[Satire à vue] Manon et Mathilde : sous l’inflation, la plage

@InèsChopard
@InèsChopard

Sur la vidéo postée sur X, Mathilde et Manon sont en robe d'été. Après un vol de 8 heures 45, elles ont atterri en Guadeloupe. Il fait chaud. Les deux amies ont surmonté la fatigue du voyage et se trouvent sur le parking du magasin Carrefour. Quelques courses avant la plage, les palmiers, le sable fin... LFI n'a pas prévu un séjour en pension complète. En période de campagne électorale, il n'y a pas de petites économies.

Stylo en main, Mathilde Panot annonce qu'il y a deux ans, elle était venue faire quelques achats dans cette grande surface. La supérette de son quartier était en travaux, alors ni une, ni deux... Paris - Pointe-à-Pitre aller-retour et voilà le frigo rempli pour une bonne semaine. À cette occasion, elle avait constaté d'importantes différences de prix avec la métropole. Qu'en est-il, en 2024 ? Manon Aubry est anxieuse. Il ne faudrait pas que les deux amies en soient réduites à vivre de chasse et de pêche durant leurs vacances en Guadeloupe.

Le moment d'affronter les étiquettes est venu. Le tandem Aubry-Panot parcourt les allées de l'hypermarché. Chaque article est encore plus cher qu'en 2022. Spaghetti, café, riz, lessive, Ricoré™, shampooing, lait pour bébé (tout peut arriver), couches taille 3 (il grandira), yaourts, fromage, compote...  Les produits s'empilent dans le Caddie™, mais le pire reste à venir car durant ce séjour, il serait imprudent de boire l'eau du robinet réputée polluée par diverses substances. Le constat est effectivement ahurissant : 11,39 € le pack d'eau de Vittel, contre 2,58 € dans l'Hexagone. Après avoir déconseillé d'acheter cette marque en raison des accusations d'assèchement des territoires qui entourent la multinationale, Mathilde place le pack dans son chariot. Au diable l'avarice et ce que je viens de dire !

De retour sur le parking, les deux ménagères dressent le bilan. Elles ont dépensé 170,30 € pour seize articles. En métropole, il leur en aurait coûté 108 €. L'après-midi à la plage va être gâché par ce « deux poids deux mesures » qui frappe durement les habitants de Guadeloupe et de Martinique. Les vacances sont amères pour le militant de gauche qui a le courage de se rendre sur le front de l'inflation.

Au sein de LFI, la lutte continue. Dans une prochaine vidéo, Jean-Luc Mélenchon dénoncera ces augmentations qui touchent les touristes du parti. L'achat des produits, les frais de séjour et de voyage, la location de la voiture, sans parler du bilan carbone... À l'avenir, les deux malheureuses seront contraintes de consulter le site carrefour-destreland-contact.com depuis leur bureau. Tous les prix qu'elles ont constatés y sont indiqués clairement... À vous dégoûter de l'engagement sur le terrain.

 

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

29 commentaires

  1. Les deux là vont faire leur course dans les Antilles Française tous les mois,ils sont riche nos députés,pendant que les cultivateurs ce saignent.

  2. Et elle ont aussi emmené un cameraman et peut être un preneur de son. Il faut bien s’occuper pendant les temps libres.

  3. Cette petite escapade pays par nos impôts parce que ces élus ne nous disent pas le bilan carbone dont elles sont responsable, d’ici que la CDEH les condamnent il n’y a pas loin.

  4. Quant on vas dans un pays, tant soit Français d’outre mer, où étranger, on vie comme les résidents de ce pays c’est à dire qu’on ne se ravitaille pas dans les grandes surfaces absolument identique à l’hexagone mais obligé d’appliquer sur les prix de vente un cout du transport pour le ravitaillement alors que se nourrir avec des produits locaux reviendrais plus que la moitié moins cher sans parler du bilan carbone qu’elles semblent complètement ignorer du fait des transports. voter pour ces gens là c’est terminer la France en la débranchant du respirateur artificiel. Cette petite escapade pays sur nos impôts parce que des élus ne nous disent pas le bilan carbone qu’elles sont responsable d’ici que la CDEH les condamne il n’y a pas loin.

  5. Quelqu’un peut-il expliquer à ces dames que faire parcourir 6 500 km à un pack d’eau minérale est un peu plus couteux que de le mettre dans un camion pour le déplacer sur quelques centaines de km seulement. Et là, pour faire référence à une des ridicules saillies de Hollande, « ça coûte quelque-chose, ça n’est pas l’état qui paie ».

  6. si elles veulent que cela soit le même prix: elles n’ont qu’a faite des bateaux à rames et à voile, pour que les elus écolos et LFI puissent en faisant du sport venir livrer des produits frais aux Antilles!!! joindre l’utile à l’agréable!!! Et je suppose qu’elles ne sont pas venues en avion, pour sauver la planète ? du coup, elles auraient dû remplir leur barque avec des produits qui furent frais…. mais ne le sont plus au bout de 2 mois de rames!

  7. C’est le printemps, une grosse envie de se prendre une bonne ……… exotique et hop , le contribuable paye.
    Elle est pas belle la vie.

    • Et combien le coût du voyage en avion ! Je suppose qu’elles n’ont pas dû prendre classe économique !

  8. LFI n’a pas prévu un séjour en pension complète, mais l’Assemblée nationale pour l’une (Panot) et européenne pour l’autre (Aubry) y pourvoient par le biais de grasses indemnités parlementaires prises sur la sueur des généreux contribuables !!

  9. Ces charmantes dames ont oublié que les fonctionnaires sont payés 40% de plus que les fonctionnaires métropolitains, un oubli surement.

  10. Il suffisait qu’elle mandate quelqu’un de l’île pour avoir les prix mais non les autres doivent pédaler pour aller bosser et elles l’avion pour remplis un caddie , normal .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois