[Satire à vue] Catastrophe ferroviaire : Clémentine Autain déraille en gare de Marmande

Clémentine Autain

En gare de Marmande, Clémentine Autain peste contre le retard du train qui la ramène vers Paris. Deux heures ! À coup sûr, Mélenchon a soudoyé le conducteur pour qu'il sabote la machine. Les deux heures peuvent devenir trois jours, deux mois... Il est hors de question qu'elle dirige LFI depuis la boutique « tabac journaux » de la gare de Marmande. Deux heures ! Clémentine Autain enrage. Cherche une explication. Alors qu'elle s'insurge contre la vétusté des locomotives à vapeur, le contrôleur lui indique qu'il s'agit d'un TGV fonctionnant à l'énergie électrique. Ah bon ? Que de progrès en si peu de temps ! Sans doute sommes-nous déjà en 2030. Oui, voilà. La SNCF a été privatisée ! Plus rien ne marche. Les tenants du grand capital ont cassé l'entreprise, les rails se tordent de douleur sous les roues du train de vie des actionnaires, au bar du TGV, le sandwich est à 125 € payable en trois fois, les militants de gauche sont abandonnés en pleine nature... Affreux. Avant que le convoi ne soit amené sur une voie de garage laissant Clémentine Autain poursuivre sa carrière dans une voiture rouillée au milieu de nulle part, elle envoie ce tweet désespéré

Sans tarder, le réseau social ramène l'infortunée voyageuse en 2023. Le choc est rude. Moult internautes lui annoncent que, jusqu'à nouvel ordre, l'État est actionnaire de la SNCF à 100 %. Allons bon. Depuis quand ? L'État a sans doute racheté le réseau à un investisseur anglais. Bonne nouvelle. Encore une heure et demie avant le départ. Nous ne sommes pas à l'abri d'un retournement de situation. La voix du contrôleur peut annoncer que Costa Croisières rachète la SNCF. Auquel cas, retour en bateau jusqu'à Paris. Bordeaux-Le Havre, puis péniche jusqu'à Paris. C'est jouable.

Mais voilà que le train démarre. Clémentine Autain regarde défiler le paysage et ses rêves envolés de lutte contre l'envahisseur ferroviaire. Son déraillement en gare de Marmande n'est même pas signalé par BFM. Tu parles d'un service public !

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

36 commentaires

  1. Pour les gens de gauche, la confrontation au réel est parfois délicate. Le monde de l’idéologie est beaucoup plus confortable, à condition de ne pas en sortir.

    • Ils ne sont même pas de gauche,ce ne sont que des anarchistes bobos qui organisent la révolution comme leurs prédécesseurs de 1789, bien au chaud dans leur salon !

  2. Il lui reste le carrosse pour voyager dans le luxe. En espérant qu’elle en sera vite la cinquième roue!

  3. Cette pauvre clémentine n’a rien dans le citron, même pas un zeste d’intelligence; pas étonnant qu’il ne lui arrive que des pépins

  4. Comment peut-elle critiquer les dysfonctionnements de la SNCF ? C’est bien la gauche qui a détruit ce beau bon fleuron en nommant des PDG pour faire des économies. Macron continu en pire !
    Dans les privilèges des députés tous les voyages trains, Air, bateaux, voitures sont gratuits, SNCF cette société anonyme à capitaux publics, contente cette ( H autain e) de voyager gratuitement.
    Quelle honte tous ces parlementaires.
    .

  5. Totalement déconnectée de la réalité cette pauvre dame , elle s’imaginait peut-être se trouver en territoire british (il est vrai que nombre de citoyens britanniques résident dans cette région du Sud Ouest ) , qui sait dès la frontière Ile de France franchie , nous sommes en territoire hostile , le vivier du monde islamo écolo gauchiste se cantonne dans le cocon francilien.

    • Erreur, il s’agit d’une cyber attentat organisée par Poutine et sa bande de joyeux lurons répondant du doux nom de Wagner. Info vérifiée sur bfmtv dans la rubrique « De source sure »

  6. Je serais elle j’irais me cacher honteuse et confuse de tant d incompétence et d inculture

    Mais non elle va encore la ramener et continuer de donner des leçons

  7. Si vous avez la chance un jour d’essayer de discuter avec un électeur LFI, vous comprenez beaucoup de choses les concernant ( en un mot )

  8. Et dire que cette bonne-femme est député (sans « e » volontairement) !
    Il faudrait que Clémentine Autain retourne aux études.
    « Peut-être mon bon Monsieur », me rétorque-t-on, « mais l’enseignement est aussi aux mains de la gauche ! »
    Tout est foutu ma bonne Dame !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois