Au cœur de la dramaturgie présidentielle, le temps est venu, à nouveau, de faire place à l'intermède Sandrine Rousseau. Entre deux meetings de l'un ou l'autre, entre deux sondages, il est bon de s'adonner aux joies d'une cavalcade échevelée dans l'univers verdoyant du douanier Rousseau. Sans aucun doute descendante directe du célèbre peintre naïf, la militante féministe nous livre aujourd'hui un tableau non moins admirable de sa vision du couple par temps de égalitaro-inclusivo, etc.

Invitée par le magazine Madmoizelle, l'artiste laisse libre cours à son inspiration et trace les grandes lignes de sa conception de la relation homme-femme dans le cadre d'une vie commune. Après avoir rappelé que, depuis les années 70, l'homme n'effectue que 14 minutes de tâches ménagères par semaine, l'ex-muse de Yannick Jadot dépeint la scène qui viendrait mettre un terme aux souffrances de la Cosette des temps modernes : « Moi, je voudrais même qu'il y ait une possibilité de délit de non-partage des tâches domestiques. »Le tableau prend forme.

https://.com/AmauryBrelet/status/1506420460791160834?s=20&t=CR3SVZlHYxGCinLIec82ZQ

Pointeuse à l'entrée de la cuisine, comptage des assiettes lavées, pesée des « sacs aspirateur » respectifs et présentation d'un passe télévisuel pour regarder le match de foot pourraient, dans un premier temps, réduire l'inégalité régnant entre les deux parties en présence. Par manque de temps et de peinture, la coloriste ne précise pas les qui viendraient s'abattre sur le contrevenant. Le talent de l'artiste contemporain réside en cette liberté laissée au spectateur d'imaginer l’œuvre dans son intégralité. Imaginons donc : nos contrevenants pourraient donc être condamnés à transporter des sacs de ciment, laver la voiture, tronçonner du bois pour l'hiver et autres déplacements d'armoires normandes... Chacun peut à sa guise proposer des sanctions adaptées aux délits évoqués.

« Tant qu'on ne donne pas les moyens aux femmes de véritablement obtenir l'égalité sur le partage, eh bien, on n'y arrivera pas. » Sifflets à roulettes, policiers conjugaux, épouses en uniforme de gardien de prison... Craignant les foudres de l'amateur d'art figuratif, s'empresse d'ajouter : « Ceci dit, ce n'est que moi, donc ne vous affolez pas. »

Que la féministe se rassure. Sa crainte d'isolement dans la revendication d'une politique d'incursion dans le domaine privé est injustifiée. Lors d'une interview, Ruth Elkrief reprochait au candidat Zemmour de ne pas vouloir se mêler de la répartition des tâches au sein des foyers français. Ce qui ne semblait qu'intermède récréatif se révèle idéologie. Le douanier Rousseau remise ses pinceaux, reprend son métier et demande au mari s'il n'a rien à déclarer. Le temps de l'insouciance amoureuse est terminé.

23 mars 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.9 7 votes
Votre avis ?
57 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires