a 5 ans.
    Les Français ont reconduit la même clique d’incompétents, méprisants et menteurs. Il faudra boire la coupe jusqu’à la lie. Et malheureusement aucun de ces fous qui prétendent gouverner n’aura la moindre sanction.  » Responsable mais pas coupable » dira ce qu’il nous reste de justice !

  5. De député il a tout fait pour devenir ministre cet ancien PS ami de Macron. Il nous a donné des preuves sur son incapacité à gérer un ministère. Un lèche bottes vivant dans le déni perpétuel. Un autocrate irresponsable et un emmerdeur en tant que porte parole de Macron. Un imbu de sa personne. Un menteur, traite des salariés de la médecine. Un lâche de la Nation.

  6.  » Moins Ils ont de talent, plus ils ont d’orgueil, de vanité, d’arrogance. Tous ces fous trouvent cependant d’autres fous qui les applaudissent. »
    Erasme. Éloge de la folie. 1509
    Pauvre France ! Veran est un dangereux incompétent et un menteur patenté ! Le parfait reflet de la macronie.

  7. Quelle belle plume trempée dans le vitriol Jany. Merci pour ce bon moment passé en compagnie des ripoux de notre pseudo république.

  8. Encore un « recasé ». Notre gouvernement devient un vrai panier de crabes qui se marchent dessus et se débattent pour ne pas y laisser une pince. Quand allons nous être enfin débarrassés de toute cette clique cupide et incompétente qui massacre la France et, les Français qui n’en peuvent déjà plus et à qui l’on va une fois de plus instiller la PEUR avec à l’horizon, le retour du …covid. Un peuple qui a peur obéit à tous les ordres, même les plus stupides, jusqu’au jour où…Les scandales commencent à éclater un peu dans tous les domaines, sur tous les sujets. Espérons qu’ils donneront lieu à des procédures avec des condamnations qui seront…exécutées.

  9. Je sais comme beaucoup d’autres ce qu’il faut faire pour redresser notre nation rapidement, mais, le monde et une part de concitoyens m’appelleront dictateur, boucher etc.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois